Actuellement en kiosque !

GL cover mag Février 2018 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
HautHab__Leaderboard - skin
Nouveautés : 5 livres pour bien commencer l’année
1 /5

Nouveautés : 5 livres pour bien commencer l’année

En ce début d’année, la rentrée littéraire nous a réservé plusieurs ouvrages passionnants dont on ne va plus pouvoir se passer. Biographie, autofiction ou imagination débordante : Glamour vous présente ses coups de cœur.

"Jours brûlants à Key West" de Brigitte Kernel

"Jours brûlants à Key West" de Brigitte Kernel

En 1955, Françoise Sagan est à New York pour une tournée promotionnelle. Cette année, tout le monde veut l’auteure de Bonjour Tristesse ! Fatiguée, elle répond favorablement à l’invitation d’un autre auteur star, Tennessee Williams, qui, avec son amant Franck Merlo (le narrateur) et la romancière Carson McCullers, passe du bon temps dans sa propriété de Key West en Floride. Or, l’arrivée de la jeune Sagan va troubler leur équilibre, comme le raconte brillamment Brigitte Kernel dans Jours brûlants à Key West. Au programme, rivalités psychologiques, pannes d’inspiration, désirs contrariés. Quand la grande littérature rencontre les petites mesquineries humaines, on ne s’ennuie pas !

 

"Jours brûlants à Key West" de Brigitte Kernel (Flammarion).

"Traité de savoir-rire à l

"Traité de savoir-rire à l'usage des embryons" d'Anne Akrich

"Laisse-moi te parler un instant de ceux qui te précèdent, t’expliquer comment deux spécimens atypiques de l’espère humaine en sont venus à commettre un enfant… toi !"  S’affranchissant avec insolence de la béatitude des futures mamans, Anne Akrich revient avec un nouveau roman s’adressant à son bébé à naître. Et c’est très drôle. Tout part de la rencontre avec son père, un éditeur beaucoup plus âgé qu’elle et anxieux à toute heure. Entre ses difficultés à ne plus pouvoir boire d’alcool et le fait d’être prise pour la coiffeuse de Leila Slimani sur un plateau télé, la jeune romancière originaire de Tahiti fait toujours preuve d’un humour aussi distancié que circonstancié. C’est drôle donc, mais aussi très intelligent. A lire !

 

"Traité de savoir-rire à l'usage des embryons" d'Anne Akrich (Julliard).

"Vie de David Hockney" de Catherine Cusset

"Vie de David Hockney" de Catherine Cusset

On ne présente plus David Hockney, auquel le Centre Pompidou et les plus grands musées du monde viennent de consacrer de grandes expositions rétrospectives. Ni ses peintures figuratives, avec piscines bleu azur et beaux garçons libérés. Derrière l’œuvre, qui est l’homme ? Avec cette biographie romancée, basée uniquement sur des faits réels mais racontés comme si elle était présente tout du long, Catherine Cusset nous plonge comme personne jusqu’ici dans le parcours passionnant du Brtiannique : son ambition artistique, son amour de la Californie, son homosexualité assumée et sa liberté follement créative. 
 

"Vie de David Hockney" de Catherine Cusset (Gallimard).

"Le serpent de l

"Le serpent de l'Essex" de Sarah Perry

Férue de sciences, mariée à un homme haut placé, cultivé mais violent, Cora Seaborne se retrouve enfin libre quand celui-ci meurt subitement. Avec son fils Francis de 11 ans et une nounou, elle part s’installer dans l’Essex où elle découvre que les habitants croient au retour d’un serpent monstrueux et criminel. Elle fait aussi la connaissance d’un vicaire illuminé mais non dénué de charme, William Ransome. Questionnant les thèmes de la foi, des conventions sociales, articulant son récit autour de l’indépendance d’une héroïne féministe avant l’heure, Sarah Perry, 37 ans, livre un deuxième roman à la beauté toute victorienne.

 

"Le serpent de l'Essex" de Sarah Perry (Christian Bourgois).

"Magda" de Mazarine Pingeot

"Magda" de Mazarine Pingeot

Lorsque sa fille Alice est arrêtée pour activité terroriste, la vie de Magda bascule. Cette belle femme de 60 ans - qui vit une existence paisible en pleine campagne - se voit soudainement poursuivie par les paparazzi, son visage découvert, son équilibre familial mis en péril. Comment et pourquoi sa fille s’est radicalisée ? Et surtout, y est-elle pour quelque chose ? Explorant les méandres des relations mère-filles, Mazarine Pingeot signe un nouveau roman moins politique qu’intimiste, où il est autant question d’activisme que de rédemption. Et, comme d’habitude, remarquablement bien écrit.

 

"Magda" de Mazarine Pingeot (Julliard).

Sophie Rosemont
Loginnn
__5574__FR-New-Glamour__Impact__Interstitiel - interstitiel

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.