• covfefe-GLAM-snippet-LVV

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Octobre 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

"Orange Is The New Black" saison 5 : la révolte en marche

Orange is the black saison 5

Après une quatrième saison en mode drama, les prisonnières de Litchfield se révoltent et sont bien décidées à faire entendre leur voix. On a bingewatché la saison 5 pour vous et voici notre verdict.

Si on aime tant Orange Is The New Black, c’est d’abord pour ses personnages aussi barrés que touchants. D’abord centrée sur la bobo crispante Piper Chapman, prétexte pour faire découvrir au téléspectateur l’univers hardcore d’une prison pour femmes, la série a dévoilé peu à peu sa galerie d’héroïnes. Des histoires personnelles souvent tragiques – de quoi s’attacher même aux plus thugs des détenues. OITNB a aussi su devenir une référence en matière de féminisme pop, tendance queer et radicale. Mais la saison 4 a donné un tour plus sombre à la série, son climax étant la mort insoutenable de la lumineuse Poussey – de quoi provoquer la colère des détenues autant que des fans…


Du rire aux larmes

La saison 5 s’ouvre donc sur la scène de fin du dernier épisode : Daya, femme-ado taiseuse, est hors d’elle. Elle braque son arme sur un garde, alors qu’autour d’elle, ses camarades de détention la poussent à presser la détente. La série, qui s’appuyait sur de nombreux flashback, se déroule maintenant en temps réel ou presque, suivant le déroulement d’une journée où le chaos s’installe. Ce sont désormais les prisonnières qui prennent le contrôle, se défoulant sur les gardiens, cassant tout sur leur passage et pétant totalement les plombs. Ce qui par contre ne change pas, c’est le comique décapant de la série – et heureusement : on a besoin de respirer tant l’atmosphère est oppressante, l’escalade des humiliations envers les surveillants allant parfois jusqu’au malaise.



Squad Goal

Le point fort de cette saison 5 ? Plutôt que de mettre en avant une poignée de personnage, elle se concentre sur le groupe. Dommage pour les fans du duo Piper-Alex. Tant mieux pour les autres, qui commençaient à se lasser de leur relation amour-haine et qui attendaient que d’autres filles soient mises à l’honneur. On est particulièrement heureuses de retrouver Sophia Burset (prisonnière trans isolée et maltraitée pendant de long mois), qui sort enfin de sa torpeur, mettant son intelligence et sa générosité au service du médecin de la prison. Ou encore la pétulante Taystee (excellente Danielle Brooks), qui ne pense qu’à une chose : venger la mort de Poussey, étouffée par un garde. Un arc narratif qui renvoie au décès bien réel d’Eric Garner, cet Afro-Américain brutalement arrêté en plein New York par la police en 2014 et mort par asphyxie. Si la question du racisme était omniprésente dans OITNB, les filles de Litchfield, en lutte pour leur dignité, font entrer le show dans sa phase la plus engagée.

Orange Is The New Black, saison 5, le 9 juin sur Netflix.

LIRE LA SUITE
Inread
Loginnn

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.