• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir

Les séries qu'on va adorer cette année

La nouvelle Don : Mad Men Esprit Canal : Platane Gros machins : Hard Times & Hung Hollywood TV : Luck 8

Le monde impitoyable des séries ressemble de plus en plus à la rentrée littéraire : on a vite fait d’être enseveli par une avalanche de nouveautés. Voici donc notre sélection de séries à suivre dès aujourd’hui et celles à guetter fiévreusement.

LIRE LA SUITE
1 /8

La nouvelle Don : Mad Men

La nouvelle Don : Mad Men

La série fétiche de Glamour.com a connu quelques mésaventures ces derniers mois, au moment il était question de renégocier les contrats de son créateur (Matthew Weiner) et de John Hamm, aka Don Draper. Si un accord a été signé, on est en droit de s’inquiéter pour l’avenir d’autres séries d’AMC, qui font par conséquent face à une réduction de leur moyen (c'est le cas de Breaking Bad, qui s’achèvera après 5 saisons). Ceux qui ignorent le téléchargement ou le streaming peuvent suivre actuellement la quatrième saison de Mad Men sur Canal + et découvrir la nouvelle vie de Don Draper, tout frais divorcé et installé dans une garçonnière à Manhattan, alors que l’agence lutte pour sa survie et que les femmes s'émancipent. La cinquième saison devrait débarquer sur AMC en mars 2012.

2 /8

Esprit Canal : Platane

Esprit Canal : Platane

La série française la plus attendue n’a pas le potentiel sulfureux de The Playboy Club, mais excite tout de même notre curiosité. Platane est un projet d'Eric moitié de RamzyJudor et son titre augure d’une douce absurdité.
L’histoire : suite à un accident (d’où le platane du titre), Eric a sombré dans le coma, pour ne se réveiller qu’un an plus tard et s’apercevoir que Ramzy a créé une suite à H et est devenu une star. Pour l’imiter, il se lance dans un projet foireux et le tout aurait presque des airs de mise en abîme. La maigreur du pitch pourrait laisser craindre que la série ne repose que sur des micro one-man-show des protagonistes et invités caméo (en pagaille - de Mathieu Amalric à Vincent Cassel) et non sur les situations (le principe de base, pourtant, de la sitcom). Mais ce n’est qu’une peur vague et incertaine.

3 /8

Gros machins : Hard Times & Hung

Gros machins : Hard Times & Hung

Ces deux séries, lancées en 2009 et 2010 aux Etats-Unis et assez largement ignorées en France, ont en commun un détail trivial mais essentiel : l’organe aux proportions vertigineuses de leur héros respectif. Si Hard Times a été arrêté au bout de deux saisons, elle vaut le détour pour sa façon d’affronter frontalement les thèmes récurrents du teen movie et les névroses ado de l’Amérique avec une posture limpide : un geek souffre-douleur de son lycée en devient le héros malgré lui parce qu’il a un énorme machin– un vrai cauchemar pour tous les quaterbacks du pays.
Hung (labellisée HBO) connaît un sort plus favorable (la série repart pour une troisième saison). Un entraîneur de basketball quadra à la ramasse se prostitue pour assurer ses fins de mois à Detroit, ville des friches industrielles et du rêve américain brisé. Hung explore deux états de la crise : sociale (la maison de Ray Drecker, le néo-gigolo, part en fumée, sur fond de subprimes et de récession), et identitaire (crise de la quarantaine ?) tout en faisant preuve d’un humour assez explosif.

4 /8

Hollywood TV : Luck

Hollywood TV : Luck

Depuis quelques temps, une idée semble avoir essaimé dans l’inconscient collectif universel : les séries ont remplacé le cinéma (et Hollywood) dans le rôle de laboratoires de création et comme étendards de la grande fiction intelligente et ambitieuse. Du coup, de plus en plus de projets pharaoniques voient le jour. L’an dernier Boardwalk Empire débarquait sur HBO comme les américains sur les plages normandes en 1944, avec l’artillerie lourde : Scorsese, Buscemi, Michael Pitt et on en passe.
Le résulat n’est pas déplaisant, mais n’échappe pas une certaine pesanteur. C’est donc avec une excitation non feinte, mais aussi avec un peu de méfiance qu’on attend la prochaine méga série HBO : Luck, créée par Michael Mann (Collateral, Heat, Miami Vice - la série et le film) et David Milch (Deadwood), on y verra Dustin Hoffman et Nick Nolte (rien que ça) évoluer dans l'enfer des courses et du jeu.

