• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir

20 séries à regarder avec son mec

"Hannibal", pour qu "House of Cards", pour devenir un power couple "The Walking Dead", pour vous blottir contre lui comme une petite chose "Top of the Lake", pour avoir des frissons ensemble 20

Il veut voir "Californication", vous voulez voir "Grey’s Anatomy", et ça finit en drame de la télécommande. Heureusement, Glamour.fr sauve votre vie de couple, avec une sélection de 20 séries pour vous réconcilier avec monsieur.

LIRE LA SUITE
1 /20

"Hannibal", pour qu'il flippe un bon coup

"Hannibal", pour qu

Âmes sensibles s'abstenir… et pour les autres, foncez dans cette série très esthétique qui traite d'un sujet ultra hardcore : les débuts de Hannibal Lecter, alors qu'il était encore un psychiatre reconnu, proche de la police. Le rôle-titre de cannibale psychopathe, magnifiquement tenu par un Mads Mikkelsen subtil et maniéré se frotte avec suspens au profiler qui piste les traces des crimes abominables, Hugh Dancy (le mari de Claire Danes) qui campe parfaitement un enquêteur fiévreux et dépassé par la barbarie des crimes. Au menu : des cadavres à gogo, des psychopathes en tous genres, le tout sur quelques notes de Bach, quelques gouttes d'un bon cru et d'un peu foie (humain) sauté au porto et aux petits oignons. A regarder sérieusement en dehors des repas, et  vite, car la saison 2 commence ce vendredi 28 février !

2 /20

"House of Cards", pour devenir un power couple

"House of Cards", pour devenir un power couple

Si vous êtes passées à côté de la série-évènement de Netflix, il est grand temps de vous rattraper, et vous avez l'avantage que le fournisseur de VOD Netflix balance les saisons… direct en intégralité ! Si les fans savourent déjà la deuxième saison de cette série produite par David Fincher (Seven, The Social Network), foncez donc découvrir les aventures de Frank Underwood et Claire, sa femme, respectivement incarnés par Kevin Spacey (glaçant, brillant) et Robin Wright (qui nous donne à chaque apparition une leçon d'élégance et de superbe), dont l'ambitieuse et belliqueuse quête du pouvoir à la Maison Blanche a déjà séduit Obama himself. L'avantage, en plus de se délecter d'une série basée sur des personnages manipulateurs sans foi ni loi, c'est qu'enfin votre moitié comprendra que pour être puissants, être à deux, c'est mieux.

3 /20

"The Walking Dead", pour vous blottir contre lui comme une petite chose

"The Walking Dead", pour vous blottir contre lui comme une petite chose

A priori, mater des survivants plus ou moins crasseux qui se font croquer régulièrement par des morts-vivants, ce n’est pas la joie. Mais la série apocalyptique n’est pas qu’hémoglobine et boyaux… Il y a beaucoup de tension (qui va mourir ?), de la peur (y a-t-il un zombie dans le placard ?), de l’amour (qui va coucher avec qui ?), de la tristesse (quoi, il est mort ? Nooooooooooon !) Bref, The Walking dead, c’est le cocktail parfait pour une soirée avec votre moitié, ravie de vous prendre dans ses bras dès qu’un mort-vivant gratte à la porte.

 

4 /20

"Top of the Lake", pour avoir des frissons ensemble

"Top of the Lake", pour avoir des frissons ensemble

Top of The Lake est une mini-série américano-australo-britannique créée par Jane Campion (La leçon de piano, In the cut) et Gerard Lee. En six épisodes, on se demande si ce n'est pas plutôt un long et incroyable film découpé tant l'intrigue est bien menée et les décors, personnages et rebondissements sont incroyables. Le pitch est simple : une jeune fille de douze ans, Tui, tente de se noyer au milieu d'un lac, dans une région perdue de Nouvelle-Zélande, vers Queenstone. Après un passage chez le médecin, on s'aperçoit qu'elle est enceinte. L'enquêtrice Robin Griffin (Elisabeth Moss, de Mad Men, comme on ne l'a jamais vue, et qui a d'ailleurs obtenu le Golden Globes 2014 dans la catégorie meilleure actrice dans une mini-série ou un téléfilm), spécialisée dans la psychologie enfantine, revient dans la région de son enfance et se passionne pour cette gamine qui refuse de donner le nom du père. Amours d'enfance, drames, viols, violences et fausses apparences, Top of The Lake s'autorise une lenteur fascinantes dans ces paysages magnifiques et inquiétants, et nous offre des personnages sublimes comme GJ (Holly Hunter), le gourou de Paradise, un camp de femmes démolies par la vie, ou encore Mat, le violent père de Tui, principal suspect de l'affaire.

