• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir

Passage en "revues" des plus beaux magazines de marques

Acne Studios : "RODEO", le plus rare Marni : "Marni Book Homme", le plus élégant Centre Commercial : "Centre Commercial", le plus complet Nasty Gal : "Super Nasty", le plus magazine 9

Entre lookbooks et magazines, les marques les plus pointues jouent aux éditeurs en publiant leurs propres livres de mode. Découvrez notre sélection des plus belles revues de marques pour "chiciser" vos lectures d'été.

LIRE LA SUITE
1 /9

Acne Studios : "RODEO", le plus rare

Acne Studios : "RODEO", le plus rare

RODEO est le deuxième ouvrage édité par Acne, la marque de prêt-à-porter suédoise fétiche des modeuses. Alors que le label possède déjà un titre semestriel, AcnePaper, Acne réinvente ici le concept du tirage événementiel. Imprimé à seulement 500 exemplaires numérotés, ce "livre-bijou" a été conçu comme un objet d'art à part entière : papier japonais, sélection de pages montées à la main, couverture cuir... Un manifeste aussi riche qu'esthétique orchestré par l'écrivain et critique américain Vince Arletti, qui a fait le choix de mettre en lumière les photographies de Bruce Bellas, aka Bruce of Los Angeles, photographe connu pour ses clichés de nu masculin des années 40 à 70.

Avec une approche sensible, mais jamais stéréotypée, Bruce de Los Angeles dresse un tableau nostalgique et vibrant du cow boy américain. Un hommage qui se traduit par une sélection de 90 photos en noir et blanc à découvrir au fil des pages.

Outre cette édition, RODEO a également donné naissance à une collection capsule en l'honneur de ce folklore américain. Chemises blanches, santiags métalliques ou jeans country, chaque pièce est directement inspirée de cet ouvrage, dont les clichés ont été réutilisés en impression sur les étoffes.

RODEO, images de Bruce of Los Angeles, édité par Vince Arletti, produit par Acne Studios, 190€.

2 /9

Marni : "Marni Book Homme", le plus élégant

Marni : "Marni Book Homme", le plus élégant

Après son film de présentation l'année passée, la créatrice de la griffe italienne Marni, Consuelo Castiglioni, a décidé d'innover pour présenter sa collection homme pour l'automne/hiver 2013/2014. Parallèlement au traditionnel défilé lors de la Fashion Week homme, elle a donc confié à la photographe Clare Shilland et au directeur artistique Dean Langley la tâche de réaliser un livre collector, The Marni Book Homme, regroupant des images de la prochaine collection masculine. On retrouve ainsi, derrière une couverture plastifiée aux couleurs de la maison (le rose et le gris), une succession de clichés en noir et blanc et en couleur du même mannequin, passant de looks en pied à des plans rapprochés, en studio comme à la ville. Le tout mis en page de manière originale et racée par Dean Langley, dont le travail de graphisme a inspiré à Consuelo Castiglioni un tee-shirt reprenant des éléments visuels du livre.

De cette collaboration fructueuse entre Marni, Clare Shilland et Dean Langley ressort donc The Marni Book Homme, sorte de coffee table book entre storyboard et lookbook amélioré. Une manière originale et élégante de découvrir la nouvelle collection homme de la griffe, qui change des présentations parfois austères de la mode pour hommes.

The Marni Book Homme, images de Clare Shilland, édité par Dean Langley, produit par Marni.

3 /9

Centre Commercial : "Centre Commercial", le plus complet

Centre Commercial : "Centre Commercial", le plus complet

Le concept-store Centre Commercial a sorti le premier numéro de son nouveau magazine semestriel Centre Commercial pour l'automne/hiver 2013. Cette toute jeune revue est née de la rencontre entre les fondateurs de Centre Commercial et l'équipe de Snatch Magazine, bimestriel "culture et société" disponible depuis 3 ans en kiosque. Le concept ? Imprimé a quelques milliers d'exemplaires, Centre Commercial privilégie des sujets trop souvent ignorés, au travers de reportages, enquêtes, interviews ou photos. Le premier numéro nous transporte ainsi durant 172 pages du quartier de Pantin aux tombeaux nucléaires en Finlande, en marquant des arrêts par les sous-sols de Brooklyn ou une maison du Paris Rive-Gauche. Un voyage initiatique au cœur de l'info.