5 /8

Ca cartoon : Napoleon Dynamite et Beavis & Butt-Head

Ca cartoon : Napoleon Dynamite et Beavis & Butt-Head

Eye of the "Liger" : Celles qui vouent un culte à Napoleon Dynamite, ce freakin’ idiot, seront ravies d’apprendre que le héros white trash le plus bressonien du monde sera de retour dans un dessin animé dérivé du film de Jared Hess, prévue pour la "mi-saison" - début 2012 en gros. Autre évènement pour les geeks et les post-ados nourris un peu trop grassement à MTV : le retour (le 27 octobre) de Beavis et Butt-Head dans un reboot de la série conduit par son créateur originel, Mike Judge. D'où la question suivante, que l’on pose modestement à Mike Myers : à quand un troisième volet de Wayne’s World ?

6 /8

Suites... : Boardwalk Empire, The Walking Dead et les autres

Suites... : Boardwalk Empire, The Walking Dead et les autres

La série lancée à grands frais l’an dernier (la mode est incontestablement aux séries “évènement”) a parfois déçu à force d’écriture appliquée et laborieuse. La deuxième saison démarre fin septembre et pourrait bien changer la donne. On aura en tout cas le plaisir d’y retrouver Uncle Junior (Dominic Chianese, le tonton de Tony dans Les Soprano) et toujours les yeux hallucinés de Steve Buscemi, joliment à contre-emploi dans le rôle d’un parrain d’Atlantic City.
The Walking Dead et ses zombies du troisième millénaire reprendront cet automne leur marche morbide sur AMC pour une deuxième saison qu’on annonce mouvementée, d’autant que le créateur de la série Frank Darabont est parti voir ailleurs en cours de tournage. On attend aussi la troisième saison de Bored to Death, série indie en mode mineur avec Jason Schwartzman et Zach Galifianakis (le barjot de A Very Bad Trip) et, la suite des aventures de l’extraordinaire Kenny Powers, anti-héros baseballeur d’ Eastbound and Down reparti pour une troisième et dernière saison. C'est triste, la vie.

7 /8

... et fins ?! : Docteur House & Desperate Housewives

... et fins ?! : Docteur House & Desperate Housewives

La rentrée 2011 marque aussi la fin de deux séries emblématiques des années 2000. L'arrêt de Desperate Housewives était plus ou moins attendu : les audiences déclinaient et l’intrigue s’essoufflait. D’ailleurs, son créateur Marc Cherry était parti réfléchir à une nouvelle fiction. La huitième et dernière saison sera diffusée aux Etats-Unis à partir du 25 septembre. Plus surprenant au regard de son succès considérable, le Docteur House rangerait aussi sa canne, sa dope et sa mauvaise humeur après la huitième saison qui démarera outre-Atlantique en octobre. Si la tendance se confirme, on risquerait non seulement de regretter sérieusement la cruauté jouissive du Sherlock Holmes de la médecine, mais pire, Hugh Laurie aurait encore plus de temps pour chanter le blues. Au secours.

8 /8

The Playboy Club & Co

The Playboy Club & Co

C’est une des série les plus attendues de l’automne. The Playboy Club, créée par Chad Hodge (qui avait déjà essayé de lancer une série autour du mythique Club 54 à New York en 2008) nous plongera dans l’ambiance feutrée et sexy du premier Playboy Club ouvert à Chicago au début des années 60 et sera centrée sur la vie des employées (les fameuses bunny girl) de l’établissement et de quelques clients fidèles.
Amber Heard tiendra le premier rôle féminin face à Eddie Cibrian (beau gosse squatteur du petit écran) qui jouera les séducteurs de service. Si l’écriture tient la route et la longueur, The Playboy Club devrait rapidement s’imposer sur NBC, bien aidée par un casting sexy. Mais les mignons petits lapins n’en seront pas la seule attraction : l’ancrage de la fiction dans une décennie charnière du siècle dernier (libération des mœurs, féminisme, droits civiques), rappelant forcément l’univers de Mad Men. D’ailleurs une autre série surfera prochainement sur la vague du chic rétro et du glam vintage : Pan Am avec Christina Ricci. Des filles et des avions – décollage US le 25 septembre.

Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.