 

5 /20

"Luther", pour (re)booster votre libido

"Luther", pour (re)booster votre libido

Comment un flic névrosé pourrait faire du bien à votre couple ? La réponse est simple : Idris Elba. Monsieur suivra avec enthousiasme les enquêtes de ce détective tourmenté qui, dans les rues de Londres, traque des meurtriers et chasse ses propres démons. Quant à Madame, elle écarquillera les yeux (discrètement) devant cette délicieuse montagne de testostérone, avec ses épaules assez larges pour accueillir toutes les misères du monde, son sourire rare mais désarmant, sa voix rauque et son courage infaillible. Envahie par une poussée d’hormones incontrôlable, vous arrêterez de bouder parce qu’il a encore oublié d’acheter le pain. Et tout ça se finira tranquillement au lit !

6 /20

"The Mindy Project", pour qu'il se rende compte qu'on est cool

"The Mindy Project", pour qu

The Mindy Project, série créée et interprétée par Mindy Kaling - première Américano-indienne à tenir le haut de l'affiche dans une série - suit le quotidien de trois gynécologues dans un cabinet. Jusqu'ici, rien de fou. Sauf qu'en 20 minutes, Mindy arrive à faire les pires gaffes, encaisser trois blagues sur ses kilos en trop, foirer deux dates et nous raconter le tout en voix off tandis qu'elle se descend une bouteille de vin rouge. Si ça sonne ultra girly, rassurez-vous : il y a le beau docteur Danny Castellano, joué par le torride Chris Messina, qui charrie cette fleur bleue maniérée au nom de tous les machos de la terre. Sans parler des seconds rôles dans la série qui sont tous plus juteux les uns que les autres… On adore, et on rit !

7 /20

"Bron", pour traquer les bad guys main dans la main

"Bron", pour traquer les bad guys main dans la main

Une femme est retrouvée morte sur le pont reliant la Suède au Danemark. Pour traquer le tueur, deux flics : Saga, la Suédoise asociale (mais attachante) et Martin, le Danois enjoué, père de famille qui vient de subir une vasectomie (détail qui a son importance). Dans ce polar passionnant qui évolue sous le ciel bas et gris de la Scandinavie, un psychopathe joue au chat et à la souris avec les deux flics, finalement assez bien assortis. Obnubilés par ce Cluedo télévisuel, vous échafauderez ensemble et pendant des heures des théories pour trouver l’assassin.

8 /20

"Masters of Sex", pour se chauffer un peu

"Masters of Sex", pour se chauffer un peu

Masters of Sex retrace l'incroyable histoire vraie des pionniers de la sexualité, dans les années 50 : William Masters et Virginia Johnson. Interprété par une Lizzy Caplan diablement sexy et Michael Sheen en médecin coincé, mais assoiffée de savoir, cet anti Mad Men est devenu culte dès sa première saison (la deuxième sortirait à l'automne 2014). A travers leurs insolites expérimentations sur de vraies couples, Masters et Johnson ont éclairé l'humanité de leur savoir (oui, les femmes peuvent jouir seules, avec leur clitoris) mais aussi certains couples qui, en pleines années 50, pensaient encore pouvoir avoir des bébés simplement en dormant dans le même lit. Quoiqu'il en soit, leur histoire d'abord strictement professionnelle, puis de plus en plus floue à mesure qu'ils testent eux-mêmes leurs théories à l'horizontale vaut le détour, surtout… qu'on leur doit franchement beaucoup !

9 /20

"30 Rock", pour qu'il apprécie la nerd qui sommeille en vous

"30 Rock", pour qu

Série créée par la délirante et brillante Tina Fey (qui en est aussi l’héroïne nerd et touchante) 30 Rock cache sous sa parodie du milieu de la télévision américaine une comédie romantique chargée de foirages d’anthologie et de rôles cultes… Comme elle vient de se terminer aux Etats-Unis, vous avez 7 saisons à rattraper, sans quasiment une seule fausse note. En bonus, on assiste à la renaissance d'Alec Baldwin qui crève l'écran par ses attitudes fantasques, on y croise Jon Hamm (Don Draper himself, pour nous) et Salma Hayek (pour lui).

