• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir

5 nouvelles séries US à ne pas manquer

Masters of Sex Hello Ladies Marvel’s Agent of S.H.I.E.L.D 4. The Blacklist 5

Depuis la mi-septembre, une trentaine de nouvelles séries ont fait leur apparition sur les chaînes américaines. Comme chaque nouvelle saison, la plupart ne méritent pas qu’on leur consacre nos soirées, mais une poignée sort du lot, et pourrait faire partie de nos futures addictions. En voici 5, à voir absolument avant que tout le monde en parle – trois d’entre-elles sont déjà diffusées chez nous.

LIRE LA SUITE
1 /5

Masters of Sex

Masters of Sex

"Les maîtres du sexe." Avec un titre pareil, la nouvelle série de Showtime avait toute notre attention, avant même sa diffusion. Il y a une feinte : le Masters du titre, c’est William H. Masters, un chirurgien obstétricien qui, à la fin des années 50, se lança dans des recherches universitaires sur le plaisir sexuel. Assisté par Virginia Johnson, une ancienne danseuse devenue sa secrétaire – et plus tard son épouse – Masters a fait du coït un objet de science, en étudiants les orgasmes de près de 700 personnes, seule ou à deux.

Au-delà des faits, captivants, drôles et… excitants, Masters of Sex est une merveille de subtilité et d’intelligence, une romance atypique doublée d’une série historique au sous-texte réjouissant : la libération des femmes. Car, en déterminant cliniquement qu’une femme jouit différemment d’un homme, a ses désirs, ses plaisirs et ses envies bien à elle, Masters et Johnson ont été des féministes presque malgré eux, dix ans avec la légalisation de la pilule contraceptive et l’explosion des mouvements féministes. Ajoutez à ça un casting proche de la perfection, Michael Sheen et Lizzy Caplan, et le tour est joué : Masters of Sex est, de loin, la meilleure série de la rentrée US.

Masters of Sex, sur Showtime aux USA et sur OCS City en France.

2 /5

Hello Ladies

Hello Ladies

Les cons sont parfois attachants. On adore le héros de Louie, qui pourtant n’est pas toujours très galant. Il se pourrait qu’on s’attache aussi à Stuart, le personnage principal de Hello Ladies, un webmaster britannique installé à Los Angeles, champion toutes catégories du râteau. Un échalas binoclard marrant comme tout mais au tact proche du zéro, qui enchaîne les sorties catastrophiques, où sa technique d’approche fait des ravages… sur sa vie sentimentale – il s’approche des filles et lâche un pathétique "Hello ladies !" avant d’enchaîner les bourdes.

Imaginée par Stephen Merchant, co-créateur de The Office, Hello Ladies est une merveille d’humour embarrassant – le genre de séries où on rit tout en étant mal à l’aise devant ce qu’endure le héros. Elle offre, en plus d’un bon casting et de blagues globalement réussies, un regard mélancolique sur son héros solitaire, malheureux, qui s’enfonce dans sa déprime à chaque nouvel échec. Un brave type, un peu boulet mais pas méchant, qui devient sans s’en rendre compte un macho, à force d’en prendre (et de s’en mettre lui-même) plein la poire. Drôle, et pas si bête.

Hello Ladies, sur HBO aux USA et sur OCS City en France.

3 /5

Marvel’s Agent of S.H.I.E.L.D

Marvel’s Agent of S.H.I.E.L.D

La télé, c’est aussi fait pour se détendre les orteils. Joss Whedon, créateur de Buffy et réalisateur des Avengers au cinéma, en connaît en rayon en décontraction des doigts de pieds, sans pour autant éteindre son cerveau. Alors, quand il s’attaque au mythe des superhéros Marvel pour la télé, on ne peut pas passer à côté. Agents of S.H.I.E.L.D. suit les missions du "Shield", une agence très secrète chargée de mettre la main sur les superhéros en devenir et sur des objets surnaturels susceptibles de faire des dégâts sur notre belle planète.

Comme toujours chez Whedon, ça bouge, c’est animé, riche en effets spéciaux, et bourré d’humour – plus ou moins drôle. Au rayon gros divertissement, c’est un plaisir, mais on a connu Whedon plus inspiré. On espérait une révolution, l’apparition d’un équivalent télé des films de superhéros réussis – Avengers, Iron Man… – mais on n’en est pas là. Reste un sympathique divertissement, ce qui n’est déjà pas si mal.

Agents of S.H.I.E.L.D. sur ABC aux USA et prochainement sur M6 en France.

4 /5

4. The Blacklist

4. The Blacklist

Au rayon blockbuster, c’est la seule série a avoir fait (un peu) de compétition à Marvel’s Agents of S.H.I.E.L.D. Son histoire, toute simple, est une déclinaison du modèle Silence des Agneaux : une flic travaille main dans la main avec un dangereux criminel. Sauf qu’ici le criminel, Red Reddington, s’est livré de lui-même, et prétend vouloirs aider le FBI à coincer ses anciens concurrents, trafiquants, assassins et terroristes internationaux de tous poils. Un comportement très suspect pour un type qui fuit la justice depuis des décennies, et qui dissimule forcément un plan machiavélique…

C’est à la fois là qu’est le fun et la limite de The Blacklist, thriller malin qui cache en fait un bon vieux polar. A chaque épisode, il faut attraper un méchant – c’est Red qui le désigne en le tirant dans sa "liste noire". Fausses pistes, rebondissements, situations de vie ou de mort, à tous les coups c’est la même, comme dans plein d’autres polars qui courent déjà sur nos écrans… Sauf que The Blacklist a James Spader (Boston Justice), qui excelle de cabotinage dans la peau de Red Reddington. Rien que pour lui, c’est à voir.

The blacklist sur NBC aux USA et prochainement sur TF1 en France.

5 /5

5. Brooklyn 9-9

5. Brooklyn 9-9

Après une poignée de saisons riches en comédies "de filles", les comédies "de mecs" tentent – maladroitement – de reprendre le dessus. Au milieu d’un océan de sitcoms pas drôles, Brooklyn 9-9 est une des rares nouveautés humoristiques grand public à tenir la distance. Cette parodie de polar en mode The Office verse volontiers dans l’absurde, choisit pour héros un tire-au-flanc doué mais coincé en pleine adolescence, et passe plus de temps à régler des enquêtes foireuses qu’à chasser de dangereux criminels. On ne rigole pas à tous les coups, mais c’est réjouissant de bêtise, et l’affrontement entre le héros bordélique et son nouveau boss, droit dans ses bottes, est assez savoureux.

Brooklyn 9-9 sur Fox aux USA et sur Canal+ Séries en France.

Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.