• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir

Rentrée littéraire #1 : les 5 romans incontournables

Poupées qui disent "oui" Le diable au corps Noir désir Just like a woman 5

Impossible de passer à côté, tout le monde va en parler. Pour finir l’été en beauté, et avant de replonger dans les occupations de la vie quotidienne, Glamour vous a sélectionné les 5 livres à ne pas louper cette rentrée.

LIRE LA SUITE
1 /5

Poupées qui disent "oui"

Poupées qui disent "oui"

L’échange des Princesses, de Chantal Thomas.

Plus de 10 ans après le succès de Les Adieux à la Reine (Seuil), récompensé par le prix Femina 2002 et adapté au cinéma par Benoit Jacquot l’année dernière, Chantal Thomas, dix-huitièmiste érudite et spécialiste de la perversité sadienne, reprend les ingrédients qui ont fait le succès de ses précédentes fictions : manipulations absolutistes et tragédies de châteaux.
Taux d’excitation : 85%

Le pitch :
1721. Pour entériner la paix franco-espagnole, le régent Philippe d’Orléans a un plan : Anna Maria Victoria d’Espagne, 4 ans, épousera le jeune Louis XV, futur roi de France, tandis que Mlle de Montpensier, 12 ans, s’unira au prince des Asturies, héritier ibère. En s’emparant du destins tragiques de ces deux poupées immaculées troquées contre un traité de paix, Chantal Thomas s’approprie l’Histoire et signe une fiction aussi cruelle que raffinée.
Pourcentage de satisfaction : 75%

"L’échange des Princesses", de Chantal Thomas, Seuil, 328 p., 20 €.

2 /5

Le diable au corps

Le diable au corps

Faber, le destructeur, de Tristan Garcia

Révélé par La meilleure part des hommes (Gallimard), un premier opus au succès fracassant auréolé du prix de Flore 2008 ; et étiqueté dans la foulée "jeune prodige de la littérature hexagonale", Tristan Garcia a ensuite publié deux romans dans une indifférence relativement cruelle. Il revient aujourd’hui avec une fiction radicale et engagée qui devrait le faire renouer avec les critiques au superlatif.
Taux d’excitation : 70%

Le pitch :
Petit prince de la cour de récré puis leader des révoltes de lycée, Faber est un diablotin surdoué qui règne sur son village de province et ses amis subjugués. Mais 10 ans plus tard, il n’est plus qu’un clochard en marge à moitié barge. Avec Faber, le destructeur, Tristan Garcia radiographie le désenchantement de cette génération de trentenaires résignés et livre un roman magistral qui aurait pu s’appeler Confusions d’un enfant du siècle.
Pourcentage de satisfaction : 85%

"Faber, le destructeur", de Tristan Garcia, Gallimard, 462 p., 21,50 €.

3 /5

Noir désir

Noir désir

Il faut beaucoup aimer les hommes, de Marie Darrieussecq (P.O.L)

Plébiscitée par la critique et le public dès son premier roman Truisme (P.O.L, 1996) mais encore jamais consacrée par les prix d’automne, Marie Darrieussecq s’est imposée comme une des romancières les plus singulières du paysage littéraire français. Aujourd’hui, elle reconvoque Solange, l’exploratrice sexuelle de son Clèves (P.O.L, 2011) et se place en pôle position dans la course aux lauriers 2013.
Taux d’excitation : 80%

Le pitch :
Devenue comédienne à L.A., Solange louvoie désormais dans les cocktails privés des villas de Bel Air. Lors d’une sauterie, elle croise Kouhouesso, acteur à dreadlocks et peau noire. "Instant Crush" : entre le bel africain et la jeune blanche débute une passion métissée, électrique et inégale. Marie Darrieussecq orchestre ici une valse enfiévrée de désirs, de sexes et de cultures et étrille les poncifs sur l’amour mixte dans un des romans les plus envoûtants de cette rentrée.
Pourcentage de satisfaction : 90%

 "Il faut beaucoup aimer les hommes", de Marie Darrieussecq, P.O.L, 312 p., 18 €.

4 /5

Just like a woman

Just like a woman

La grâce des brigands, de Véronique Ovaldé

Entre exigence littéraire et succès populaire, Véronique Ovaldé a su trouver la subtile alchimie qui fait une œuvre réussie. Découverte en 2000 avec Le sommeil des poissons (Seuil), c’est avec Et mon cœur transparent (Olivier), prix France Culture – Télérama, puis Ce que je sais de Vera Candida (Olivier), prix Renaudot des lycéens et Grand Prix des lectrices Elle, que la jeune auteure se retrouve propulsée sur le devant de la scène littéraire.
Taux d’excitation : 60%

Le pitch :
Après une enfance étriquée, coincée entre une mère crypto-catho et un père cafardeux, Maria Christina s’enfuit de sa bourgade marécageuse pour le grand Ouest californien. A Los Angeles, période seventies, elle découvre la révolution sexuelle, l’effervescence libertaire et la gloire littéraire. Tour à tour fantaisiste, introspective, frivole ou tragique, Ovaldé célèbre ici l’écriture qui libère et propose une ode gracieuse à l’émancipation féminine.
Pourcentage de satisfaction : 65%

"La grâce des brigands", de Véronique Ovaldé, Editions de l’Olivier, 284 p., 19,50 €.

5 /5

Marie pleine de grâce

Marie pleine de grâce

Nue, de Jean-Philippe Toussaint

C’est LE livre le plus attendu de cette rentrée littéraire. Dernier volet du Cycle de Marie, récit en quatre temps de la relation tumultueuse entre un narrateur énamouré et l’ensorcelante Marie, créatrice de mode et amante magnétique, Nue est l’incontestable must-read de cet automne romanesque. Et son auteur, Jean-Philippe Toussaint, déjà récompensé par le prix Décembre et le prix Médicis, s’impose comme le grand favori de cette période d’émulation pré-Goncourt. Rendez-vous chez Drouant, en novembre. Taux d’excitation : 99%

Après s’être séparés à Tokyo, déchirés à Paris et retrouvés sur l’Ile d’Elbe, Marie et le narrateur finissent ici par s’ignorer sans vraiment s’oublier. A l’occasion d’un enterrement, le couple amorce une dernière valse amoureuse dont le dénouement restera jusqu’au bout incertain. D’une plume résolument imagée servie par sobriété aérienne, Toussaint signe l’épilogue de cette sublime histoire d’amour, point d’orgue d’une tétralogie charnelle, charmante et déjà culte. Taux de satisfaction : 99%

"Nue", de Jean-Philippe Toussaint, Editions de Minuit, 170 p., 14,50 €.

Léonard Billot
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.