10 /20

"Sons of Anarchy", pour qu’il n’hésite plus à se faire un tatouage

"Sons of Anarchy", pour qu’il n’hésite plus à se faire un tatouage

Attention, série sans pitié. Jax Teller et son club de bikers qu’il considère comme sa deuxième famille donnent dans le trafic de drogue et d’armes. Entre amitié, ambition, trahison, meurtre et amour filial, ce soap opera violent est rempli de mecs avec des gueules pas possible qui sentent la graisse de moto et des filles un poil vulgaires, mais terriblement couillues. Surtout, au fil des nombreuses interrogations existentielles de Jax, l’éphèbe blond aux abdos parfaits, se dessine un drame shakespearien cruel sous le soleil californien.

11 /20

"Sherlock", pour savoir qui est le plus vif des deux

"Sherlock", pour savoir qui est le plus vif des deux

Sherlock n'est pas une série comme les autres ; déjà, c'est 100% british mais surtout, les saisons ne comptent que 3 épisodes, d'une heure trente environ chacun. On plonge donc dans les aventures écrites par Sir Arthur Conan Doyle avec un rythme inhabituel… et des personnages plutôt hors du commun. Pour camper ce Sherlock Holmes du XXIème siècle, Benedict Cumberbatch s'affirme dans le rôle titre plus ambigu que prévu (Oh my god, Sherlock Holmes serait-il homosexuel ?) et Martin Freeman dans celui du fameux, et valeureux, docteur John Watson. Avec une adaptation impeccable des énigmes du grand détective de l'époque à l'ère des blogs et autres puces électroniques, Sherlock nous tient en haleine et a bien mérité son BAFTA Award, en 2011, de la meilleure série dramatique. Bref, le 221 Baker street en 1887 ou en 2014 est toujours aussi culte et on attend la saison 4 avec impatience, mon cher Watson.

12 /20

"Girls", pour qu’il sache (enfin) la vérité sur les filles

"Girls", pour qu’il sache (enfin) la vérité sur les filles

Il va falloir lui faire comprendre que le titre ne fait pas tout, et accepter, avant d’appuyer sur "play", qu’il vous impose la série Boys quand elle existera… mais une fois son regard posé sur cette comédie dramatique quasi déjà culte, il devrait vous remercier. Dans Girls, créée, réalisée et jouée par la drôlissime Lena Dunham, tout le monde en prend pour son grade, c’est d’une méchanceté irrésistible et d’une justesse confondante. Les filles sont névrosées et oscillent entre problèmes d'estime personnelle et fins de mois difficiles, les mecs sont immatures et bizarres, l'envers du décor est dévoilé et tout le monde est content, ou presque. En tous cas, même les boys adorent Girls.

13 /20

"Game of thrones", pour qu'il vous appelle "Khaleesi" (ma reine)

"Game of thrones", pour qu

Game of thrones est l'une des meilleures séries à mater en couple : il y a du sexe à gogo, de la sauvagerie, de la guerre, de la manipulation, du sang et de beaux protagonistes pour nous glamouriser tout ça. Alors que la quatrième saison tant attendue sort le 17 avril, les fans sont en alerte tandis que les teasers pleuvent. Cela vous laisse un mois pour vous plonger dans ce monde fantastique où se mêle des créatures fantomatiques, des loups, des dragons et autres êtres fantastiques qui se battent pour accéder au trône ultime.

La Saison 3 de Game of Thrones est disponible en édition Blu-Ray et DVD.

14 /20

"Downton Abbey", pour qu'il fasse preuve de flegme

"Downton Abbey", pour qu

Dans un monde où l'on ne prend plus le temps de rien, Downton Abbey nous sauve la soirée. Partagée entre l'univers ultra organisé et codifié des domestiques et de leurs maîtres au début du siècle en Angleterre, la série est remarquable par les problématiques qu'elle soulève, sa ribambelle d'acteurs brillants et ses costumes sublimes. Intrigues politiques, amoureuses à la Jane Austen, humour anglais hilarant et outrage aux bienséances victoriennes… On se plonge volontiers dans cet univers sévère aux allures bucoliques où, il faut l'avouer, la maîtrise de soi est inspirante et surtout, fait du bien aux oreilles : enfin un monde où l'on se fait entendre, oui, mais sans crier. For God's sake !

15 /20

"Homeland", pour qu’il se rase de près

"Homeland", pour qu’il se rase de près

Attention, si vous êtes du genre parano, évitez de vous plonger dans Homeland. A la fin de la soirée, vous aurez la certitude que votre mec vous ment sur son âge, qu’il s’appelle en fait Robert-Maurice, qu’il fume et boit en cachette et qu’en fait, si ça se trouve, c’est une femme. Sinon, le thriller antiterroriste le plus en vue du moment vous scotchera à votre canapé (surtout la première saison) et vous offrira une des romances les plus étonnantes de l’histoire récente des séries télé. Claire Danes et Damian Lewis, noyés sous les prix, sont formidables, et font un bel exemple de parité.

