• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir

"Ash vs Evil Dead" : la comédie horrifique que vous allez adorer

"Ash vs Evil Dead" : la comédie horrifique que vous allez adorer Un déluge d Une série qui ne se prend pas au sérieux Bruce Campbell fait le show 4

Potache, flippante et totalement déjantée, l'adaptation de la saga Evil Dead est une vraie réussite. A l'occasion de sa diffusion sur "OCS", zoom sur cette comédie jouissive.

LIRE LA SUITE
1 /4

"Ash vs Evil Dead" : la comédie horrifique que vous allez adorer

"Ash vs Evil Dead" : la comédie horrifique que vous allez adorer

Un groupe d'amis passe un week-end dans une cabane, avant d'être poursuivi par des esprits maléfiques libérés par un vieux magnétophone. C'est ainsi que commence la saga mythique Evil Dead, lancée en 1981 aux Etats-Unis. Plus de trente ans après, le réalisateur Sam Raimi (Spartacus et Spider-Man) et le producteur Robert Tapert ressuscitent cette trilogie culte à la télévision. Le résultat ? Une première saison de dix épisodes sans fausse note qui ravira autant les fans de la première heure que les spectateurs à la recherche de frissons… et d'une bonne dose d'humour.

Star des premiers longs-métrages, Bruce Campbell retrouve le personnage qui a fait son succès : Ash Williams, un Américain moyen à l'intelligence tout aussi moyenne. L'homme a pris un sérieux coup de vieux, affiche un début de calvitie et une légère bedaine étouffée par un corset. Vendeur dans un magasin, il mène une existence paisible, jusqu'à ce qu'il soit rattrapé par ses vieux démons. Pour impressionner une de ses conquêtes lors d'une soirée fumette, le quinquagénaire lit à haute voix un extrait du livre maudit Necronomicon. Erreur de débutant : le voilà à nouveau confronté à une armée de monstres.

2 /4

Un déluge d'hémoglobine

Un déluge d

Si la première saison est émaillée de multiples clins d'oeil aux films originels, inutile d'avoir vu les longs-métrages en question pour apprécier le voyage. L'épisode pilote contient un bref résumé des opus précédents et, en cas de référence, vous pouvez compter sur Ash pour rappeler ses exploits passés. Une condition est toutefois nécessaire pour apprécier la série : être adepte des vieux films d'horreur ne lésinant pas sur le gore.

Car le show s'autorise tous les excès, rivalisant même avec les déluges d'hémoglobine de The Walking Dead ou de la petite sœur sérielle de Scream. Du sang qui gicle, des têtes qui tournent ou explosent, des créatures plus flippantes les unes que les autres… Menées d'une main de maître, les scènes d'action sont de vraies réussites. Ce qui vient combler l'absence de véritable intrigue, le show étant surtout une succession de combats contre les forces du mal. Qu'importe, le format de 28 minutes permet d'apprécier ce spectacle de haute-volée sans jamais se lasser.

3 /4

Une série qui ne se prend pas au sérieux

Une série qui ne se prend pas au sérieux

Mais il ne faut pas résumer Ash vs Evil Dead à une surenchère de violence. Bien plus réussie dans le registre comico-gore que le slasher Scream Queens, la série parvient dans cette première saison à un équilibre parfait entre horreur et humour. A coups d'inserts absurdes, de slow motion, de plans obliques et d'effets spéciaux volontairement cheap, la réalisation donne aux confrontations entre Ash et les ''Deadites'' (surnom donné aux créatures) une dimension complètement grotesque. L'attaque du protagoniste par une poupée possédée est d'ailleurs une des scènes les plus drôles de l'année. Car la série s'offre une galerie de monstres avec du caractère, loin des morts léthargiques de The Walking Dead. Des créatures sans pitié, mais toujours à l'affût d'une bonne vanne avant d'achever leur victime.

4 /4

Bruce Campbell fait le show

Bruce Campbell fait le show

Le vrai socle comique de la série reste toutefois Ash lui-même. Il se montre fidèle à son personnage dans les films : narcissique, beauf et cynique. Un séducteur invétéré abusant de son sourire bright, mais toujours prêt à dégainer sa main-tronçonneuse et son éternel fusil en cas de menace. Les scénaristes le font passer pour un ringard vieillissant, mais lui donnent plus de profondeur au fil des épisodes. Derrière cette chasse aux démons se profile une quête plus personnelle pour le ''héros'', accompagné dans sa croisade par deux acolytes : Pablo et Kelly. S'ils évoluent d'abord dans l'ombre du charismatique Bruce Campbell, le duo prend ensuite de l'ampleur tant par les épisodes consacrés à leur famille que par leur alchimie. Côté casting, on retrouve également Lucy Lawless, aussi en forme qu'à son époque Xena la Guerrière. Une autre bonne raison de se jeter sur ce divertissement jouissif, drôle et tellement rock'n'roll.

"Ash vs Evil Dead" de de Sam Raimi avec Bruce Campbell, Ray Santiago et Dana DeLorenzo. Saison 1 inédite du 7 au 28 janvier à 20h40 sur OCS Choc.

 

Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.