• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir

5 bonnes raisons de regarder "Homeland"

Parce qu Parce que Damian Lewis est une révélation Parce que c Parce qu 5

Cette année, "Homeland" a été le chouchou des Emmy Awards, volant au passage tous les honneurs attribués à "Mad Men" depuis 2008. Si vous ignorez encore tout de cette série, voici nos 5 bonnes raisons de vous y mettre… au plus vite !

LIRE LA SUITE
1 /5

Parce qu'on assiste à la résurrection de Claire Danes

Parce qu

Claire Danes, on ne l'a pas oubliée depuis son rôle cultissime dans Roméo + Juliette où, aux côtés de DiCaprio, elle incarnait Juliette à la perfection. Etait-elle justement trop parfaite ? Quoiqu'il en soit, depuis 1996 donc (ce qui ne nous rajeunit pas), Claire Danes n'a pas eu un seul rôle au cinéma à la hauteur de sa prestation shakespearienne. A part quelques seconds rôles, comme dans The Hours, la carrière de Claire Danes semblait au point mort…Mais, depuis Homeland (Showtime), Claire revit. Bien qu'elle ait déjà eu un Emmy en 2010 pour le téléfilm Temple Grandin, ce n'est pas comparable à son rôle de Carrie Mathison, agent de la CIA paranoïaque, psychologiquement borderline et brillante dans ses intuitions. D'ailleurs, en plus de l'Emmy 2012 de la meilleure actrice dans une série dramatique, Claire Danes s'est aussi vu récompensée cette année du même titre aux Satellite Awards, aux Golden Globes et aux Critics' Choice Television Awards. Un rôle, quatre récompenses et même un baby bump… Qui dit mieux ?

2 /5

Parce que Damian Lewis est une révélation

Parce que Damian Lewis est une révélation

Si sa tête vous est familière, c'est que vous êtes férue de théâtre anglais, ou une geek fan de mini-série, puisque l'acteur Britannique Damian Lewis a déjà joué Hamlet au théâtre à Londres, et dans les séries Life et Band of Brothers. Pour les autres, passez outre vos préjugés sur les roux et découvrez Damian comme il se doit, car ce mec est une vraie bombe (il a d'ailleurs obtenu l'Emmy du meilleur acteur dans une série dramatique 2012). Grâce à un faux air de Steve McQueen avec sa bouche pincée (certes, les cascades aventurières en moins) et un jeu nerveux et inquiétant, il est cinglant de vérité dans son rôle du sergent Nicholas Brody, Marine rescapé après 8 ans de tortures et d'emprisonnement en Irak avec les terroristes d'Al-Qaïda. Suspecté par l'agent Carrie Mathison d'être devenu l'un des leurs, on savoure à ses côtés l'espionnage qu'elle fait, 24h sur 24h au départ, de sa vie de père de famille traumatisé, devenu un héros national. Bref, notre côté voyeur en redemande !

3 /5

Parce que c'est le nouveau "24H Chrono"

Parce que c

Comparer Homeland au géant 24H Chrono peut sembler hâtif (surtout qu'il n'y a encore qu'une seule saison d'Homeland) mais les deux séries ont beaucoup en commun : outre le même créateur, Howard Gordon (Gordon a coécrit Homeland avec Alex Gansa, réadaptant une série israélienne, Hatufim (Kidnapped) créée par Gideon Raff), les deux séries jouent sur le suspens et le temps avec brio. Dans 24H, Jack Bauer a une journée pour sauver le monde, un épisode correspondant à une heure ; dans Homeland, Carrie Mathison elle aussi a la pression du temps, puisque chaque heure qui passe sans qu'elle coince son suspect met un peu plus le pays en danger d'une attaque terroriste imminente. Au final, les deux séries ont en commun d'être parfaitement addictives et d'avoir des fins d'épisodes ultra frustrantes.

4 /5

Parce qu'on est au début de la série

Parce qu

Regarder Homeland maintenant, c'est une pierre, trois coups : d'abord, vous êtes très tendance, puisque la série est sur toutes les bouches depuis son succès aux Emmy et ailleurs ; ensuite, vous évitez d'entendre des infos dessus qui vous spoilent le plaisir ; enfin, vous n'avez pour l'instant qu'une seule saison à rattraper. Avec des épisodes de plus de 50 minutes, n'avoir qu'une seule saison à rattraper, ce n'est pas négligeable, comme argument. Surtout que la deuxième saison sort à la fin du mois aux Etats-Unis...

5 /5

Parce que son intrigue psychologique est béton

Parce que son intrigue psychologique est béton

Si certaines séries mettent du temps à profondément développer la psychologie des personnages, Homeland en revanche n'a pas besoin de plus de deux épisodes pour nous plonger au cœur de leurs complexités et de leurs ambivalences. Tous les éléments de la série possèdent une double ou triple lecture qui rend leurs croisements d'autant plus qu'intéressants : derrière la CIA et l'agent Carrie Mathison se cache toute la paranoïa des Etats-Unis traumatisés après le 11 septembre, et la famille du sergent Brody, de nouveau réunie, égratigne le modèle américain parfait et lisse à cause de ses failles, de plus en plus difficiles à cacher. Enfin, tous les personnages "secondaires" sont brillants, que ce soit le mentor de Carrie, Saul (l'excellent Mandy Patinkin) ou encore la femme du sergent Brody, Jessica (Morena Baccarin). Bref, avant de tout vous dévoiler de l'intrigue, il ne vous reste qu'une chose à faire : vous ruer dessus !

Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.