Actuellement en kiosque !

GL cover mag Novembre 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
HautHab__Leaderboard - skin
Inboard

TripAdvisor va signaler les hôtels où ont eu lieu des agressions sexuelles

TripAdvisor va signaler les hôtels où ont eu lieu des agressions sexuelles.

Alors que TripAdvisor se faisait épingler il y a quelques semaines pour avoir supprimé des commentaires faisant référence à des cas de viols, le site tente de se racheter en signalant désormais les hôtels jugés à risques.

Faute avouée à moitié pardonnée ? Le site TripAdvisor, qui permet à ses utilisateurs de noter et commenter les établissements touristiques, va dorénavant signaler les hôtels qui présentent "des risques d’agressions sexuelles, sanitaires ou de discrimination." Dans un encadré rouge apposé sur la page des établissements signalés par les visiteurs, on peut désormais lire le message suivant : "TripAdvisor a eu connaissance de certains événements récents et articles de presse au sujet de cet établissement qui ne reflètent peut-être pas le contenu des avis trouvés sur cette page. C’est pourquoi nous vous suggérons de poursuivre vos recherches pour obtenir plus d’informations sur cet établissement lors de la préparation de voyage." Contacté par le New York Times, TripAdvisor a précisé que cet avertissement "restera sur le site pendant trois mois. Mais si ces problèmes persistent, nous pourrons étendre sa durée."



Cette décision a été prise alors que le site Internet a récemment fait l’objet de nombreuses critiques. Au début du mois, le quotidien The Milwaukee Journal Sentinel a, en effet, dénoncé certaines pratiques de TripAdvisor, qui a censuré plusieurs témoignages dénonçant des cas de viols ayant eu lieu dans un hôtel au Mexique en 2010. Suite à la polémique, le site s’était excusé en déclarant qu’à l’époque, le langage utilisé ne correspondait pas au jargon familial qu'il promeut. Depuis, les commentaires ont été restaurés.

Reste maintenant à savoir comment TripAdvisor décidera de publier sa bannière rouge sur les annonces de son site. D’après son porte-parole, contacté par le site TechCrunch, "cette décision sera prise chaque fois que nous penserons qu’il existe un problème de santé, de sécurité ou de discrimination pertinent pour les voyageurs, signalé par notre communauté de voyageurs ou par les médias." Et même si l'entreprise signale que "ces messages se veulent informatifs, et non pas punitifs", pas sûr que cet encadré suffise à prévenir les éventuels graves cas d’agressions sexuelles. 

LIRE LA SUITE
G.V.
Inread
Loginnn
__5574__FR-New-Glamour__Impact__Interstitiel - interstitiel

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.