• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir

"La série qui a changé ma vie"

"La série qui a changé ma vie" "La série qui a changé ma vie" Marine "La série qui a changé ma vie" 12

Sex & The City, Beverly Hills, Californication et beaucoup d’autres séries ont marqué les générations. Comment une série peut avoir un tel impact sur la vie d’une personne ? La rédaction s’est prêtée au jeu et dévoile les séries qui ont tout changé.

LIRE LA SUITE
1 /12

"La série qui a changé ma vie"

"La série qui a changé ma vie"

Docteur House

J’adore le caractère de Gregory House, méchant, aigri, égocentrique. Son humour noir, son ironie et son acharnement sur ses stagiaires me fait mourir de rire. Son petit plus ? C’est la première série qui a montré des animations en images de synthèses qui font entrer véritablement le spectateur à l’intérieur du corps du patient, pour montrer la tumeur, le globule rouge, le microbe, etc. Et on peut regarder n’importe quel épisode, dans n’importe quel ordre sans être perdu, il y a une énigme à chaque fois.

2 /12

"La série qui a changé ma vie"

"La série qui a changé ma vie"

The office

Jusqu’à The Office, je n’avais jamais vu de série. Je l’ai découverte en 2006, par hasard, et ça a été une révélation. C’est vraiment la crème de l’humour anglais (avec les Monthy Pythons bien sûr) et Ricky Gervais est incroyable dans son rôle de petit chef looser et égocentrique. Plus tard, j’ai découvert les Sopranos, qui est ce que j’ai vu de plus intelligent sur petit écran. Mais The Office reste un coup de cœur sans précédents.

3 /12

Marine

Marine

How I met your mother

La première fois qu'on m'a parlé de cette série, on m'a dit que c'était "Friends en mieux". Bien sûr, j'ai dit "impossible" et j'ai juré que je ne regarderai jamais ce plagiat minable. Sauf qu'un jour où je ne devais pas avoir grand chose à faire, je me suis laissée tenter par le premier épisode. Et cette bande d'amis un peu tarés m'a fait vraiment marrer. Aujourd'hui, je suis complètement accro à cette série qui est un bon moyen de me détendre avant de m'endormir le soir.

4 /12

"La série qui a changé ma vie"

"La série qui a changé ma vie"

Les Simpsons

Pour ma part, je suis un fanatique inconditionnel des Simpsons. Je connaissais la série dès l'âge de 13 ans, mais c'est vers la vingtaine que j'ai commencé à regarder tous les épisodes jusqu’au dernier. C’est une série qui n'en est pas vraiment une… on peut regarder un épisode sans avoir vu les précédents. Et tout y passe, la télévision, l'école, la famille, l'éducation, la violence, la société de consommation, les divers institutions gouvernementales, les peoples, les hommes d'affaire… c’est un vrai défouloir, qui en plus fait partie du rayonnement culturel américain.

5 /12

"La série qui a changé ma vie"

"La série qui a changé ma vie"

Californication

Hank Moody (le héros) incarne, à mes yeux, le type idéal : le mec à copier, le style à pomper, les répliques à emprunter. Il décomplexe toute la génération des hommes que le politiquement correct a fini par brider. Ni branché ni beauf, trash et cash, foufou mais lucide, il est celui qui rétorque bien, vanne vite et a les filles a ses pieds. Il est notre mauvaise conscience, celle qu'on rêve tous les jours d'écouter.

6 /12

"La série qui a changé ma vie"

"La série qui a changé ma vie"

Buffy contre les vampires

Le choix peut paraître un peu bizarre, mais toujours est-il que Buffy a vraiment changé ma vie. Ado, j'étais tellement fan que j'achetais les VHS en VO non sous-titrées chez WHSSmith&Son (libraire anglaise au cœur de Paris). Le hic : à 15 ans, je ne parlais qu'un anglais scolaire et très limité vu que j'étais "allemand première langue". J'ai du apprendre en regardant les épisodes. Au début, je ne comprenais strictement rien, mais petit à petit j'ai acquis un très bon niveau en anglais. Et mon vocabulaire en matière de vampire, momie et autres monstres est incroyablement varié. PS : Spike I love You

7 /12

"La série qui a changé ma vie"

"La série qui a changé ma vie"

Lost

J'ai regardé les deux premières saisons en 4 jours. Les personnages éveillent de vrais sentiments, qu'ils soient positifs ou négatifs, le pitch complètement tordu de la série est une mine à idées complexes et addictives. Le seul problème : je suis devenu un peu parano et je rêve que j'attaque des gens avec ce qui se trouve à ma portée (souvent une fourchette)

8 /12

"La série qui a changé ma vie"

"La série qui a changé ma vie"

Les Soprano

Pour les fans de fiction mafieuse évidemment. Hollywood avait déjà traité le sujet dans tous les sens (Les Affranchis, Le Parrain, Il était une fois en Amérique…) mais seule une série pouvait immerger totalement le spectateur dans cette Mafia du New-Jersey pendant 6 saisons. Politique, psychologique, irrévérencieuse, la série est portée par un casting parfait et Silvio Dante imitant Al Pacino dans le Parrain est inoubliable.

9 /12

"La série qui a changé ma vie"

"La série qui a changé ma vie"

Friends

La première série qui m’ait fait faire des nuits blanches de fous rires, toute seule au fond de mon lit…

10 /12

"La série qui a changé ma vie"

"La série qui a changé ma vie"

Twin peaks

Parce que Dale Cooper est taré, parce que j’ai cherché les chaussures d'Audrey Horne pendant 10 ans, parce que c'est une version policière et décalée des Feux de l'amour dans les bois...

11 /12

"La série qui a changé ma vie"

"La série qui a changé ma vie"

Beverly Hills

Je ne regarde plus de séries. Mais  celle qui a marqué ma vie a commencé quand j’avais 10 ans. Beverly Hills  a été ma première fenêtre ouverte sur les ados et leur vie sentimentale. Et je suis tombée amoureuse de Brandon Walsh (Jason Priestley). Mon premier crush en somme.

12 /12

"La série qui a changé ma vie"

"La série qui a changé ma vie"

Sex and the City

Pas très orignal certes mais c’est la première et presque dernière série que j’ai suivie du début jusqu’à la fin. D’ailleurs, quasiment tous les soirs je regarde encore un épisode… J’ai l’impression de porter un peu de chacune d’entre elles en moi. Parfois le côté un peu névrosé de Miranda, d’autres fois le romantisme de Carrie... En tous cas, je trouve toujours épatante la justesse du regard sur la vie des femmes de notre époque.

Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.