Cette nouvelle revue surprend donc par son audace et son originalité. Sortant des sentiers battus, Centre Commercial délivre l'info avec un tempo différent de ses concurrents en se détachant de la publicité et de l'actualité.

Centre Commercial, textes et illustrations de Snatch Magazine, publié par VejaFair Trade, produit par Centre Commercial, 15€.

4 /9

Nasty Gal : "Super Nasty", le plus magazine

Nasty Gal : "Super Nasty", le plus magazine

La marque californienne Nasty Gal a sans doute réalisé le magazine le plus proche de ce qu’on pourrait attendre d’un magazine de mode habituel. Dans cette revue semestrielle, Nasty Gal regroupe interviews, lookbooks, histoires, témoignages, articles, sélections shopping… Le tout organisé en rubriques beauté, mode, voyages, culture ou décoration, qui suivent toutes le thème central du numéro. Seuls la mise en page décalée et le style particulier des shootings mode de cette revue ultra-colorée rappellent tout de même qu’il s’agit d’une production digitale signée Nasty Gal.

Si on pouvait redouter d’une revue de griffe qu’elle soit autocentrée, Super Nasty nous démontre l’exact opposé. En faisant appel à de nombreux contributeurs externes pour les deux numéros déjà sortis, Nasty Gal s’invente un nouveau rôle, qui dépasse la simple vente de vêtements : partager sa vision du style et du talent avec ses fans. Une volonté de transmission universelle qui explique que le contenu des numéros soit entièrement et gratuitement disponible en ligne.

Super Nasty, produit par Nasty Gal, disponible gratuitement et téléchargeable en ligne.

5 /9

Herschel Supply Co. : "The Journal", le plus dépaysant

Herschel Supply Co. : "The Journal", le plus dépaysant

The Journal est une nouvelle revue semestrielle lancée par Herschel Supply Co.. Pensée autour de la marque familiale canadienne tenue par les frères Cormack, The Journal a pour ambition d'apporter un nouvel éclairage aux collections et à l'histoire de la marque. La revue s'organise en différents articles, histoires, interviews et images directement puisés dans le patrimoine canadien de Herschel Supply Co.. On retrouve ainsi dans le premier numéro des histoires de pêche, des articles sur l'imprimé camouflage et sur les défenseurs des Land Rover, ainsi que des reportages photographiques dévoilant les sublimes paysages canadiens.

Véritable hommage à leur patrimoine familial et à leur pays, les frères Cormack proposent dans leur revue un approche imagée de leurs lignes de sacs et d'accessoires 100% canadiens. Dépaysant !

The Journal, images et histoires de Herschel Supply, produit par Herschel Supply Co., disponible chez tous les stockistes Herschel Supply à partir du 02 août.

6 /9

Need Supply Co : "Human Being Journal", le plus vintage

Need Supply Co : "Human Being Journal", le plus vintage

Si la marque américaine spécialisée dans le vintage, Need Supply Co. sortait chaque année une revue des looks ou des nouveautés , elle ne partageait aucune pensée ou idée dans ses publications. Human Being Journal est donc né du besoin de transmettre sur papier l'ADN entier de la marque, au-delà des simples produits. Le but recherché par Need Supply Co. est d'inspirer leurs fans, en donnant vie à leurs pièces dans des récits et shootings plein d'énergie. La firme originaire de Richmond, Virginie, a donc construit sur papier un univers 100% à leur image, où recettes de sandwichs côtoient photographies de mode et questions de société.

