• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir

Litt List : les meilleurs polars de 2016

"Maestra" de L.S. Hilton "Le lagon noir" d "The Whites" de Richard Price, parution le 24 mars "Les Vivants et les morts" de Nele Neuhaus 10

A l’occasion du festival Quais du Polar, qui célèbre du 1er au 3 avril le roman policier à Lyon, zoom sur les derniers polars qui nous font redécouvrir ce qu’est le suspense…

LIRE LA SUITE
1 /10

"Maestra" de L.S. Hilton

"Maestra" de L.S. Hilton

Dotée d’un niveau d’études supérieur à celui de ses employeurs mais sous-estimée, la jolie Judith Rashleigh travaille dans un hôtel de ventes aux enchères londonien et, la nuit, est hôtesse dans un bar chic pour gagner l’argent dont elle rêve, sous le nom de Lauren. Virée du jour au lendemain car elle a découvert une supercherie de son patron, elle part en vacances avec l’un des riches clients du bar. Très vite, tout bascule. Nous voici dans un thriller où rien ne semble arrêter l’héroïne dans sa quête du plaisir et du gain, non sans savourer l’étendue de ses connaissances artistiques. Premier tome d’une trilogie à venir, Maestra porte bien son nom : il tient en haleine de bout en bout.

Maestra de L.S. Hilton, Robert Laffont.

2 /10

"Le lagon noir" d'Arnardur Indridason

"Le lagon noir" d

Traduit dans 37 pays, cet écrivain islandais n’a pas son pareil pour aller creuser dans la noirceur de l’âme humaine. En témoigne ce nouveau roman, situé quelque part entre le récit d’espionnage, le drame sentimental et Psychose. Tout part de la découverte, à Reykjavik à la fin des 70s, du corps d’un homme dans un lagon noir. Il s’avère être un ingénieur islandais employé dans une base américaine. L’inspecteur Erlendur, que l’on suit depuis La Cité des Jarres (premier roman d’Indridason traduit en français) se charge de l’enquête avec sa camarade Marion Brie – tout en étudiant, de son côté, la disparition d’une jeune fille quarante ans plus tôt… Pas aussi surprenant que l’on souhaiterait mais très bien mené.

Le lagon noir d'Arnardur Indridason, Metailié.

3 /10

"The Whites" de Richard Price, parution le 24 mars

"The Whites" de Richard Price, parution le 24 mars

Chef d’équipe au NYPD, Billy Graves sillonne toutes les nuits ou presque New York, ville de prédilection de Richard Price, pour régler les bagarres, les vols et autres agressions qui tournent mal. Il aurait pu avoir une autre carrière, lui qui faisait partie d’une brigade anti-criminalité ultra performante du Bronx des années plus tôt… jusqu’à ce qu’il tire sur un enfant de 10 ans par accident. Ce qui lui coûta son poste et sa femme de l’époque… Aujourd’hui marié à Carmen et père de deux enfants, il apprend que le « white » (c’est-à-dire un criminel qui a échappé à la prison) d’un de ses anciens collègues est tué. Puis un autre… Jusqu’à ce qu’il sente l’étau se resserrer autour de lui et de sa famille. Remarquablement bien écrit, le nouveau roman de Richard Price est un modèle de roman noir américain.

The Whites de Richard Price, Editions Presses de la Cité.

4 /10

"Les Vivants et les morts" de Nele Neuhaus

"Les Vivants et les morts" de Nele Neuhaus

L’un des polars les plus haletants du moment signé par la reine du genre en Allemagne. On y retrouve l’officier de police judicaire Pia Kirchoff, qui s’apprête à partir en vacances au soleil lorsqu’on lui annonce qu’une femme d’un certain âge, apparemment sans histoire et aimée de tous, s’est fait assassinée d’une balle dans la tête. C’est le début d’une longue enquête à rebondissements plus qu’inattendus, où l’on découvre les rouages politiques des dons d’organes… Pas de vacances pour Pia, donc, ni pour son chef Olivier von Bodenstein… et 490 pages qu’on ne lâche plus – amateurs de romans (très) noirs ou pas.

Les Vivants et les morts de Nele Neuhaus, Actes Sud.

