• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Les mamans de séries les plus cools

Fête des mères : les mamans de séries les plus cools

Elles sont drôles, attachantes et prêtes à tout pour leurs enfants. Passage en revue de ces mères du petit écran par lesquelles on aurait bien aimé être adoptées.

Lorelai Gilmore dans Gilmore Girls

Seize années seulement la sépare de Rory, ce qui explique leur relation très fusionnelle. Des road trips impromptus aux histoires de garçons, en passant par les déjeuners chez Luke, il n'y a rien que ces deux-là n'ont pas partagé. Quelques blagues pourries, une soirée devant un vieux film ou une session junk food... Lorelai sait toujours comment détendre sa perfectionniste de fille ou trouver les bons mots pour apaiser ses chagrins. Si leur relation a eu des hauts et des bas, les disputes ne durent jamais très longtemps à Stars Hollow… et se finissent souvent devant une bonne tasse de café.                                

Cookie Lyon dans Empire

Quand on découvre Cookie pour la première fois, elle sort tout juste de prison en total look léopard. De prime abord, elle n'a rien de l'image de la parfaite mère dont la pop culture nous a abreuvés. Reste qu'elle est capable de se sacrifier pour sauver sa famille, de défendre son fils Jamal contre l'homophobe Lucius et de remettre son cadet Hakeem dans le droit chemin. Pas de doute, c'est elle la boss !

Kirsten Cohen dans Newport Beach

On vous l'accorde, il fut un temps où elle forçait un peu sur le Chardonnay. Mais qui ne fait pas d'erreur ? Kirsten a remis sa vie sur les rails et surmonté une myriade d'épreuves, avant de devenir une business woman accomplie. Surtout, elle a dépassé ses préjugés concernant Ryan, l'a pris sous son aile, et élevé comme son propre fils. Bien qu'elle soit issue d'un milieu favorisé, elle est à des années-lumière des mères superficielles d'Orange County. Et, elle, au moins, ne couche pas avec les amis de ses enfants.

Joyce Summers dans Buffy contre les vampires

''Le principal Snyder dit que tu es une source de problèmes, mais je m'en fiche. J'ai une fille qui est courageuse, pleine de ressources et pense aux autres dans les moments de crise''. Joyce était la meilleure mère dont une tueuse de vampires pouvait rêver (même si elle a malencontreusement essayé de tuer sa fille à cause d'un sortilège). Elle a toujours soutenu la turbulente Buffy, qu'elle mette le feu à son lycée, se fasse expulser ou révèle sa double vie. Autant dire que sa mort reste un des moments les plus tristes de la série, voire de l'histoire de la télévision.

Ashley Marin dans Pretty Little Liars

Dans une ville où la majorité des parents sont des potentiels serial killers, des manipulateurs ou des figures absentes, la mère d'Hannah s'en sort plutôt bien. Ashley Marin est toujours là pour soutenir sa fille, bien que cela implique souvent de transgresser la loi. Elle a couché avec un policier pour lui éviter des ennuis, s'est débarrassée de vidéos incriminantes, et promet de ''détruire'' quiconque blesse son enfant chérie. Un peu flippant, avouons-le, mais niveau dévotion, on ne fait pas mieux.

Xiomara Villanueva dans Jane The Virgin

Jeune, aimante, déjantée…. Par certains côtés, elle nous rappelle Lorelai Gilmore. Différence notable : Xiomara n'a pas la chance d'être issue d'une famille riche. Elle a multiplié les petits boulots pour élever Jane, non sans l'aide de sa propre mère Alba, et mis en pause sa vie amoureuse pour se concentrer sur leur relation. Bien sûr, elle voue une passion pour les mini-shorts et se montre un peu excessive dans son comportement. Mais c'est aussi pour son côté extravagant et immature qu'on l'aime.

Lynette Scavo dans Desperate Housewives

Moins psychorigide que Bree et beaucoup plus mature que Susan, Lynette aurait des leçons parentales à donner à ses voisines de Wisteria Lane. Après tout, elle a su gérer six enfants, dont des jumeaux très turbulents, tout en reprenant sa carrière dans la publicité. Jamais à court d'idées, elle utilise parfois des méthodes extrêmes pour arriver à ses fins. Comme, par exemple, organiser un faux enlèvement pour inciter Tom à être plus attentif. Mais, au fond, elle garde toujours l'intérêt des siens en ligne de mire. Et n'oublions pas qu'elle a aussi accueilli à bras ouverts la fille illégitime de Tom et assuré son rôle de mère à fond, même pendant son cancer. Chapeau !

Annie Camden dans Sept à la maison

Un jolie maison, le chien Happy, un père révérend… Sept à la maison était le miroir de l'Amérique traditionnelle et conservatrice. Si Annie n'a pas eu à subir de gros dérapages de la part de ses enfants, hormis la pseudo rébellion de Mary, elle a dirigé sa petite tribu d'une main de fer. Derrière cette image de parfaite femme au foyer se cachait aussi une 'desperate housewife' prompte à des pétages de plombs qui la rendait plus humaine.

LIRE LA SUITE
Inread
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.