• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir

Je fais quoi cette semaine ?

Je mate un film : "Cartouches gauloises" de Mehdi Charef Je loue un DVD : "Les amours imaginaires" de Xavier Dolan
Je mate un docu : "Le mystère de la tête d J 5

Cette semaine est historique : sur les traces de la tête d'Henri IV, de l'Algérie ou encore de l'amour.

LIRE LA SUITE
1 /5

Je mate un film : "Cartouches gauloises" de Mehdi Charef

Je mate un film : "Cartouches gauloises" de Mehdi Charef

Mehdi Charef revient sur son enfance, le dernier été avant l'indépendance de l'Algérie : entre le temps des cerises et La gloire de mon père, ce n'est pas la poussière qui pique les yeux mais bien les tensions sociales qui fleurissent dans l'ancienne colonie. A travers l'histoire de quatre marmots et deux meilleurs amis, l'Histoire prend chair et se fait intimiste sous les yeux du petit Ali qui vend L'Echo d'Alger quoiqu'il arrive.

Cartouches gauloises de Mehdi Charef , avec Ali Hamada, Thomas Millet, Julien Amate. Diffusion le samedi 12 mars 2011 à 18:30 sur La Chaîne parlementaire.

Voir la bande-annonce.

2 /5

Je loue un DVD : "Les amours imaginaires" de Xavier Dolan

Je loue un DVD : "Les amours imaginaires" de Xavier Dolan

Le québécois Xavier Dolan a époustouflé tout le monde avec ce deuxième long métrage, écrit à 21 ans. Scénariste, réalisateur et acteur dans son propre film, il a su donner un second souffle au sempiternel triangle amoureux, grâce à une solide esthétique et des partis-pris assez culottés. Ainsi, l'histoire est simple, mais l'équation prend la tête : Francis et Marie, deux meilleurs amis à la vie à la mort, partageant tout, surtout leurs goûts, tombent amoureux du même beau blond intriguant, Nicolas. La machine à fantasmes est enclenchée, et ensemble ils vont perdre la tête pour le jeune éphèbe insaisissable. Ponctué de témoignages drôlissimes qui nous rappellent les débuts de Sex and The City, l'humour à la sauce canadienne, décalée dans son premier degré, est justement ce qui sauve le film du déboire esthétique à outrance. On aime quand même leurs scènes d'amour platoniques et leurs réveils cornflakes.

Les amours imaginaires de Xavier Dolan avec Monia Chokri, Niels Schneider, Xavier Dolan. Sortie DVD le 07 mars 2011.
Voir la bande-annonce.

 

3 /5

Je mate un docu : "Le mystère de la tête d'Henri IV" de Pierre Belet et Stéphane Gabet

Je mate un docu : "Le mystère de la tête d

Henri IV, étrange souverain à la vie mouvementée, qui échappa de peu au carnage de la Saint-Barthélémy n'a pas fini ses polémiques en tous genres. Cette fois encore, on en veut à sa tête. En 1919, Joseph-Emile Bourdais, un brocanteur de Montmartre, achète une tête embaumée qu'il pense être celle du roi Henri IV; incapable de le prouver à l'époque, ce sont les journalistes Pierre Belet et Stéphane Gabet, en 2010 à l'occasion de la célébration des 400 ans de la mort d'henri IV, reviennent sur les traces de la fameuse tête embaumée. A coups de recherches ADN et hypothèses bien ficelées, le mystère se fait de plus en plus épais, mais il semblerait que le pauvre Joseph-Emile Bourdais n'avait alors pas tort...

Le mystère de la tête d'Henri IV de Pierre Belet et Stéphane Gabet. Diffusion dimanche 13 mars 2011 à 20h35 sur France 5.

Voir un extrait.

4 /5

J'écoute un CD : la compil' de Kitusné, "Parisien"

J

La nouvelle compilation du label très in Kitsuné recèle de bijou, entre la révélation électro de l'année dernière, Yan Wagner et son tube "Recession Song", ou encore et surtout Destin avec sa chanson enivrante "Adélaïde", dont le clip est sorti aujourd'hui, justement. Indispensable pour toute kiffeuse qui se respecte.

KITSUNÉ PARISIEN ! chansons sélectionnées par Gildas Loaëc et André Saraiva, sortie le 21 février 2011.

5 /5

Je bouquine : "Le Dernier Stade de la Soif" de Frederick Exley

Je bouquine : "Le Dernier Stade de la Soif" de Frederick Exley

Cette autofiction américaine vient de sortir pour la première fois en France, alors qu’elle date de la fin des années 60.  C’est l’un des meilleurs éditeurs de France, Monsieur Toussaint l’Ouverture,  qui l’a sauvée de l’oubli. Bonne idée : on y suit, à peine romancée, la vie de l’auteur, fan des Giants et d’alcool et on y apprend, comme le souligne si bien Nick Hornby dans sa jolie préface, ce que c’est que vivre une vie de fan, forcément assoiffé. Aussi saoul que Bukowski, aussi beau que Don De Lillo.

Le Dernier Stade de la Soif de Frederick Exley, 448 pages, 23,50€.
 

Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.