• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir

Les héroïnes qui nous redonnent envie de croire au girl power

Les héroïnes qui nous redonnent envie de croire au girl power Les héroïnes qui nous redonnent envie de croire au girl power Les héroïnes qui nous redonnent envie de croire au girl power Les héroïnes qui nous redonnent envie de croire au girl power 5

On pourrait croire que dans les séries d'aujourd'hui la femme est un homme comme les autres, qui assument ses conquêtes d'un soir. Pourtant, pour certaines héroïnes, l'heure de l'émancipation vient seulement de sonner...

LIRE LA SUITE
1 /5

Les héroïnes qui nous redonnent envie de croire au girl power

Les héroïnes qui nous redonnent envie de croire au girl power

Weeds
Nancy Botwin – Mary Louise Parker


Quand on compte sur son mari pour gagner l'argent du ménage et que celui-ci vient à décéder, on va au devant de quelques soucis financiers. C'est ce que découvre Nancy Botwin, paisible femme au foyer de la banlieue californienne, mère de deux enfants, qui décide alors de prendre la tête de son propre trafic de drogue. Dans cet univers impitoyable, Nancy gagne enfin sa vie et s'assume totalement. Peu importe que les catastrophes s'accumulent autour d'elle (rien d'étonnant quand on est capable de tomber amoureuse d'un homme chargé de démanteler des trafics de drogue), elle a adopté la Britney attitude : avec un mug de Starbucks à la main, rien ne peut l'atteindre.

2 /5

Les héroïnes qui nous redonnent envie de croire au girl power

Les héroïnes qui nous redonnent envie de croire au girl power

The Good Wife
Alicia Florrick – Julianna Margulies

 

Décidément, il ne fait pas bon être une femme au foyer : Alicia Florrick, ex-avocate quadragénaire, reprend du service après l'arrestation pour corruption de son mari procureur.  Confrontée à la concurrence des jeunes loups du barreau et au scandale sexuel et politique qui poursuit son mari, Alicia doit prouver qu'elle est plus qu'une "bonne épouse". Julianna Margulies a de toutes façons notre admiration éternelle : après avoir fait succomber l'éternel célibataire Doug Ross/George Clooney dans Urgences, elle donne désormais du fil à retordre à Chris Noth, le seul et unique Mr Big.

3 /5

Les héroïnes qui nous redonnent envie de croire au girl power

Les héroïnes qui nous redonnent envie de croire au girl power

Swingtown
Susan Miller – Molly Parker

 

A la faveur d'un déménagement, Susan Miller découvre que toute une vie l'attend au-delà de la baie vitrée de sa cuisine. Sous le charme de ses nouveaux voisins, beaux et décomplexés, elle goûte à l'échangisme et se laisse prendre dans le tourbillon des années 70. Entre la femme au foyer modèle et la femme libérée, où se trouve la nouvelle Susan ? Si son mari apprécie plutôt de la voir s'ouvrir à de nouvelles expériences sensuelles, il est en revanche plus réservé face à son enthousiasme lors d'une soirée caritative organisée pour l'acteur principal de Gorge profonde. Mais il comprend vite qu'il n'a plus son mot à dire !

4 /5

Les héroïnes qui nous redonnent envie de croire au girl power

Les héroïnes qui nous redonnent envie de croire au girl power

The Big C
Cathy Jamison – Laura Linney

 

Qui est cette femme qui bronze nue dans son jardin, kidnappe son fils en le menaçant d'un fusil de paintball ou donne 100 dollars à une élève obèse pour chaque livre perdue ? Elle ressemble vaguement à cette douce quadragénaire que mari, fils et élèves remarquaient à peine. En se découvrant atteinte d'un cancer en phase 4, Cathy a simplement enfin pris conscience qu'il était temps de vivre... pour elle. Nul égoïsme là-dedans. Malgré le poids du secret de sa maladie, elle se montre aimante, vibrante et généreuse. Mais c'en est définitivement fini de la gentille et rigide Cathy.

5 /5

Les héroïnes qui nous redonnent envie de croire au girl power

Les héroïnes qui nous redonnent envie de croire au girl power

Drop Dead Diva
Jane Bingum – Brooke Elliott

 

Jusqu'à son accident de voiture, Deb menait une discrète carrière de top modèle avec un grand rêve : devenir la potiche de la Roue de la Fortune. En route pour le paradis, la voilà finalement projetée dans le corps de Jane, une avocate aussi brillante qu'enrobée. Difficile pour Deb de s'acclimater à la taille 46, mais la Porsche et surtout le QI super élevé lui ouvrent de nouvelles perspectives. Depuis que Deb est devenue Jane, celle-ci n'est plus un cerveau effacé derrière une apparence taciturne, car aussi maligne une avocate soit-elle, pour s'imposer au tribunal, la bonne tenue, le bon maquillage et l'attitude conquérante qui va avec, sont parfois ce qui fait la différence. Sans parler du vernis à ongles porte-bonheur...

Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.