• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Vent nordique sur les séries

nord

Après l’immense succès de Millenium, les séries suédoises et danoises font un malheur. Décryptage d’un phénomène rafraîchissant.

Un suspens qui glace
Champion du polar noir, les nordiques savent appliquer au petit écran les recettes de leurs bestsellers. Ils font mieux que ça, ils adaptent directement leurs bouquins : le Millenium de Stieg Larsson, qu’on ne présente plus, est ainsi devenue une série, tout comme Wallander, personnage culte d’Henning Mankell, flic taiseux mais efficace de la petite ville d’Ystad, au sud de la Suède. On rigole rarement dans ces séries où les meurtres les plus atroces se succèdent, crimes souvent haineux pour des affaires subtilement déprimantes, pas le genre qui se règle dans une voiture de sport sur une plage californienne. Elles ont beau vernir du Nord, The Killing, Les Enquêtes du commissaire Winter, Millenium et consorts nous font suer… une sueur froide.

Un réalisme qui rafraîchit
Marre des séries improbables, où les enquêtes se règlent en trente minutes chrono, avec le sourire et sans se décoiffer ? Essayez The Killing, enquêtes danoises au long court (déjà adaptée aux Etats-Unis) ou Les Enquêtes du commissaire Winter, polar suédois au cœur des banlieues de Göteborg. On s’y trompe, on y patauge, on échoue, on réessaye… Loin des clichés sur la police, les séries nordiques en montrent les rouages, les ratés, les violences. Elles font de même avec la politique. The Killing et surtout Borgen, sur les pas d’une femme Premier ministre (vue sur Arte récemment), nous plongent dans les coulisses du pouvoir avec une honnêteté et un enthousiasme que seule A la Maison Blanche avait su atteindre jusqu’ici.

Des paysages qui revigorent
Ambiances hivernales, routes silencieuses, rues désertes, terres gelées, villes balayées par le vent et campagnes immobiles, les séries nordiques redéfinissent la notion d’exotisme. Fini les métropoles bruyantes, New York, Los Angeles ou Londres, place aux villes ouvertes et vertes, Copenhague ou Stockholm, et aux arrières pays verdoyants – ou couverts de blanc. Malgré la pluie, le froid et… les cadavres, l’appel du Nord est irrésistible. Si vous rêvez de bio, d’air pur et de balade en vélo, vous savez où aller. Pensez juste à prendre votre polaire.
 

Une humanité qui vivifie
Les héros de ces séries sont des gens normaux, presque anodins, embarqués dans des histoires qui manquent souvent de les engloutir. Sarah Lund, l’héroïne de The Killing, est une flique dépressive hantée par ses enquêtes. Wallander est un type seul, fatigué et alcoolique. Mikael Blomkvist, héros journaliste de Millenium, n’est pas du genre causant. Sensibles, complexes, imparfaits, ces personnages dégagent une humanité rare, aidés par des interprètes d’un naturel confondant. Parce qu’ils sont aussi faillibles que nous, loin des stéréotypes du chevalier blanc ou du héros "bigger than life" encore omniprésent à la télé américaine, on s’attache à eux, on en fait nos égaux.

Des héros qui… réchauffent
Le naturel n’empêche pas le sex-appeal. Cheveux en batailles, barbes de trois jours, traits tirés, les héros des séries nordiques, trompe-la-mort taciturnes, n’ont pas la plastique de leurs cousins américains, mais ce sont des durs, des vrais. Le commissaire Winter, concentré sous ses lunettes de soleil, est un père de famille tendre et compréhensif. Blomkvist, dans Millenium, a beau avoir quelques kilos en trop, son regard perçant et son intelligence séduisent (la preuve, c’est Daniel Craig, 007 en personne, qui a repris le rôle dans le film américain). Même beauté naturelle chez les héroïnes. Birgitte Nyborg, dans Borgen, porte superbement le tailleur et affiche fièrement ses formes de quarantenaires. Sarah Lund, elle, ne fait pas grand-chose pour plaire, mais sa fragilité et son regard vert égaré ne laissent pas indifférente la gent masculine. Autant de beautés inhabituelles à la télévision, loin des critères hollywoodiens, qui prouvent que le sex-appeal n’est pas qu’une affaire de muscles.
                                         

Les Enquêtes du commissaire Winter, le jeudi à 20h35 sur Arte.
Millenium, l’intégrale en DVD chez UGC Vidéo.
The Killing, en DVD chez Universal Pictures.
Borgen, en DVD chez Arte Vidéo.
Wallander, en DVD chez M6 Vidéo.

 


 

LIRE LA SUITE
Inread
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.