• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir

Je fais quoi cette semaine ?

Je regarde un DVD : Inception Je m’endors devant un bon docu : Tant qu’il y aura de la poussière Je dévore un bouquin : La cuisine des écrivains J’écoute un CD : An introduction to… Elliott Smith 5

On savoure cette semaine de la culture qui rassure, entre contes pour enfants (dérangés) et riffs de guitare qui nous rappellent nos premiers baisers.

LIRE LA SUITE
1 /5

Je regarde un DVD : Inception

Je regarde un DVD : Inception

Impossible de ne pas avoir entendu parler du dernier long-métrage de Christopher Nolan dans lequel DiCaprio excelle une fois de plus. En revanche, étant donné que le film dure 2h28 et qu’il a fait salles combles pendant de nombreuses semaines, il est aussi bien possible que vous ne l’ayez toujours pas vu.
Le pitch ? Dom Cobb, spécialiste de l’exploration des rêves, est un espion industriel réputé mais aussi un fugitif activement recherché aux Etats-Unis. Afin d’avoir la chance de remettre les pieds dans son pays, il accepte une mission particulèrement délicate : implanter une idée dans l’esprit d’un individu, autrement dit réaliser une « inception ». Bien au chaud dans son canapé, le moment est donc venu de se creuser les méninges devant  ce bon thriller de science-fiction dont le meilleur à tirer est probablement la fierté d'avoir (presque) tout compris.

Inception, de Christopher Nolan, avec Leonardo DiCaprio et Ellen Page, en DVD et Blu-ray depuis le 8 décembre.

2 /5

Je m’endors devant un bon docu : Tant qu’il y aura de la poussière

Je m’endors devant un bon docu : Tant qu’il y aura de la poussière

Parce qu’il est encore loin le temps où le machisme aura disparu des chaumières. Dans les foyers justement, la répartition des tâches ménagères reste une véritable source de conflits. Et pour mieux comprendre en quoi les questions d’entretien sont à l’origine de terribles scènes de ménage, plusieurs couples ont accepté de témoigner devant les caméras d’Arte Thema. Si certaines scènes peuvent paraitre drôles, c’est bien de ces graves différences de sexes que notre société fait encore dont il est question. Un documentaire qui n’a pas peur de faire mordre la poussière à ceux qui ne croient pas aux pires clichés.

Tant qu’il y aura de la poussière, Arte Thema, mardi 21 décembre à 22h20.

3 /5

Je dévore un bouquin : La cuisine des écrivains

Je dévore un bouquin : La cuisine des écrivains

A lire en attendant que sa soupe en brique soit chaude, ou, pour les cuisinières les plus aguerries, que son « civet de lièvre » ou son « gâteau de puits d’amour » soit prêt. Car il bien est question de cuisine dans ce joli petit livre illustré, mais pas de n’importe laquelle : de la cuisine de Vian, de Rimbaud, de Nerval, de Duras, de Sade ou de Giono… Des plats qui peuplent l’estomac des personnages des plus grands classiques et qu’on aurait pas franchement imaginé voir un jour mijoter dans notre cuisine. Un délicieux ouvrage, avec une mention spéciale à la « confiture de haschisch » de Charles Baudelaire.

La cuisine des écrivains de Johan Faerber, illustré par Yann & Julian Legendre, éditions Inculte, 12 €.

4 /5

J’écoute un CD : An introduction to… Elliott Smith

J’écoute un CD : An introduction to… Elliott Smith

Sept ans après sa disparition, son premier label, Domino, a choisi de raconter en 14 titres l’un des plus grands prodiges de la folk-pop américaine plutôt que de sortir un classique best-of. Une sélection subtile et harmonieuse de ses « morceaux de jeunesse », à écouter comme des préludes aux magistraux XO et Figure 8. Et qui nous livrent doucement à la nostalgie de ces bonnes vieilles années 90 si riches en artistes inspirés.

An introduction to… Elliott Smith, Domino, paru le 2 novembre, 17€.

5 /5

J’ouvre un joli livre : Il était une fois…

J’ouvre un joli livre : Il était une fois…

Il suffit parfois d’une simple tableau pour résumer une histoire tout entière. C’est en tout cas le challenge qu’a relevé l’illustrateur Benjamin Lacombe, en relief s’il vous plait. De Peter Pan à Barbe Bleue, en passant par Pinocchio (très beau Pinocchio…) ou encore Le Petit Chaperon Rouge, huit fresques poétiques et souvent effrayantes figent dans un instant fatidique la destinée des plus grandes figures des contes. Un bel ouvrage à offrir à sa petite comme à sa grande sœur et à contempler dans son lit quand on a pas la force d’ouvrir un livre sans images.

Il était une fois…, pop-up de Benjamin Lacombe, éditions Seuils Jeunesse, 25 €.

Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.