• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir

Trois raisons d’explorer la série "Marco Polo"

C’est un "Game of Thrones" complètement à l’Est C’est le plus passionnant des cours d’histoire C

La série la plus ambitieuse jamais portée à l’écran par Netflix puise dans la plus riche des sources d’inspiration : l’histoire de l’Humanité. De quoi mériter un détour vers la route de la soie du XIIIe siècle ? Oui. Plongée dans les balbutiements de la mondialisation en trois actes.

LIRE LA SUITE
1 /3

C’est un "Game of Thrones" complètement à l’Est

C’est un "Game of Thrones" complètement à l’Est

"Dans un monde où règnent cupidité, trahison, intrigues sexuelles et rivalité..." Difficile, en découvrant le synopsis de la série, d’échapper à l’intuition générale : Marco Polo semble être un Game of Thrones sans dragons mais avec tout ce qu’il faut de scènes d’orgies sanglantes validées par une brochette d’historiens de feu l’empire Mongol. Alors oui, les faucons remplacent les corneilles à trois yeux, les bordels glauques de Winterfell laissent place à de fastueuses maisons closes à l’atmosphère aussi feutrée qu’exotique et les grands frères chinois à tendance proxénète sont tout aussi vils et pétris d’ambition que leur homologue Viserys Targaryen.

Mais Marco Polo est tellement plus que ça. Son intrigue évoque tout autant Vikings - la série de la chaîne History qui a su rendre sexy la reconstitution historique - pour son soin du détail que Dallas pour ses luttes fratricides. Quant à Kubilai Khan, imposant empereur mongol à la cour duquel vécu l’explorateur vénitien, “il gère comme il peut sa famille et ses affaires familiales : il est un peu le Tony Soprano mongol”, concède Dan Mineham, showrunner de la série.                        

2 /3

C’est le plus passionnant des cours d’histoire

C’est le plus passionnant des cours d’histoire

Petit-fils du légendaire chef de tribu mongol Genghis Khan (conquérant de génie militaire et politique dont la sauvagerie et la passion pour l'équitation inspirent largement le Khal Drogo de Game of Thrones), Kubilai Khan est le pionnier de la mondialisation et l’objet de l’admiration inébranlable d’un certain Marco Polo, jeune vénitien lâchement abandonné par son marchand de père sur ces terres inconnues. Réduit à un importateur de pâtes dans l’imaginaire collectif occidental, Marco Polo, prisonnier de la cour du plus grand empire de tous les temps, fut le témoin de la conquête la plus épique de l’humanité, que les manuels scolaires ont jugé bon de bâcler sous la mention "invasions barbares". 
Au XIIIe siècle, ses talents de conteur sont repérés par l’empereur, qui fera de lui son biographe non officiel. Paysages hallucinants, intrigues politiques et mœurs sociales, culturelles et sexuelles deviennent l’objet du Devisement des merveilles. D’une précision folle, ce carnet de voyage raconte un univers si hallucinant que les compatriotes vénitiens du marchand refuseront d’y croire. Huit cents ans plus tard, Netflix rétablit son honneur.

3 /3

C'est une série qui jouit de la notoriété de Netflix

C

Le plus passionnant des cours d’histoire est également le plus cher : en signant un chèque de 90 millions de dollars pour 10 épisodes (c’est 20 millions de plus que ce que coûte Game Of Thrones), Netflix affiche clairement ses ambitions : conquérir sa propre route de la soie, avec le marché culturel asiatique en ligne de mire.
Pendant sept mois, 400 personnes de 27 nationalités différentes ont alors tourné entre Venise, le Kazakhstan et la Malaisie, pour des images somptueuses qui semblent clairement pensées pour un écran de cinéma plutôt que pour un smartphone. L’attention particulière portée aux scènes de combat, ultra chorégraphiées à coups de ralentis, nous fait même pardonner au jeune Marco Polo son petit côté Karaté Kid un poil risible.
Reste que la beauté des couchers de soleil sur paysages dépouillés (qui font honte à ceux d’Instagram) et la richesse des costumes parvient difficilement à camoufler le manque de relief des héros de Marco Polo. À l’inverse des autres séries estampillées Netflix, qui brillent par leurs personnages ambigus, on sait ici, dès le départ, qui va survivre et qui va mourir, qui sont les gentils et qui sont les méchants. La fresque historique a aussi son lot de contraintes.

Marco Polo saison 1 avec Lorenzo Richelmy, Benedict Wong et Zhu Zhu; sorti le 12 décembre 2014 sur Netflix. 


Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.