• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir

Ces lieux mythiques de séries qui ont marqué les esprits

Le plus oppressant : Le Village, Pays de Galles pour Le plus culte : Twin Peaks, Washington pour "Twin Peaks" Le plus conservateur : Bon Temps, Louisiane pour "True Blood"
Le plus flippant : Sunnydale, Californie pour "Buffy contre les vampires" 7

Banlieue chic ou patelin perdu au milieu de nulle part, le cadre est souvent un personnage à part entière dans les séries. Située dans une localité fictive de l'Idaho, Wayward Pines, la nouvelle création du réalisateur M. Night Shyamalan, ne déroge pas à cette tradition. A l'occasion de sa diffusion le 14 mai prochain sur "Canal+", retour sur ces lieux mythiques et pleins de mystères qui ont marqué la télévision.

LIRE LA SUITE
1 /7

Le plus oppressant : Le Village, Pays de Galles pour ''Le Prisonnier''

Le plus oppressant : Le Village, Pays de Galles pour

Après avoir été kidnappé, un ex-agent secret britannique se réveille au Village, où il est interrogé sur les raisons de sa démission. Derrière cette station balnéaire so british se cache en fait une prison à ciel ouvert où, summum de la dépersonnalisation, tout le monde est désigné par un numéro. Ultra visionnaire, Le Prisonnier dessinait, dès les années 60, les contours d'un monde aseptisé et sous étroite surveillance. Un concept qu'on a ensuite retrouvé dans le génialissime The Truman Show et qui a aussi largement inspiré Wayward Pines. Les prémices de la série de M.Night Shyamalan sont identiques : un agent des services secrets se réveille dans une charmante ville de l'Idaho dont il ne peut plus sortir....

2 /7

Le plus culte : Twin Peaks, Washington pour "Twin Peaks"

Le plus culte : Twin Peaks, Washington pour "Twin Peaks"

Où peut-on croiser une femme qui parle à une bûche en bois, un fantôme qui se cache sous le lit des adolescentes, un psychiatre coincé à la période hippie ? Bienvenue à Twin Peaks, 51 201 habitants, sa forêt de sapins, ses montagnes à perte de vue et sa galerie de personnages aussi loufoques qu'inquiétants. Dans cette bourgade à la tranquillité de façade, le meurtre de la lycéenne Laura Palmer va faire remonter à la surface des secrets bien enfouis. Comme dans Blue Velvet, David Lynch, avec l'aide de Mark Frost, offre une vision cauchemardesque de l'Amérique profonde, enrobant des problématiques bien réelles (drogue, prostitution, abus sexuels) d'un vernis fantastique. Plus de 25 ans après sa première diffusion, la série est encore une référence du genre et fera un retour très attendu sur Showtime en 2016.

3 /7

Le plus conservateur : Bon Temps, Louisiane pour "True Blood"

Le plus conservateur : Bon Temps, Louisiane pour "True Blood"

Ce n'est pas un hasard si l'intrigue de True Blood se situe dans une ville de Louisiane, sentant bon le bayou et l'Amérique redneck. A travers cette histoire de vampires tentant de co-exister avec des êtres humains, Charlaine Harris (auteure de La Communauté du sud, la saga qui a inspiré la série ) raconte la difficulté d'être une minorité dans une région ultra-conservatrice. Le parallèle avec la lutte pour les droits civiques est évident (le générique montre d'ailleurs des images du Ku Klux Klan). Ce qui n'empêche pas la série d'assumer son penchant pour l'hémoglobine. Bon Temps est un carrefour où se rencontre un nombre impressionnant de créatures en tous genres (loup-garou, ménades, fée, sorcières), les orgies tueuses et autres rites vaudous ponctuent le quotidien des habitants. Mais que fait la police dans tout ça ? Pas grand chose, le shérif Andy Bellefleur est un des pires flics de l'histoire de la télévision.

4 /7

Le plus flippant : Sunnydale, Californie pour "Buffy contre les vampires"

Le plus flippant : Sunnydale, Californie pour "Buffy contre les vampires"

Virée de son lycée, Buffy Summers espère prendre un nouveau départ dans cette ville, située non loin de Santa Barbara. Manque de chance : Sunnydale est construite sur la Bouche de l'Enfer et dirigée par un maire démoniaque. Quand elle n'arpente pas un des 12 cimetières de la ville, pieux à la main, la tueuse combat donc des monstres de la pire espèce, incarnations maléfiques des peurs adolescentes. Au cours des sept saisons, ''l'élue'' réussit aussi à empêcher une dizaine d'apocalypses, aidée de son Scooby gang. Ce taux d'activité surnaturelle particulièrement élevé, finira par provoquer un exode massif.... mais seulement vers la fin de la série. La perspicacité ne semble pas vraiment être la qualité principale des habitants de Sunnydale...

5 /7

Le plus haut en couleur : Fairview pour "Desperate Housewives"

Le plus haut en couleur : Fairview pour "Desperate Housewives"

Avant que les networks s'intéressent aux Real Housewives, il y a eu Gabrielle, Lynette, Susan et Brie, les (pas si) parfaites femmes au foyer de Wisteria Lane. Une rue mythique représentant l'archétype des banlieues WASP américaines bordées de jolis pavillons, de pelouses verdoyantes et habités de psychopathes en puissance. Si, dans le premier épisode, le suicide de Mary Alice provoque une onde de choc dans le voisinage, il n'est que l'annonciateur d'une série d'événements tragiques. Avec 52 morts, une tornade, un crash d'avion, un serial killer, cette banlieue chic détient un taux de criminalité digne de The Walking Dead. A se demander comment l'affaire immobilière d'Edie Britt n'a pas fait faillite...

6 /7

Le plus mélancolique : Broadchurch, Dorset pour "Broadchurch"

Le plus mélancolique : Broadchurch, Dorset pour "Broadchurch"

Avec sa longue plage de sable fin et sa falaise à perte de vue, Broadchurch a tout du petit coin de paradis pour vacanciers. Un paysage d'une beauté à couper le souffle d'autant plus saisissant que la série transpire le spleen. Dans la lignée de The Killing, cette fiction britannique analyse les conséquences dévastatrices du meurtre de Danny Latimer, 11 ans, sur une petite communauté. En l'occurrence, une ville côtière anglaise du Dorset marquée par le deuil et la suspicion. Carton d'audience, la série a provoqué un afflux de touristes à West Bay, lieu du tournage. Un remake français qui prendra pour décor la ville fictive de Malaterra en Corse est en préparation. En tête d'affiche : Louise Monot et Nicolas Duvauchelle.

7 /7

Le plus huppé : Neptune, Californie pour "Veronica Mars"

Le plus huppé : Neptune, Californie pour "Veronica Mars"

Quand Beverly Hills rencontre Buffy Contre les vampires... Teen show d'une grande intelligence, porté par une héroïne de caractère, Veronica Mars dépeint une société à deux vitesses typique des Etats-Unis. A Neptune, QG des stars de cinéma et magnats de l'industrie, il n'y a pas vraiment de classes moyennes. Les très riches comme Logan Echolls (surnommés le 09ers à cause de leur code postal 90909) côtoient les plus démunis. "Si tu viens (dans ce lycée), soit tu es millionnaire, soit tes parents travaillent pour des millionnaires", résume la jeune lycéenne (Kristen Bell). Résultat, la corruption règne en maître sur la côte Pacifique et les plus privilégiés peuvent tuer, dealer de la drogue, sans être trop inquiétés par un système les protégeant. Heureusement Véronica et son detective de père sont là pour rétablir la justice...

Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.