Actuellement en kiosque !

GL cover mag Novembre 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
HautHab__Leaderboard - skin
La série “Riverdale” est-elle l'héritière de “Pretty Little...
1 /4

La série “Riverdale” est-elle l'héritière de “Pretty Little Liars” ?

Alors que “Pretty Little Liars” s'achève bientôt, le teen show “Riverdale” débarque sur les écrans. De quoi faire oublier les héroïnes de Rosewood ?

A la recherche d'un parfait teen show, capable de vous tenir en haleine ? Vous pouvez toujours compter sur la chaîne américaine The CW. Après les très atypiques Jane The Virgin et Crazy Ex-Girlfriend, la chaîne revient à un format plus classique, mais taillé pour ravir son jeune public. La série pour ados Riverdale, adaptée des comics Archie, qui réunit tous les ingrédients du programme addictif.


Créée par Roberto Aguirre-Sacasa, Riverdale suit le quotidien d'une bande de lycéens : Archibald Andrews, joueur de football aux abdos d'acier, Veronica, la gosse de riches tout droit arrivée de New York et Betty, timide blonde qui craque pour son meilleur ami. Jusqu'ici, rien de très original, mais voilà que ce petit monde va voir son quotidien bouleversé par un tragique événement. La découverte du corps de Jason - dont on ne sait rien hormis son statut de quarterback - disparu un lugubre soir de fête nationale. Dans une scène d'introduction très soignée, l'épisode pilote dévoile les prémices du mystère : le jour du drame, les larmes des proches (et la joie de certains), les soupçons de noyade. Entre les paysages montagneux, la présence de cette rivière, et le gros plan sur le panneau indiquant le nom de la ville, on se croirait dans une version grossière de Twin Peaks. D'autant qu'une des actrices de la série de Lynch, Mädchen Amick (alias Shelly Johnson), fait partie du casting.

Vous l'aurez compris, la tranquillité de Riverdale n'est qu'une façade. “C'est l'histoire d'une petite ville et des gens qui y vivent. De loin, on dirait n'importe quelle bourgade dans le monde : sûre, convenable, innocente. Mais en s'approchant, on aperçoit les monstres qu'elle renferme”, martèle d'ailleurs la voix-off. Pour la subtilité, on repassera, mais le message a au moins le mérite d'être clair : comme l'indique le titre, la vraie star de la série est son lieu. La caméra s'attarde d'ailleurs sur cette nature omniprésente et menaçante, parce qu'une forêt effrayante est un must-have dans ce genre de thriller. Si les similitudes avec Pretty Little Liars sont nombreuses (notamment la relation prof-élève), la série aligne les références : le triangle amoureux façon Dawson (option blonde/brune), le clin d'oeil à Beverly Hills avec Luke Perry, un personnage de pom-pom girl qui aurait sa place dans Glee ou Scream Queens.  

On se croirait presque devant un condensé des teen shows les plus marquants des dernières années. Mais reléguer Riverdale au simple mash-up serait une erreur tant la série a conscience de ses influences et en joue. Les références à la pop culture sont omniprésentes : alors que son père est mêlé à un scandale financier, Veronica déplore d'être “la Blue Jasmine du lycée”. L'épisode pilote est ponctué de moments auto-réflexifs, comme la scène où Cheryl est accusée de se comporter “comme un personnage d'un film des années 90”. On constate même un certain recul dans le traitement des protagonistes qui semblent doucement sortir de leur rôle d'archétype : Veronica n'est pas la peste attendue, tandis qu'Archie est un artiste coincé dans un uniforme de footballeur qu'il déteste.  

Pastiche de genres, Riverdale dépasse les attentes et pourrait réserver de belles surprises. A condition que la série ne pêche pas par excès, en frôlant trop l'auto-parodie. La relation entre Archie et sa prof Mme Grundy, même si elle nous offre une des scènes les plus hilarantes de l'épisode, sent le réchauffé. Et certains dialogues sont clichés, irréalistes (des ados qui citent Truman Capote ?), ou parfois clairement risibles. Pour être plus qu'un énième Pretty Little Liars ou une version polar de Gossip Girl, la série devra s'émanciper de ses modèles et amener les spectateurs vers des horizons moins attendus. Reste que cette entrée en matière aiguise la curiosité...

Riverdale de Roberto Aguirre-Sacasa avec K.J. Apa et Lili Reinhart. Saison 1 diffusée chaque semaine sur Netlix France. 

Loginnn
__5574__FR-New-Glamour__Impact__Interstitiel - interstitiel

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.