• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir

Les nouvelles séries US à ne pas manquer

House of Cards, la plus prometteuse The Following, la plus flippante The Carrie Diaries, la plus girly The Americans, la plus politique 6

C’est reparti pour un tour à la télé américaine. Les nouvelles séries pleuvent en ce début d’année, et il va falloir faire son choix. Découvrez les 5 petites nouvelles séries sur lesquelles garder un œil bien fixe et celles que vous avez adoré et qui repartent pour une nouvelle saison.

LIRE LA SUITE
1 /6

House of Cards, la plus prometteuse

House of Cards, la plus prometteuse

Une série de David Fincher (Seven, The Social Network) avec Kevin Spacey et Robin Wright dans les rôles principaux, c’est un événement ! On ne raterait ça pour rien au monde, même si elle parlait de la culture de la betterave dans la Beauce. Remake d’une série anglaise des années 90, House of Cards suit Frank Underwood, un politicien de Washington qui, après s’être fait souffler le poste de Ministre des affaires étrangères, détruit un par un ses opposants à coups de manipulations et de trahisons machiavéliques. Casting à tomber, réalisation au poil, critique impitoyable du système politique et de ses rapports avec la presse, House of Cards s’annonce plus comme un thriller en forme de jeu de massacre que comme un cours magistral sur la politique. Lancée non pas sur une chaîne de télé mais sur un site de VOD, Netflix, début février, elle sera bientôt visible sur Canal+.

Sur Netflix à partir du 1er février, prochainement sur Canal+.

2 /6

The Following, la plus flippante

The Following, la plus flippante

2013 sera chargée en serial killers. Pas moins de quatre nouveautés auront pour héros, ou pour méchants, des tueurs en séries. La plus attendue, et la première à sortir ses cadavres, ce sera The Following. Imaginée par Kevin Williamson, qui s’y connaît en tueurs, puisqu’il est à l'origine de Scream, Vampire Diaries et Dawson (cherchez l’intrus), la série met en scène le face à face flippant entre un enquêteur du FBI (incarné par Kevin Bacon, excusez du peu) et un tueur en série emprisonné (James Purefoy, vu dans Rome notamment) mais qui dirige depuis sa cellule une armée de fous furieux qui tuent pour lui ! Un petit air de Silence des Agneaux, et une ambiance glauque au possible pour un thriller qui promet de nous scotcher au canapé. Brrrrr.

Sur Fox à partir du 21 janvier, prochainement sur TF1.

3 /6

The Carrie Diaries, la plus girly

The Carrie Diaries, la plus girly

Que les fans inconditionnels de Sex & the City ne s’attendent pas à un miracle. The Carrie Diaries, qui raconte l’adolescence de Carrie Bradshaw, n’est forcément pas aussi sexy, aussi fun, aussi polissonne, aussi novatrice que sa grande sœur. Pour autant, ce n’est pas le désastre qu’on pouvait craindre d’un tel "prequel", comme on dit, une série qui raconte les origines d’une autre série. La Carrie de 16 ans est un peu cruche, mais elle déborde d’énergie, s’habille déjà – on est en 1984 – avec des robes qui rendent temporairement aveugle, et bondit dans Manhattan, la tête dans les étoiles. Grâce à quelques clins d’œil un peu lourds mais mignons – Carrie écrit son journal intime assise à sa fenêtre, comme quand elle sera grande – et à une ou deux répliques façon Samantha – le dépucelage est comparé à "un hot dog qui rendre dans une serrure" – les fans laisseront sans doute couler sans trop souffrir, et les nouveaux venus, les ados d’aujourd’hui, pourraient aimer.

Sur la CW depuis le 14 janvier.

