• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir

Litt’ List : made in New York

"L’attrape-cœur" de J.D. Salinger "Petit déjeuner chez Tiffany" de Truman Capote "Trilogie New-Yorkaise" de Paul Auster "American Psycho" de Bret Easton Ellis 10

C’est la plus européenne des métropoles américaines, la plus cosmopolite aussi. Imprévisible, émouvante, dangereuse : New York a inspiré plus d’un écrivain. Voici 10 récits qui nous font rêver de "Big Apple".

LIRE LA SUITE
1 /10

"L’attrape-cœur" de J.D. Salinger

"L’attrape-cœur" de J.D. Salinger

Renvoyé de son pensionnat pour jeunes garçons de bonne famille, Holden Caulfield, 16 ans, ne rentre pas tout de suite chez ses parents. Il préfère prendre quelques jours de liberté dans la grande ville, qui ne lui réserve pas que de bonnes surprises… Plongée dans le New York fouillis de l’après-guerre vu par un adolescent malin, lucide et, surtout, terrorisé à l’idée de devenir adulte, L’Attrape-Cœur est devenu un classique. Lors de sa parution, il avait fait scandale à cause du style saccadé et peu châtié de J.D. Salinger, étonnamment en avance sur son temps.

L’attrape-cœur de J.D. Salinger, 1951 (Pocket).

2 /10

"Petit déjeuner chez Tiffany" de Truman Capote

"Petit déjeuner chez Tiffany" de Truman Capote

"Ce lundi d’octobre 43 fut une belle journée. Pour commencer, nous bûmes des Manhattan chez Joe Bell (…). Ensuite, nous déambulâmes vers Fifth Avenue (…) Nous déjeunâmes dans une cafétéria du Park"… En faisant connaissance de sa délicieuse (et folle) voisine, l’escort-girl Holly Colightly, le narrateur découvre New York sous un jour aussi bling que joyeux – avant que l’objet de son amour ne se volatilise. Ce joli récit de Truman Capote, à la fois tendre et acide, a donné lieu à un film charmant de Blake Edwards en 1961, où Holly est interprétée par l’inoubliable Audrey Hepburn.

Petit déjeuner chez Tiffany de Truman Capote, 1958 (Folio).

3 /10

"Trilogie New-Yorkaise" de Paul Auster

"Trilogie New-Yorkaise" de Paul Auster

Dans l’œuvre de Paul Auster, New York est un personnage récurent, voire indispensable à ses intrigues. Mais la Trilogie New-Yorkaise a toute son importance puisqu’il s’agit du premier grand succès commercial et international de l’écrivain installé à Brooklyn. Réunissant Cité de Verre, Revenants et La Chambre Dérobée, romans évoquant chacun à leur façon le thème de l’identité et de la possession, elle suit plusieurs fils narratifs assez tenus, plusieurs héros dans la même ville labyrinthique. Précis, aérien, émotif et froid à la fois, le style Auster frappe fort.

Trilogie New-Yorkaise de Paul Auster, 1985-1987 (Babel).

4 /10

"American Psycho" de Bret Easton Ellis

"American Psycho" de Bret Easton Ellis

Patrick Bateman. Difficile de ne pas frissonner en lisant le nom du héros le plus connu de Breat Easton Ellis, golden boy psychopathe et tueur en série, capable des sévices les plus terrifiants sur tout ce qui croise son chemin : prostituée, clochard, enfant, coursier, etc. Lorsqu’il commence à s’attaquer à ses semblables (des riches new-yorkais intensément superficiels), la tension monte… Avec son style cinglant, émaillé de name-droppings listant marques, people et lieux à la mode, Bret Easton Ellis a véritablement révolutionné le roman américain.

American Psycho de Bret Easton Ellis, 1991 (Points).

 

5 /10

"Sex and the City" de Candace Bushnell

"Sex and the City" de Candace Bushnell

Le livre dont est adapté la série est aussi rafraîchissant qu’un Cosmopolitan siroté dans un bar chic de Manhattan… Une activité très prisée des héroïnes de Sex and the City. Carrie Bradshaw est l’alter ego de la journaliste Candace Bushnell, qui a régalé pendant des années les lecteurs du New York Observer grâce à ses chroniques sexo-sentimentales. Ici, il s’agit avant tout de brosser le portrait des New-Yorkaises telles qu’on les imagine : pressées mais perchées sur des stilettos, impeccablement coiffées mais parfois vulnérables, sensuelles mais indéniablement spirituelles. Vous avez dit cliché ?

