Actuellement en kiosque !

GL cover mag Novembre 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
HautHab__Leaderboard - skin
“Taboo” : la série sauvée par Tom Hardy ?
1 /3

“Taboo” : la série sauvée par Tom Hardy ?

Après “Peaky Blinders”, Tom Hardy revient à la télévision dans “Taboo”. Une fiction d'époque, empreinte de mysticisme et de surnaturelle, taillée sur mesure pour l'acteur britannique. On vous dit tout.

Créée par Tom Hardy, son père Chips Hardy et Steven Knight (créateur de Peaky Blinders), cette co-production FX/BBC One prend pour cadre l'Angleterre du 19ème siècle. Présumé disparu après son départ pour l'Afrique, James Delainey (Tom Hardy) revient à Londres pour récupérer l'héritage : l'entreprise familiale, mais surtout un bout de littoral américain baptisé Nootka Sound. Emplacement stratégique, ce dernier est convoité par sa demi-sœur Zilpha (Oona Chaplin de Game of Thrones), et la compagnie des Indes, chargée à l'époque de gérer le commerce avec les colonies.

 

D'emblée, l'épisode pilote pose le protagoniste comme un être instable et peu loquace, adepte des menaces graphiques (“je t'arracherai les seins et les ferai bouillir”), et traînant de lourdes casseroles. Ses exploits d'adolescent listés en détails : “les cous qu'il brisait appartenaient toujours à des officiers. Il y a eu l'incendie d'un navire de la Marine alors qu'il faisait, saoul, une expérience avec de l'huile et de la purée. Un combat avec des ours, une rébellion contre les cuisiniers pour une mauvaise crème..” Son passage en Afrique est, en revanche, auréolé de mystère.  

Incarnation d'une masculinité extrême, menaçant mais doté d'un sens de la justice très personnel… James a tout de l'antihéros typique des prestige drama des années 2000. La catastrophe était assurée en d'autres mains, mais le charismatique Tom Hardy, habitué aux rôles d'antagonistes (The Dark Knight Rises), est capable de semer la terreur en récitant simplement des extraits d'Harry Potter. Il écrase de tout son poids le reste du casting, à la seule exception de Michael Kelly (Doug Stamper d'House of Cards), dans ce show à mi-chemin entre le film de gangsters et un western aux accents surnaturels.

 

Les quelques personnages féminins sont, eux, relégués aux fonctions de prostituées, d'objets de fantasme ou d'éléments perturbateurs. Un cliché en amenant d'autres, on a aussi droit à la fameuse scène du bordel, et à une relation incestueuse, apanages de toutes les drames costumés qui se respectent. On aurait apprécié un soupçon d'humour noir pour désamorcer l'enchaînement parfois lourd de dialogues ampoulés.  

Si la réalisation impeccable nous plonge dans un Londres gothique, rappelant davantage l'esprit de Dickens que le baroque de Peaky Blinders, l'intrigue se déploie péniblement dans les deux premiers épisodes. A défaut de nous livrer des réponses, la série alterne les tableaux poisseux et les scènes de bureaucratie. Tout n'est que suggestion : le regard d'acier de James, incarnation de son désir de vengeance, les flashs en noir et blanc, montrant des esclaves périssant dans un naufrage. Cette référence au périple africain du héros sert surtout à enfiler les clichés autour de ce continent - dépeint comme une entité homogène -, notamment avec les vagues allusions au vaudou.

 

En raison de son escapade à l'étranger, James est souvent qualifié de “sauvage” par ses congénères, mais cette mentalité ne sert pas à explorer le racisme de l'époque. Aucun personnage noir ne figure dans le drame, tandis que, comble de l'improbabilité, Tom Hardy est censé incarner un métis. Dommage, car un sous-texte politique ou historique aurait donné plus d'ampleur à ce thriller d'époque, focalisé davantage sur le style que le contenu. Un show divertissant, porté par un acteur de poids, mais pas assez consistant pour le moment.  
 

Loginnn
__5574__FR-New-Glamour__Impact__Interstitiel - interstitiel

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.