• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir

Livres : 5 polars à lire à l'ombre du parasol

Pulp Fiction : "Le Faucon maltais" de Dashiell Hammett Gore contexte : "Les racines du mal" de Maurice G. Dantec Mamie Gangsta : "La fée carabine" de Daniel Pennac Terreur sur la Suède : "Le guerrier solitaire" de Henning Menkell 5

Flambeurs à St Tropez ou cyclistes à l’île de Ré, Glamour vous propose une sélection de cinq polars pour vous faire frissonner sur la plage cet été.

LIRE LA SUITE
1 /5

Pulp Fiction : "Le Faucon maltais" de Dashiell Hammett

Pulp Fiction : "Le Faucon maltais" de Dashiell Hammett

Fils d’escroc et ancien "privé", en seulement six romans, Dashiell Hammett s’est imposé comme le fondateur du grand polar américain et du "hard boiled style" (style des dure à cuir). Détectives alcooliques, vamps toxicos et mafieux véreux, très vite Hammett décline un style rugueux et trash en rupture avec une littérature policière dominée jusqu’alors par les très guindés Miss Marple et Hercules Poirot. Dans Le Faucon maltais, publié en 1930, il donne vie à Sam Spade, son personnage de flic amère et désabusé, qu’il précipite dans une valse de meurtres sanglants, de faux-semblants et de gangsters inquiétants. Au cœur de son intrigue menée à toute blinde, l’énigmatique statue d’un faucon maltais apparaît comme le Saint Graal pour toute la pègre du San Francisco des années 20. Culte !

Le Faucon maltais de Dashiell Hammett, Folio Policier, 324 p., 6,60 €.

2 /5

Gore contexte : "Les racines du mal" de Maurice G. Dantec

Gore contexte : "Les racines du mal" de Maurice G. Dantec

Avant de sombrer dans un trip crypto-geek imbittable et de se laisser aller à des dérives xénophobes inquiétantes, Maurice G. Dantec, petit prince noir de la SF française, signait des romans impressionnants de noirceur, aussi jouissifs que terrifiants. Dans Les racines du mal, il orchestre la traque d’un serial killer cannibal par un scientifique assistée d’une neuromatrice intelligente. Sans jamais sombrer dans l’excès de cyberpunk ridicule de ses productions suivantes et en mixant polar gore, mystique satanique et science-fiction déjantée, Dantec propose une plongée fascinante dans les tréfonds viciés de la monstruosité humaine. Un classique pour les amateurs de sensations fortes et de débauches d’hémoglobine.

Les racines du mal de Maurice G. Dantec, Folio Policier, 768 p., 9,30 €.

3 /5

Mamie Gangsta : "La fée carabine" de Daniel Pennac

Mamie Gangsta : "La fée carabine" de Daniel Pennac

On a tendance à l’oublier mais avant d’être un ancien cancre récompensé par le prix Renaudot 2007, Daniel Pennac est l’auteur de la truculente saga Malaussène. En sept romans, il esquisse le portrait foutraque et rigolo d’une fratrie de Belleville – les Malaussène – chez qui le quotidien a la fâcheuse tendance de sombrer dans des péripéties sanglantes. Ici, Benjamin, l’ainé de la famille, se retrouve embarqué dans une affaire rocambolesque où un tueur trucide des mamies qui buttent des policiers qui traquent un gang de dealers qui fournit des grands-pères. Ôde au Paris métissé des eighties et enquête drolatique, La fée carabine reste l’un des polars les plus singuliers et séduisants du genre. A (re)lire d’urgence.

La fée carabine de Daniel Pennac, Folio, 352 p., 7,99 €.

4 /5

Terreur sur la Suède : "Le guerrier solitaire" de Henning Menkell

Terreur sur la Suède : "Le guerrier solitaire" de Henning Menkell

Oubliez Stieg Larsson et Camilla Läckberg : Henning Mankell avec sa série d’enquêtes menées par le taciturne commissaire Wallander est depuis vingt ans et onze romans le pape incontesté du polar nordique. Dans Le guerrier solitaire, sixième opus de la saga entamée en 1991, Wallander assiste à l’immolation d’une jeune fille, avant de découvrir le corps scalpé à la hache d’un ancien ministre de la justice. Alors qu’il espérait échapper au cagnard de l’été suédois pour des vacances bien méritées, le commissaire voit les cadavres mutilés se multiplier sur son passage. En signant l’une des enquêtes les plus captivantes de la série et en affinant sa satire du sacro-saint modèle sociétal scandinave, Mankell devrait faire souffler un vent glacé sur vos séances de bronzage intensif.

Le guerrier solitaire de Henning Mankell, Points Policiers, 552 p., 8,20 €.

5 /5

Un dernier pour la route : "Martini Shoot" de F.G. Haghenbeck

Un dernier pour la route : "Martini Shoot" de F.G. Haghenbeck

Été 1963, le village mexicain de Puerto Vallarda voit déferler sur ses plages ensoleillées une vague de glamour hollywoodien. Pour le tournage de son film La Nuit de l’iguane, le réalisateur John Huston a convoqué une flopée de golden star made in L.A. : Ava Gardner, Sue Lyon, Liz Taylor, Richard Burton et l’incandescente Deborah Kerr. Pour encadrer les frasques libidineuses et les colères avinées de ses vedettes capricieuses, Huston engage le détective alcoolico-bordélique Sunny Pascal. Sans succès. Kidnapping, vol, meurtre et overdose : rapidement le tournage dégénère. Aussi loufoque que cynique, Haghenbeck ponctue son livre de recettes de cocktails corsés et signe un "polar-paillette" explosif et rafraîchissant. A consommer sans modération. Cheers 

Martini Shoot de F.G. Haghenbeck, Folio Policiers, 193 p., 6 €.

Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.