16 /20

"2 Broke Girls", pour qu'il paie l'addition

"2 Broke Girls", pour qu

2 Broke Girls est la nouvelle série hilarante à suivre, girly mais justement, pas trop. L'histoire, c'est la rencontre insolite de Max, une serveuse pin-up ultra trash et brutale de Brooklyn (la belle Kat Dennings) avec la nouvelle serveuse du dinner, la blonde Caroline, tout droit débarquée de l'Upper East Side. Subitement fauchée à cause d'un scandale financier qui a bouleversé son train de vie luxueux, Caroline va s'allier à Max, qui n'a pas trop eu de chance dans la vie, pour réaliser leur rêve : ouvrir une boutique de cupcakes. Pour cela, il leur faut 250 000 dollars, beaucoup de cran et encore d'autres aventures… En attendant, elles en ont à peine 600 (le compte est dévoilé à chaque fin d'épisode) mais ne sont certainement pas en rade de vannes, en attendant la gloire. Foncez, il n'y a pour l'instant que trois saisons à rattraper !

17 /20

"New Girl", pour qu’il passe plus souvent l’aspirateur

"New Girl", pour qu’il passe plus souvent l’aspirateur

Là aussi, mieux vaut ne pas se fier au titre. Certes, la sitcom New Girl avec la bondissante Zooey Deschanel est très girly, mais on y voit plus d’hommes que de femmes, en l’occurrence les trois colocs de l’héroïne, subtilement croqués. Du coup, c’est autant un décryptage amusé des travers des femmes que des hommes qu’on s’offre ici, avec un sens de l’humour déconnant et casanier, parfait pour les soirées sous la couette.

18 /20

"Black Mirror", pour le tenir en haleine

"Black Mirror", pour le tenir en haleine

Reflet très obscur de notre société, Black Mirror est une série où à chaque épisode de 40 minutes environ, les acteurs et l'histoire sont totalement différents. Cependant, chaque saison (il y en a pour l'instant deux), composée en triptyque de 3 épisodes, a un point commun : livrer une critique ironique et acerbe de la société, avec un rythme haletant de thriller. Rien que le pitch du premier épisode promet à cette série britannique encore à peine connue un fier succès... Black Mirror commence donc fort avec un dilemme absurde et en même temps passionnant : quand la princesse d'Angleterre se fait enlever, ses ravisseurs demandent sur une vidéo au Premier ministre, pour le retour sain et sauf de cette dernière, d'avoir des rapports sexuels avec un cochon, en direct à la télévision nationale. Quand la vidéo Youtube de la princesse fuite, les médias et l'Angleterre sont en émoi : jusqu'où aller pour sauver la princesse, chouchoute nationale du peuple ? Bonne question.

19 /20

"Shameless", pour tout se permettre enfin

"Shameless", pour tout se permettre enfin

Cette version américaine (qui reprend le succès de la série britannique du même nom) annonce la couleur dès le générique : dans Shameless, on n'a vraiment honte de rien, on fait pipi la porte ouverte et on s'enfile des bières dès le collège, ou presque. Basée sur le quotidien d'une famille white trash plus que nombreuse, escroc à ses heures perdues, Shameless offre sans détour des personnages haut en couleurs et pas très catholiques, entre un père alcoolique fini et une mère qui a préféré filer avec sa nouvelle petite amie que de s'occuper de son petit dernier (qui est, contrairement à ses frères et sœurs, noir). Tout ceci serait légèrement déprimant s'il n'y avait la belle Fiona, l'aînée, qui fait tourner la famille d'une main de fer et de velours pendant l'absence de ses parents, épaulée malgré elle par son petit-ami canon et ses deux frères… franchement pas mal non plus. Bref, cette série politiquement incorrecte et sale sur les bords est une bouffée d'oxygène après une journée bien planifiée !

20 /20

"Happy Endings", pour qu’il ne se plante pas sur la bague

"Happy Endings", pour qu’il ne se plante pas sur la bague

Si les choses sont sérieuses entre vous, que vous pensez au mariage… et que vous avez un solide sens de l’humour, cette comédie, encore inédite en France, est faite pour vous. Elle s’ouvre sur un mariage planté sur l’autel, à la Friends. La suite, tour à tour délirante et attachante, promet quelques heures de comédie bon enfant, qui parviennent à effectuer un miracle : rendre sympathique Elisha Cuthbert, l’insupportable fille de Jack Bauer dans 24h

Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.