4 /6

The Americans, la plus politique

The Americans, la plus politique

Vous vous souvenez de Felicity et de sa magnifique crinière blonde ? Et bien c’était une agent du KGB infiltrée aux Etats-Unis ! Enfin, disons plutôt que son interprète, Kerry Russel, très discrète depuis la fin de la série universitaire de J.J. Abrams, fait son retour dans ce thriller musclé. Elle y incarne, au début des années 80, une femme soviétique formée pour se faire passer pour la parfaite citoyenne américaine, s’installer à Washington avec un mari bidon (lui aussi agent du KGB), faire des enfants (pour de vrai) et espionner l’ennemi américain. Une bonne vieille histoire d’espionnage où, manque de pot, le voisin est un agent de la CIA, et où trois répliques sur quatre est un mensonge. Pour peu qu’on s’accommode des flashbacks en URSS, avec leurs acteurs américains qui prennent des accents russes bidons (façon film de Jean-Claude Van Damme), ça pourrait vous faire l’effet d’un bon petit film du début des années 90, quand la Guerre Froide inspirait des blockbusters à Hollywood.

Sur FX à partir du 30 janvier.

5 /6

Hemlock Grove, la plus monstrueuse

Hemlock Grove, la plus monstrueuse

Eli Roth, le réalisateur de Hostel, se met aux séries. Autant vous dire que son coup d’essai, Hemlock Grove, ne sera pas une grosse comédie. Il nous y plonge dans un petit village froid et pluvieux du Nord des Etats-Unis, où on dit que certains habitants sont littéralement des monstres. Meurtres, manifestations paranormales, courants d’air glaciaux, forêts menaçantes, grognements inquiétants, tout est programmé pour nous faire trembler sur le canapé. Après The Walking Dead et American Horror Story, le genre horrifique trouve sa place à la télé. Prévenez vos voisins, offrez-leur des boules Quiès, faites des vocalises pour ne pas vous casser la voix, et appuyez sur "play".

Sur Netflix le 19 avril.

6 /6

Les nouvelles saisons à ne pas manquer !

Les nouvelles saisons à ne pas manquer !

Girls, saison 2.
Hannah et ses copines reviennent ! Après deux Golden Globes, elles sont toujours aussi drôles, toujours aussi justes, toujours aussi déprimantes… mais c’est pour ça qu’on les adore.
Sur HBO depuis le 13 janvier, et sur le site de OCS 24h plus tard.

The Walking Dead, saison 3, partie 2.
Plus vite, plus fort, plus sanglant, plus terrifiant, plus captivant, la série de zombies a passé la vitesse supérieure. On est accro.
Sur AMC à partir du 10 février.

Community, saison 4.
La comédie la plus follement geek du moment revient après un trop long silence, et avec de nouveaux patrons aux commandes. Humain, zinzin, hyper référencé, émouvant et hilarant.
Sur NBC à partir du 7 février.

Game of Thrones, saison 3.
Une fresque d’Heroic Fantasy a rendre fans même ceux qui détestent le Seigneur des Anneaux, formidablement orchestrée et incarnée. Epique mais humain, terrible mais plein d’humour. Un tour de force télé.
Sur HBO le 31 mars.

The Big C, saison 4.
Dernière saison pour Cathy, atteinte d’un cancer. Guérira-t-elle ? Périra-t-elle ? On sait quoi qu’il en soit qu’on versera des litres de larmes, sans jamais perdre le sourire, face à cette comédie dramatique bouleversante et jamais gratuite.
Le 29 avril sur Showtime.

Arrested Development, le retour.
La série culte, comédie déjantée et portrait de famille au vitriol, renait de ses cendres. Un événement majeur pour les fans, et une excellente excuse, pour les novices, de découvrir cette bizarrerie hilarante, absolument culte.
En mai sur Netflix.

Dexter, saison 8
Cette nouvelle saison pourrait bien être la dernière. Rien n’est officiel, mais tout porte à croire que le tueur en série préféré du petit écran va prendre sa retraite. Reste à savoir s’il passera ses vieux jours sur une plage de sable fin… ou derrière les barreaux – voire pire…
Sur Showtime le 30 juin.

Breaking Bad, saison 5, partie 2.
C’est la fin du pétage de plomb pour Walter White, prof de chimie cancéreux devenu dealeur de méthamphétamines. Qui aura sa peau ? Va-t-il tous les enterrer ? Le suspense, pour les fans, est intenable. Depuis la fin de Lost, on a pas été si impatient !
Sur AMC le 15 juillet.

Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.