• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir

"Le Bureau des légendes" : la nouvelle série avec Mathieu Kassovitz

"Le Bureau des légendes" : la nouvelle série avec Mathieu Kassovitz Un thriller à l L Mathieu Kassovitz, héros de l 4

Nouvelle création originale de Canal+, ''Le Bureau des légendes'' décortique avec réalisme et précision le quotidien d'une section très secrète de la DGSE. Au centre de ce thriller très ambitieux, Mathieu Kassovitz incarne un agent qui enfreint toutes les règles par amour. Une plongée dans un univers de faux-semblants à ne pas rater ce lundi sur la chaîne cryptée.

LIRE LA SUITE
1 /4

"Le Bureau des légendes" : la nouvelle série avec Mathieu Kassovitz

"Le Bureau des légendes" : la nouvelle série avec Mathieu Kassovitz

''Un monde de menaces permanentes'', voilà le quotidien de Guillaume Debailly (Mathieu Kassovitz). Rentré d'une mission d'infiltration de six ans en Syrie, il est réaffecté au sein du Bureau des légendes de la DGSE (Direction générale de la sécurité extérieure). Un service ultra secret des renseignements français, chargé de protéger les fausses identités (les légendes du titre) de ses informateurs aux quatre coins du globe. Par amour, l'agent continue toutefois de mener une double vie. Côté pile, il s'implique dans les opérations les plus délicates, se révélant être un allié de taille pour son chef Henri Duflot (Jean-Pierre Darroussin). Côté face, il conserve son ancienne couverture pour les beaux yeux de Nadia, la jeune femme qu'il a rencontrée à Damas. Un stratagème qui va mettre en péril un édifice bien huilé...

2 /4

Un thriller à l'opposé de "Homeland"

Un thriller à l

Après Les Patriotes et Möbius, Eric Rochant continue son exploration du monde des renseignements. Pour assouvir son obsession pour le thriller d'espionnage, le réalisateur s'est inspiré d'un mode de production à l'américaine. Son ambition : délivrer une saison par an comme aux Etats-Unis. Si, sur le papier, Le Bureau des légendes fait penser à un James Bond à la française, dans les faits, la démarche est radicalement différente. Véritable fan de The Wire, le showrunner plébiscite un réalisme brut sur fond de guerre en Syrie aux intrigues invraisemblables servis par Homeland. Ne vous attendez donc pas à voir votre écran assailli de fanatiques en sandales et kalachnikovs à la main. A l'instar des romans de John le Carré, la véritable action se situe dans les bureaux du service de renseignements, dont les moindres recoins, de la salle de réunion à la cantine, sont filmés avec sobriété. L'objectif est clair, faire disparaître la caméra pour être au plus près des personnages.

3 /4

L'espion qui aimait

L

Avec un soupçon d'office drama, Eric Rochant nous offre une immersion totale, et sans doute bien documentée, au sein de la DGSE. En rupture avec les fantasmes habituels, il met en scène des employés ordinaires, passant plus de temps au téléphone ou devant leurs ordinateurs qu'en zone hostile. Lors de la présentation du programme au festival Series Mania, l'acteur Jonathan Zaccaï (aka Raymond Sisteron) s'amusait même de son rôle à contre-emploi : ''je voulais jouer un espion, je me suis retrouvé derrière un écran''. Des aléas de la vie de bureau (Henri Duflot se plaignant des souris) aux réunions au sommet, rien ne nous est épargné. Une tendance à tout montrer, à sur-expliquer qui alourdit parfois le rythme. Après deux épisodes qui tâtonnent, la série parvient toutefois à mettre en place les rouages d'une intrigue politique et psychologique où la raison d'état entre constamment en conflit avec les sentiments (comme dans Möbius). À travers l'agent Cyclone, piégé par son penchant pour l'alcool et, bien sûr, de Guillaume Debailly, tiraillé entre amour et devoir professionnel. Comme le rappelle, Marie-Jeanne, une des veilleuses du Bureau des légendes, dans l'épisode 7 : '' ne vous attachez à personne. Jamais."

4 /4

Mathieu Kassovitz, héros de l'imposture

Mathieu Kassovitz, héros de l

Au-delà des enjeux géopolitiques, le Bureau des légendes s'intéresse à l'humain, à ces personnages aux failles apparentes, noyés dans les mensonges et les faux-semblants. Toujours attiré par les thèmes de la duplicité et de l'imposture (Un héros très discret, Un Illustre Inconnu), Mathieu Kassovitz campe un héros tout en sobriété, mais dont les faiblesses se dessinent sous un masque de froideur. Dans cette ambiance pesante et austère, Sara Giraudeau interprète le personnage le plus attachant. Parce qu'elle est d'une grande force sous son apparence d'oiseau fragile. Mais surtout, parce que le spectateur se reconnaît dans la figure de Marina, une recrue en formation aussi perdue et fascinée que nous par tous ces jeux de dupes.

"Le Bureau des légendes", de Eric Rochant, avec Mathieu Kassovitz, Jean-Pierre Darroussin, Léa Drucker et Sara Giraudeau. La première saison est diffusée à partir du 27 avril sur Canal+.

Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.