Misfit, le club des Cinq (marginaux)

Trois raisons de ne pas louper Misfits, élue meilleure série dramatique en Angleterre.

misfits
© DR -

Un pitch béton : Lors d’un orage, cinq délinquants condamnés à des travaux d’intérêts publics sont frappés par la foudre et découvrent qu’ils sont dotés de super pouvoirs. Tout ça emballé dans une B.O absolument parfaite (The Raptures, Hot Chip, Justice...).

Trash attitude : Forcément avec un pitch pareil, on pense à Heroes mais la série flirte plutôt du côté de Skins par sa crudité et l’ambiance glauque d’une banlieue grisâtre et étouffante. Le coup de génie, c’est d’avoir choisi un casting de looseurs pour incarner une bande de super (anti) héros modernes. Le tout agrémenté d’une bonne dose d’humour noir.

100% politiquement incorrecte : Plus vraiment ados et pas encore adultes, les misfits (marginaux en VF) oscillent entre un égoïsme profond et une obsession pour le sexe. Pour eux, pas question de sauver le monde. Maladroits, paumés, ils utilisent leur pouvoir pour se sortir de galères, mater les filles dans les vestiaires ou faire disparaître des cadavres. A voir absolument !

Saison 2, à partir du 17 avril sur Orange Ciné Choc
Saison 1 disponible en DVD dès le 27 avril