• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir

Les meilleures nouvelles séries de 2015

"Master of None" "Flesh and Bone" "Le maître du Haut-Château" "Ash vs Evil dead" 6

Vous êtes submergées par le flot de nouveautés séries ? Glamour a fait le tri et a sélectionné les sept séries les plus réussies de cette saison télé en demi-teinte.

LIRE LA SUITE
1 /6

"Master of None"

"Master of None"

Irrésistible dans les sept saisons de Parks and Recreation aussi bien que sur scène, Aziz Ansari est un des comiques américains les plus populaires de sa génération. Master of None, la série qu'il a co-créée avec Alan Yang, est à son image : drôle mais tendre, critique sans jamais être cynique. L'humoriste d'origine indienne y incarne Dev Shah, un acteur de pub cherchant à percer au cinéma et, accessoirement, à se trouver une petite amie. La série dépeint avec humour la vie d'un New-Yorkais lambda, mais excelle surtout en s'attaquant à des thématiques plus sérieuses. Qu'il parle de féminisme, de racisme ordinaire à Hollywood ou du fossé entre les enfants d'immigrés et leurs parents, le comédien aborde ces sujets sans agenda politique, ni manichéisme, mais avec délicatesse. De cette autofiction marchant sur les pas de Louie, émerge une voix personnelle et inédite dans le paysage actuel.

"Master of None"​ d'Aziz Ansari et Alan Yang, avec Noël Wells et Eric Wareheim, saison 1 disponible sur Netflix. 


 

2 /6

"Flesh and Bone"

"Flesh and Bone"

Bien avant Black Swan, l'univers de la danse classique a toujours suscité la fascination du grand public. Rivalités, exigences, humiliations... Objet de tous les fantasmes, ce milieu compétitif est le cadre parfait pour une série dramatique. Moira Walley-Beckett, à l'origine d'un des meilleurs épisodes de Breaking Bad (Seul au monde), l'a bien compris. Elle a donc imaginé Flesh and Bone, une fiction centrée sur Claire, une jeune ballerine qui intègre la prestigieuse American Ballet Company. Si le récit rappelle, par moments, le film de Darren Aronofsky, il se révèle plus complexe, alternant portrait intimiste, scènes osées dignes de HBO, et éléments de soap opera. Sombre et parfois caricatural, mais superbement mis en scène.

"Flesh and Bone" de Moira Walley-Beckett avec Sarah Hay et Ben Daniels, saison 1 diffusée tous les lundis à 22h sur OCS City en US+24.


 

3 /6

"Le maître du Haut-Château"

"Le maître du Haut-Château"

Un drapeau américain frappé d'une croix gammée, un nouvel ordre mondial divisé entre territoires occupés et libres, une propagande nazie qui s'insinue sur les écrans de Times Square... Le maître du Haut-Château, adapté du roman du même nom de Philip K. Dick, imagine une réalité alternative où l'Allemagne aurait remporté la Seconde Guerre mondiale. Une uchronie, produite par Ridley Scott, à l'esthétique soignée, jusque dans les petits détails de propagande. Certains personnages gagneraient à être davantage creusés, mais cette peinture de la vie sous une dictature est à elle seule captivante.

"Le maître du Haut-Château" de Frank Spotnitz avec Luke Kleintank, Alexa Davalos et Rupert Evans, disponible sur Amazon Premium, inédite en France.


 

4 /6

"Ash vs Evil dead"

"Ash vs Evil dead"

On reprend les mêmes et on recommence. Pilotée par Sam Raimi, cette adaptation télé de la saga culte Evil Dead ressuscite avec brio l'esprit des films d'origine. Bruce Campbell reprend son rôle de chasseur de démons beauf, égocentrique et obsédé sexuel, dans ce show comico-gore à l'esprit potache et burlesque. Même les effets spéciaux cheap contribuent à la réussite de ce spectacle à la fois sanglant et risible où l'horreur côtoie le ridicule. Une bonne alternative pour les fans de The Walking Dead à la recherche de frissons, mais lassés de la serious face de Rick Grimes.

"Ash vs Evil dead" de Sam Raimi avec Bruce Campbell et Ray Santiago, saison 1 diffusée sur Starz, inédite en France.


 

5 /6

"Jessica Jones"

"Jessica Jones"

C'est la super-héroïne qu'on attendait toutes. Fini le temps où Marvel mettait seulement en scène des gros (ou petits) bras en collant lycra. Dans la lignée de Daredevil, Jessica Jones met en scène une protagoniste aux méthodes fortes et à la sexualité assumée. Plus mature que les habituelles fictions du genre, la série traite aussi en sous-texte de traumatisme et des violences faites aux femmes. Krysten Ritter livre une performance impeccable tout comme Carrie-Anne Moss et David Tennant, interprète du méchant Killgrave.

"Jessica Jones" de Melissa Rosenberg avec Krysten Ritter et David Tennant, saison 1 disponible sur Netflix.


 

6 /6

"Quantico"

"Quantico"

Alex Parrish (Priyanka Chopra) rejoint une dizaine d'autres recrues au camp d'entraînement du FBI à Quantico. Neuf mois plus tard, elle est suspectée d'avoir commandité le plus gros attentat terroriste ayant frappé les Etats-Unis. En réalité, le véritable responsable pourrait bien être un de ses anciens comparses. Autant vous prévenir : un épisode suffira à vous rendre accro à cette série high concept fonctionnant sur le mode du whodunit. De la blondinette traumatisée par le 11 septembre au golden boy narcissique, chaque protagoniste cache un secret derrière son sourire de façade. La recette est éprouvée, bardée de clichés, mais joue efficacement sur des peurs contemporaines grâce à un mélange détonnant de thriller, de soap et d'action.

"Quantico" de Joshua Safran avec Priyanka Chopra et Jake McLaughlin, saison 1 diffusée sur ABC, inédite en France.


 

Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.