• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir

Je fais quoi cette semaine ?

Je loue un DVD : "Tamara Drewe" de Stephen Frears Je regarde un docu : "Polanski par Polanski" de Pierre-André Boutang Je mate : "La garçonnière" de Billy Wilder J 5

Cette semaine sera joyeuse et intense, ou ne sera pas. Alors au programme : des comédies, du trash, et de la musique à sauter comme une gamine sur son lit. Voilà.

LIRE LA SUITE
1 /5

Je loue un DVD : "Tamara Drewe" de Stephen Frears

Je loue un DVD : "Tamara Drewe" de Stephen Frears

Tamara Drewe est l'adaptation d'une bande dessinée de Posy Simmonds, elle-même pastiche d'un grand classique de la littérature anglaise, Loin de la foule déchaînée de Thomas Hardy.  Dans cette version contemporaine, Tamara Drewe est une journaliste au coeur lourd et à la cuisse légère (incarnée par la bombesque Gemma Arterton), qui met le feu à son village natal, particulièrement à la résidence d'écrivains en panne d'inspiration qui n'ont d'yeux que pour ses mini-shorts et ses allées et venues. Une comédie so british très fraîche, et pas si nunuche qu'on le croit. Un peu comme Tamara, en fait.

Tamara Drewe de Stephen Frears avec Gemma Arterton, Dominic Cooper , Roger Allam. Sortie DVD le 02 février 2011.

2 /5

Je regarde un docu : "Polanski par Polanski" de Pierre-André Boutang

Je regarde un docu : "Polanski par Polanski" de Pierre-André Boutang

«Je veux juste raconter des histoires.» Quand Roman Polanski se raconte, avec ses manières de dandy, sa vie digne d'un grand film, et son destin incroyable de Cracovie à Hollywood, on l'écoute attentivement. A travers sa carrière, ses  rapports Mia Farrow sur le tournage de Rosemary's Baby, Nastassja Kinski sur celui de Tess, ou encore Catherine Deneuve sur le plateau de Répulsion, le cinéaste se confie à Pierre-André Boutang, et c'est entre les lignes des scénarios que se dresse un portrait tout en nuance de Polanski l'exilé. Une leçon de cinéma à ne pas manquer.

Polanski par Polanski de Pierre-André Boutang, diffusion le lundi 31 janvier de 23h00 à 00h00 sur Arte.

3 /5

Je mate : "La garçonnière" de Billy Wilder

Je mate : "La garçonnière" de Billy Wilder

Le film tourne autour de l'appartement d'un employé de bureau insipide et peu sûr de lui, C.C. Baxter, dit Bud, qui le prête à ses collègues et supérieurs pour faciliter leurs liaisons extraconjugales, dans l'espoir d'obtenir un jour une promotion avec ses belles faveurs. Billy Wilder, incroyablement polyvalent et créatif puisqu'il produit, réalise et écrit ce film, signe après Certains l'aiment chaud, un chef-d'œuvre culminant dans sa carrière, en mettant en scène un sempiternelle triangle amoureux, loin du fade conte de fée : C.C Baxter est ainsi éperdument amoureux de Fran, la maîtresse de son salaud de patron, qui l'amène sans vergogne dans le fameux appartement lui aussi. Wilder a obtenu pour ce film pas moins de 5 Oscars en 1961 :  Oscar du meilleur film (Billy Wilder), Oscar du meilleur réalisateur (Billy Wilder), Oscar du meilleur scénario original (Billy Wilder et I.A.L. Diamond), Oscar de la meilleure direction artistique (Alexandre Trauner et Edward G. Boyle), et enfin Oscar du meilleur montage. A voir absolument, donc.

La garçonnière de Billy Wilder avec Jack Lemmon, Shirley MacLaine et Fred MacMurray. Diffusé le dimanche 06 février de 20h45 à 22h45 sur Arte.



 

4 /5

J'écoute : "Star of Love" des Crystal Fighters

J

La musique qui donne envie de danser, de s'éclater, aux antipodes de The XX, vient donc de la nouvelle vague espagnole, basque plus précisément. Après Delorean ou El Guincho, voici les Crystal Fighters, pour nous servir une dose de bonne musique, de bons instrus, et de bonne humeur. Entre pur rock-pop et sons folkloriques du pays, ces Espagnols installés à Londres décapent : l'album idéal pour écouter de la musique chez soi, sans déprime à la clef.

Star of Love des Crystal Fighters, sortie le 24 janvier 2011

En tournée : le 16/2 à Nantes, le 17 à Angers, le 18 au Havre, le 19 à Paris (Point Ephémère)

5 /5

Je lis : "King County Sheriff" de Mitch

Je lis : "King County Sheriff" de Mitch

Attention, livre très trash pas écrit pour les âmes sensibles : dans une poésie macabre et élastique, tout en vers libres, on suit le cours des sombres pensées d'un sheriff sadique qui incarne à lui seul toute l'Amérique profonde raciste et meurtrière. Admirablement traduit par Yoko Lacour, le livre de Mitch Cullin se lit comme une litanie funèbre incessante, où ni point ni virgule ne pourront nous sauver de la folie ambiante. Sublime, entre deux flaques de sang.

"Je pensais
à toute la magie à venir,
à ma future Ford,
aux minettes que j'entraînerais
en virée sur les petites routes
et les autoroutes
aux Dairy Mart,
rodéos du week-end,
bals du samedi soir.
J'imaginais ces choses folles
qui dans les mois à venir
feraient de moi un homme
."

King County Sheriff, de Mitch Cullin, Inculte édition, 16 €

Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.