Sex and the City de Candace Bushnell, 1997 (Livre de Poche).

6 /10

"Comédie New-Yorkaise" de David Schickler

"Comédie New-Yorkaise" de David Schickler

Pour son premier livre, l’écrivain new-yorkais dissèque la vie des habitants du Preemption, immeuble du quartier chic de l’Upper West Side. Ce qui semblait être un recueil des nouvelles compose, au final, un roman fourmillant de bonnes idées. La jolie Rally tombe entre les griffes d’un certain Patrick Rigg (clin d’œil évident au Bateman de Bret Easton Ellis), le couple Wolf s’accroche à son "rituel" du bain, le jeune James Branch fait ses confidences à l’ascenseur… Autant de récits relevés où la drôlerie et l’émotion se croisent au moins autant que les personnages se rencontrent.

Comédie New-Yorkaise de David Schickler, 2001 (Editions de l’Olivier / Points).

7 /10

"Extrêmement fort et incroyablement près" de Jonathan Safran Foer

"Extrêmement fort et incroyablement près" de Jonathan Safran Foer

Son père est mort à cause du 11 septembre 2001. La veille, il lui racontait encore une histoire… Oskar Schell, 9 ans, est exceptionnellement doué, imaginatif et sensible. Un an plus tard, toujours traumatisé, il trouve une clé en fouillant dans les affaires du disparu et se met en tête de retrouver la serrure qui va avec. Une recherche qui le fait traverser New York et découvrir d’autres secrets de famille. Comme tout livre de Jonathan Safran Foer, Extrêmement fort et incroyablement près est une réussite narrative, émotionnelle et stylistique.

Extrêmement fort et incroyablement près de Jonathan Safran Foer, 2003 (Points).

8 /10

"Cosmopolis" de Don Delillo

"Cosmopolis" de Don Delillo

New York est mentionné dans ce roman dédié à Paul Auster, mais en filigrane, derrière les vitres d’une luxueuse limousine. Une belle absente qui impose ses embouteillages lorsqu’Eric Parcker, homme d’affaires à qui tout réussi (ou presque), veut aller chez le coiffeur. Nous sommes en avril 2000, et nous nous retrouvons piégés, comme lui, dans Manhattan. Sexuel, violent, cruel, allégorique sans doute, parfois même fantastique : Cosmopolis met en scène un personnage à haut potentiel tragique, incarné par Robert Pattinson dans l’adaptation cinématographique de David Cronenberg.

Cosmopolis de Don Delillo, 2003 (Babel).

9 /10

"La belle vie" de Jay McInerney

"La belle vie" de Jay McInerney

Les états d’âme des riches New-Yorkais, sortis des bonnes écoles, ayant fondé une belle famille, passant leurs vacances dans les Hamptons… Voici l’un des sujets préférés de l’écrivain américain, célébré dès les années 1990 avec son comparse Bret Easton Ellis – ils faisaient tout deux partie de ce que la presse appelait le Brat Pack, une bande de jeunes auteurs insolents. Dans la suite de 30 ans et des poussières (1998), McInerney traite du choc du 11 septembre, le mêlant aux affres sentimentales de ses héros, tous un peu perdus sous "la lumière perpétuelle d’une ville sans repos".

La belle vie de Jay McInerney, 2007 (Points).

10 /10

"La Vie Amoureuse de Nathaniel P." d’Adelle Waldman

"La Vie Amoureuse de Nathaniel P." d’Adelle Waldman

Brooklyn, années 2010. Nathaniel Piven croise dans la rue une ex petite amie, qui le traite de "connard" avec tout le mépris et la lassitude dont elle est capable. Bienvenue dans un roman écrit avec agilité par cette auteure qui sait visiblement de quoi elle parle : le petit monde hipster de Brooklyn et les hommes incapables de s’engager. Ici, le héros est un trentenaire aussi exigeant que lâche… mais suffisamment séduisant pour nous charmer. Un portrait générationnel qui donne envie d’aller voir du côté des jeunes intellos sexy new-yorkais, quitte à y laisser quelques plumes sentimentales.

La Vie Amoureuse de Nathaniel P. d’Adelle Waldman, 2014 (Christian Bourgeois).

Sophie Rosemont
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.