• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

"Game of Thrones" : les tops et les flops de la saison 6 (SPOILERS)

Daenerys est encore un des personnages majeurs de cette saison 6

La dernière saison de la série culte a réservé des surprises aux fans du show comme à ceux de la saga d'origine. On distribue les bons et les mauvais points.

Les flops

La résurrection de Jon Snow

Personne n’a oublié cette image : Jon Snow se vidant de son sang, à la fin de la saison 5. Pendant des mois, son sort a été débattu sur les internets à coups de fans theories. Si certains ont cherché des indices dans l’évolution capillaire de Kit Harrington, beaucoup n’ont pas été dupé par ce cliffhanger. D’autant que la question de la descendance de l'ex-Lord Commander n’avait pas encore été éclaircie. Mais les scénaristes ont fait durer le suspens inutilement en laissant le corps de Jon Snow giser sur une table pendant deux épisodes. Son passage dans l’au-delà apparait d'autant plus inutile qu'il n'a pas eu d'incidence majeure sur sa personnalité, ses aptitudes ou le storytelling. A croire que l’adage "tous les hommes doivent mourir" n’est plus vraiment en phase avec l’esprit de la série.

Les tribulations d’Arya Stark

Si la storyline d’Arya (Maisie Williams) à Braavos était intéressante dans la saison 5, elle stagne sensiblement dans les derniers épisodes. A force de se succéder sans beaucoup de variation, les scènes montrant la jeune femme en plein entraînement ont fini par devenir répétitives. "A girl is a bit boring", avait-on un peu envie de crier devant la télé. Surtout que les scénaristes ont laissé de côté certains éléments de la saga, lesquels rendaient son initiation par Jaqen H'ghar beaucoup plus palpitante. Ne parlons même pas des incohérences de la fin de saison. Menacée par The Waif, la jeune femme se promène nonchalamment dans la cité, se fait (bien sûr) méchamment poignarder, mais guérit miraculeusement l’épisode d’après. Sa vengeance de dernière minute contre Walder Frey était savoureuse, mais on n'aurait pas pu passer quelques étapes ?

Les oubliés de Dorne

‘’Qui ça ?’’, se demandent sans doute les spectateurs du dimanche. Car il est bien aisé d’oublier la maison Martell tant leurs péripéties ont été reléguées à quelques scènes dans un patio andalou. Après la mort tragique d’Oberyn (dont on ne s’est toujours pas remises), l’entrée en scène fracassante des Aspics des sables aurait dû apporter un peu de piment à ce pan de la série. Mais les filles illégitimes de Doran ont beau être badass, elles manquent complètement de profondeur, tout comme Ellaria, devenue l’ombre d’elle-même depuis la mort de son cher aimé. En laissant la porte ouverte à une alliance des Martell avec les Tyrell (et la Khaleesi ?) contre les Lannister, l’épisode final de la saison 6 nous donne au moins un peu d’espoir pour la suite. 

Mention spéciale à….

Tyrion bloqué à Mereen qui, entre deux négociations de paix, tente de plaisanter avec Missandei et Grey Worm. Daenerys ne nous a jamais autant manquées….

 

Les tops

La chute du patriarcat

Il fut un temps où Game of Thrones malmenait à souhait ses personnages féminins ou les présentait comme des objets sexuels. Pas un épisode sans un corps nu, une agression, une scène avec des prostituées. Mais le viol de Sansa par Ramsay Bolton dans la saison 5 a marqué un point de non-retour : critiques et spectateurs ont dénoncé ce sexisme récurrent, certains sont même allés jusqu’à boycotter complètement le show. Les scénaristes démentent avoir changé de direction en réaction à ces critiques, reste que le vent a sensiblement tourné au Royaume des sept couronnes (et ailleurs). Entre l'avénement de Cersei, l’alliance entre Daenerys et Yara, la vengeance d’Arya, les femmes ont sans aucun doute pris le pouvoir. L’exemple le plus criant ? Sansa qui refuse d’être une victime, tue Ramsay Bolton et n’hésite pas à s’affirmer face à son demi-frère Jon Snow. Un changement plus qu’appréciable.

La mort d’Hodor

S’il n’avait pas l’envergure de Jaime ou de Daenerys, Hodor était un des personnages les plus gentils de la série. Provoquée par une stupide erreur de Bran, sa mort a d’autant plus d’impact qu’elle était empreinte de fatalité. Marqué lors d’une de ses visions par le Roi de la nuit, le jeune Stark permet aux marcheurs blancs de pénétrer dans la forêt. Pour lui permettre de fuir, il prend le contrôle de son ami qui, dans le passé, entend Meera lui crier "Hold the door" ( "tiens la porte" en anglais devenu Hodor) pour empêcher les zombies de glace de les rattraper. S’ensuit cette scène déchirante mettant en parallèle le passé et le présent, son expression de souffrance lorsqu’il vit, à ces deux moments, l’expérience de la mort. 

La bataille des bâtards

Game of Thrones nous a souvent bluffé avec ses effets spéciaux. La confrontation finale entre Jon Snow et Ramsay Bolton est pourtant d'un autre niveau. Une longue séquence à la réalisation digne d'un classique du septième art, multipliant les ralentis, les effusions de sang et les plans chocs. Parmi ces moments marquants : l'ex-Lord Commander, seul, affrontant une charge de cavalerie, ou sortant, suffoquant, d'une pile de cadavres. Dommage que la mort de l'horrible Ramsay, parce qu'ultra prévisible, offre seulement une demi-satisfaction.

L’épisode final

Difficile d’enchaîner avec un épisode 9 aussi explosif. Pourtant, les showrunners défient encore toutes les attentes avec un dernier chapitre plein de surprises, puissant par son storytelling, mais sans surenchère. A commencer par ces vingt premières minutes dont l’incroyable intensité est soulignée par une musique digne de The Leftovers. Mais le point d’orgue reste cette révélation sur les événements de la tour de la joie et la confirmation d’une théorie pressentie depuis un moment par les fans : Jon Snow est bien le neveu de Daenerys Targaryen. Voilà qui, comme tant d’autres scènes, laisse présager de nouveaux tumultes.

Mention spéciale à…

Lyanna Mormont

Les fans ne se sont pas trompés en saluant sa première apparition. En l'espace de trois scènes, Lyanna Mormont est devenue à juste titre une coqueluche des spectateurs. Reine de Bear Island à seulement dix ans, la fillette séduit par son franc-parler, qu'elle remette en place les Stark ou se rallie à Jon Snow. Une vraie révélation. 

Le couple Brienne et Tormund

Un peu d'amour dans un monde de brutes. Les tentatives de drague maladroites, mais tellement drôles de Tormund ont apporté des moments de légèretés bienvenus. On est sûres que Brienne finira par se laisser tenter, malgré son expression de dégoût à la vue du sauvageon.

À lire aussi

Game Of Thrones : le meilleur des coiffures des 6 saisons
Game Of Thrones : le meilleur des coiffures des 6 saisons
 

LIRE LA SUITE
Inread
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.