• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir

Ces héroïnes de séries qui nous inspirent

Claire Underwood dans "House of Cards" Cookie Lyon dans "Empire" Stella Gibson dans "The Fall" Violet Crawley dans "Downton Abbey" 8

Elles sont charismatiques, n'ont pas froid aux yeux et n'hésitent pas à user des plus grands stratagèmes (ou de leurs poings) si nécessaire. Zoom sur ces superhéroïnes dont on ne se lasse pas.

LIRE LA SUITE
1 /8

Claire Underwood dans "House of Cards"

Claire Underwood dans "House of Cards"

Pourquoi on l'admire : "Derrière chaque homme, il y a une femme avec du sang sur les mains..." Ce slogan de House of Cards résume assez bien la personnalité trouble de Claire Underwood (Robin Wright). Deuxième moitié du power couple le plus manipulateur de Washington, cette Lady Macbeth en jupe crayon est prête à toutes les magouilles tordues pour accéder au pouvoir. Même son machiavélique époux Frank Underwood (Kevin Spacey) semble fasciné : "je ne sais pas si je dois être fier d'elle ou terrifié".

Sa scène culte : Dans les toilettes pour femmes, Claire se lance dans des négociations diplomatiques avec Alexi Moryakov, l'ambassadeur de Russie. Entre deux traits d'eye-liner, elle règle ses comptes avec classe et aplomb.

3 /8

Stella Gibson dans "The Fall"

Stella Gibson dans "The Fall"

Pourquoi on l'admire : Une décennie après la diffusion du dernier épisode de X-Files, Gillian Anderson incarne à nouveau une flic intelligente et charismatique. Dernier espoir d'une enquête qui piétine, le super-intendant Stella Gibson est envoyé à Belfast pour retrouver un serial killer (Jamie Dornan). A la différence de Dana Scully, l'enquêtrice est une féministe assumée en croisade contre la misogynie et les violences faites aux femmes. Forte et indépendante, elle a une vie sexuelle libérée et active qui n'est pas toujours vue d'un bon œil.

Sa scène culte : Attendre qu'un mec fasse le premier pas ? Ce n'est pas vraiment le genre de Stella. Quand elle repère le beau sergent James Olson au détour d'une scène de crime, elle va droit au but : "je dors au Hilton. Chambre 203".

4 /8

Violet Crawley dans "Downton Abbey"

Violet Crawley dans "Downton Abbey"

Pourquoi on l'admire ? A Downton Abbey, on peut toujours compter sur la Comtesse douairière de Grantham (Maggie Smith) pour animer les soirées avec une réplique cinglante ou une histoire d'épidémie de choléra. A chaque épisode, cette aristocrate du 19ème siècle, moins old fashioned qu'elle n'y paraît, nous réjouit avec ses bons mots et ses critiques acerbes. Une mamie toujours prête à donner un conseil avisé ("Ne sois pas défaitiste ma chère, c'est très middle class"), à remettre en place son interlocuteur ("Je n'ai jamais tort") ou à critiquer les Américains.

Sa scène culte : Peu habituée aux nouvelles technologies, la comtesse est en plein désarroi quand elle est au téléphone. "Est-ce un moyen de communication ou un instrument de torture ?", s'interroge-t-elle, en criant dans le combiné.

5 /8

Peggy Olson dans "Mad Men"

Peggy Olson dans "Mad Men"

Pourquoi on l'admire ? Fumer de la marijuana avec ses collègues macho, tester un vibromasseur pour les besoins d'une campagne, tenir tête à son mentor Don Draper... Rien n'arrête la créative Peggy Olson (Elisabeth Moss) dans son ascension. Malgré une réussite fulgurante dans le monde de la publicité, elle reste bourrée d'incertitudes et peine à trouver sa place. Bref, un personnage auquel n'importe working girl évoluant en milieu hostile peut s'identifier.

Sa scène culte : Peggy se fait sermonner par sa secrétaire Olive parce qu'elle a fumé un joint. La publicitaire lui rappelle alors qui est la boss : "j'ai un job, mon propre bureau avec mon nom inscrit dessus. Et j'ai une secrétaire, c'est vous. Rien de tout ça ne m'effraie".

6 /8

Olivia Pope dans "Scandal"

Olivia Pope dans "Scandal"

Pourquoi on l'admire ? "It's handled..." Voilà le leitmotiv d'Olivia Pope (Kerry Washington), spécialiste de la gestion de crise, et spin doctor attitrée de la Maison Blanche. A la tête d'une équipe autoproclamée de "gladiateurs en costume", elle est capable de sauver n'importe quel client d'une controverse politico-médiatique. Le soir venu, elle savoure sa victoire en dégustant un verre de vin sans tâcher son chemisier immaculé. Une telle perfection pourrait être agaçante, heureusement, elle n'est que de façade. Moins raisonnable dans sa vie privée, elle entretient une liaison tumultueuse avec Fitzgerald Grant, le président des Etats-Unis et un homme marié de surcroît.

Sa scène culte : Dans une tentative ultime de récupérer Olivia après leur rupture, Fitz lui fait une déclaration d'amour à la fin de la saison 2. L'experte en communication ne se laisse pas attendrir et lui rappelle qu'elle n'est ni "un jouet" avec lequel on s'amuse, ni "un fantasme ambulant". Elle lui lance un défi : "you want me, earn me" ("Tu me veux, alors mérite-moi").


 

7 /8

Carol Pelletier dans "The Walking Dead"

Carol Pelletier dans "The Walking Dead"

Pourquoi on l'admire ? Quand on la découvre pour la première fois, Carol, interprétée par Melissa McBride, est une mère apeurée qui vit dans l'ombre de son mari violent. Un personnage bien trop docile pour le monde cruel de The Walking Dead. A tel point que les scénaristes ont même envisagé de la tuer dans la deuxième saison. Des centaines d'attaques de zombies et de décès atroces plus tard, elle est devenue une warrior qui n'a peur de rien. Son obstination a protéger ses amis l'obligera parfois à prendre des décisions difficiles, mais indispensables pour survivre.

Sa scène culte : Pour libérer son groupe, enfermé dans un wagon de train par des cannibales, Carol sort l'artillerie lourde. Elle se recouvre de sang de zombies (pour passer inaperçue), fait exploser une citerne de gaz pour détourner l'attention, avant d'abattre un à un les morts-vivants.

8 /8

Daenerys Targaryen dans "Game of Thrones"

Daenerys Targaryen dans "Game of Thrones"

Pourquoi on l'admire ? Avec le tomboy Arya Stark, Daenerys (alias Emilia Clarke) est le personnage féminin le plus emblématique de Game of Thrones. Frêle et passive au début de la série, elle se métamorphose aux côtés de son mari Khal Drogo, le redoutable chef du peuple des Dothrakis. A la mort du guerrier, elle prend la tête de cette tribu, se constitue une armée redoutable et part à l'assaut de Westeros pour s'emparer du trône de fer.

Sa scène culte : Après avoir tué le vil et misogyne Kraznys mo Nakloz, la khaleesi prend le contrôle de la cité d'Astapor et affranchit des milliers de guerriers-esclaves. Au lieu de s'enfuir, ces derniers décident de lui prêter allégeance. C'est un moment-clé où la mère des dragons affirme encore plus son statut de leader et trouve de nouveaux alliés dans sa quête du pouvoir.

Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.