Travaillant l'image de marque à travers les pages de la revue, Need Supply Co. propose pages après pages un style de vie vintage. Du grain des photos aux thèmes abordés, le magazine semble être pensé pour les amoureux des vêtements créés par les designers d'hier ou ceux d'aujourd'hui, en marge des circuits de commercialisation traditionnels.

Human Being Journal, produit par Need Supply Co., disponible en boutique et en partie en ligne.

7 /9

Stussy : "Biannual vol 1.", le plus décontracté

Stussy  : "Biannual vol 1.", le plus décontracté

La marque au logo gribouillé, fondée par le surfeur Shawn Stussy, a lancé en mars dernier un nouveau magazine semestriel. L'objectif affiché de Stussy est de faire redécouvrir les fondements de la marque à ses fans à travers cette publication. On y découvre ainsi leur dernière collection printemps/été 2013 sous un nouveau jour, à la lumières des origines streetwear et surf de la maison californienne.

Avec un très fort attachement à la culture hip-hop américaine, le premier volume du magazine Stussy propose un style de vie urbain, cool et décontracté, en accord total avec ses pièces. Comme une pose dans le quotidien agité, le Binnual vol 1. impose un tempo de lecture ralenti où chaque page gagne une dimension particulière.

Biannual vol 1., produit par Stussy, disponible en boutique ou à la commande en ligne.

8 /9

WeSC : "Superlative Conspiracy", le plus alternatif

WeSC : "Superlative Conspiracy", le plus alternatif

Le concept de la marque suédoise aux initiales, WeSC, repose en grande partie sur le monde du skateboard et du streetwear underground. We are the Superlative Conspiracy cultive ainsi depuis sa création cette image alternative, en marge de la société et de la recherche constante de profits. Un positionnement idéologique particulier qui prend corps dans les textes et images de son magazine Superlative Conspiracy. Le but de la revue : mettre en avant des artistes mais surtout des personnalités, les "WeACTIVIST", qui se battent pour défendre leurs valeurs. Les 7 numéros déjà parus de la revue regroupent donc entretiens, témoignages, reportages et shooting photos, dans une atmosphère de plus en plus punk au fur et à mesure des pages.

Malgré le succès mondial de la marque, Superlative Conspiracy est la preuve que la maison suédoise a su rester fidèle à son esprit et à ses croyances. Chaque numéro vient témoigner avec honnêteté d'un esprit rebelle toujours vivant.

Superlative Conspiracy, produit par WeSC, disponible gratuitement et téléchargeable en ligne.

9 /9

Lazy Oaf : "Lazy", le plus déjanté

Lazy Oaf : "Lazy", le plus déjanté

Pour chacune de ses collections, la marque décalée Lazy Oaf sort une revue entre lookbook amélioré et magazine. Prenant pour thème et titre l'inspiration principale de la collection en cours, la revue se construit essentiellement autour d'une accumulation d'images où apparaissent les différentes pièces Lazy Oaf. La fondatrice de la marque Gemma Shield joue également la rédactrice en chef en signant un édito dans lequel elle explique son ambition pour la saison. Le dernier numéro "You'll never get anywhere" avait donc pour trame l'idée du voyage et du rêve, autour duquel s'était construit la collection pour le printemps/été 2013. Pour ajouter du corps à son message, Lazy Oaf a également proposé aux amoureux de la marque d'envoyer des photos de leurs collections souvenirs, auxquelles l'équipe a ajouté des clichés de ses plats préférés en provenance du monde entier.

Véritable pépite visuelle, Lazy est à l'image de la marque Lazy Oaf : déjantée et incontrôlable. Avec ses couleurs pop et sa mise en page ludique, la lecture de la revue tient plus du divertissement que de la réflexion. Un magazine sans prétention, avant tout pour le plaisir des yeux !

Lazy, produit par Lazy Oaf, disponible gratuitement à la commande en ligne dans la limite des stocks disponibles et en boutique.

Sophie Gallay et Laurianne Melierre
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.