Actuellement en kiosque !

GL cover mag Août 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

César 2017 : le réalisateur Roman Polanski renonce à présider la cérémonie

Roman Polanski au festival La Forêt des livres en août 2016

Roman Polanski avait été choisi pour présider la 42ème cérémonie des César. L’annonce de ce choix, mercredi 18 janvier, par l’Académie des César avait suscité une vague d’indignation.

Depuis l’annonce de la nomination de Roman Polanski en tant que président de la 42ème cérémonie des César, la Toile toute entière et les associations féministes appelaient à boycotter la soirée. Une pétition pour exiger sa destitution avait même recueilli pas moins de 60 000 signatures. Face à une polémique qu’il juge "injustifiée", le réalisateur a préféré renoncer.


La raison de cette indignation ? L’affaire à laquelle est liée le réalisateur depuis 1977. Cette année-là, Roman Polanki avait été poursuivi par la justice américaine pour le viol d’une adolescente âgée de 13 ans. Après 42 jours en prison, puis sa libération sous caution, le cinéaste franco-polonais avait plaidé coupable de "rapports sexuels illégaux" avec une mineure, et s’était enfui des Etats-Unis de crainte d’être lourdement condamné. Depuis, la victime a demandé à plusieurs reprises l’abandon des poursuites, voulant tourner la page définitivement. 

Dans un communiqué, son avocat Me Hervé Temime a expliqué que Roman Polanski "a décidé de ne pas donner suite à l’invitation" des organisateurs, "pour ne pas perturber la cérémonie des César qui doit être dévouée au cinéma et non à la désignation de son Président."

LIRE LA SUITE
Inread
Loginnn

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.