5 /10

"Les enfants du Cap" de Michèle Rowe

"Les enfants du Cap" de Michèle Rowe

Scénariste et productrice, membre fondateur du collectif de cinéastes anti-apartheid, la sud-africaine Michèle Rowe signe ici son premier roman. Et quel roman ! Plongeant dans les banlieues cossues du Cap comme dans les townships des environs, elle fait intervenir Persy Jonas, jeune inspectrice noire, et Marge Labuschagne, ancienne psychologue criminelle blanche. Malgré leurs différences, elles devront œuvrer ensemble pour élucider une affaire de meurtre bien plus complexe qu’il n’y paraît. Traumas de l’enfance, cadavres cachés dans le placard, corruptions policières et faux-semblants : Les enfants du Cap sait y faire pour retenir notre attention jusqu’à la dernière page…

Les enfants du Cap de Michèle Rowe, Albin Michel.

6 /10

"Condor" de Caryl Férey

"Condor" de Caryl Férey

Des banlieues délaissées de Santiago au désert d’Atacama, on suit le romancier français Caryl Férey (qui explorait déjà l’Amérique Latine avec son succès Mapuche) dans une enquête sombre et sauvage. Incarnant le peuple des Indiens Mapuche, la belle cinéaste Gabriela est folle amoureuse d’Esteban, un riche avocat « des causes perdues ». Ensemble, ils devront remonter le fil de certains mystères liés à l’histoire, la politique et les erreurs sociales d’un Chili qui est, quelque part, le véritable héros du livre. Engagé et poétique, Condor n’oublie cependant pas d’offrir la dose de suspense qu’il se doit au lecteur.

(Lecture musicale d’un extrait Condor par Bertrand Cantat le 15 avril dans le cadre du festival Mythos, à Rennes)

Condor de Caryl Férey, Gallimard.

7 /10

"L'Urgence dans la peau" d'Eric Van Lustbader

"L

Depuis la mort en 2001 de Robert Ludlum, le célèbre créateur du personnage de l’agent Jason Bourne, Eric Van Lustabder a pris le relais avec enthousiasme et efficacité. Dans ce nouveau volet, L’Urgence dans la peau, l’infatigable Jason Bourne sauve la vie d’un jeune amnésique, Aleph, tandis que la vie de Rebeka, l’agent du Mossad, est en danger et que débarque un certain Dick Richards au sein de l’agence de renseignement Treadstone. Un vrai polar de chez polar, avec ce qu’il faut de violence, de complots, de trahisons et d’hormones masculines. Très accrocheur…

L'Urgence dans la peau d'Eric Van Lustbader, Grasset.

8 /10

"De force" de Karine Giebel

"De force" de Karine Giebel

Depuis son premier roman, Terminus Elicius (2004), Karine Giebel enchaîne les prix littéraires et ce nouvel effort ne devrait pas décevoir son lectorat habituel – même si l’inattendu est un peu moins au rendez-vous cette fois-ci. Sud de la France, notre époque. Garde du corps, Luc sauve une jeune fille d’une agression. Il s’agit de la fille du professeur Reynier, grand chirurgien qui ne doit pas sa brillante carrière qu’à son talent… Vengeance, trahisons, huis clos et climat anxiogène sont au programme ! À lire –  sans se forcer !

De force de Karine Giebel, Belfond.

9 /10

"Les Petites Filles" de Julie Ewa

"Les Petites Filles" de Julie Ewa

Premier roman d’une jeune auteure de 24 ans, Les Petites Filles épate par sa maîtrise, tant du suspense que de ses personnages… Partie en Chine pour une année, Lina y rencontre Thomas qui travaille pour une ONG, notamment sur les enlèvements d'enfants. Avec la tristement célèbre réglementation de l’enfant unique en toile de fond, on suit les pérégrinations de Lina et de la jeune mère paysanne Sun Tang, disparue il y a plus de 20 ans. L’enquête sera intense et réussit à surprendre le lecteur jusqu’au dénouement. Bien joué, Julie Ewa !

Les Petites Filles de Julie Ewa, Albin Michel.

10 /10

"Lagos Lady" de Leye Adenle

"Lagos Lady" de Leye Adenle

Avec ce roman riche en personnages et rebondissements, on plonge dans la décadence de la babylonesque Lagos, où les très riches s’amusent beaucoup, et souvent aux dépends des très pauvres qui s’entretuent. La prostitution est monnaie courante, des professionnelles aux étudiantes ayant besoin de payer leurs cours… sans savoir le prix à payer. Journaliste anglais, Guy Collins découvre un soir devant un club le corps d’une prostituée aux seins coupés, et se retrouve embarqué par les flics. La belle Amaka le sortira d’affaire, tout en lui demandant d’élucider cette affaire mêlant pègre, perversité et sorcellerie. Aussi chaud que les températures africaines…

Lagos Lady de Leye Adenle, Metailié.

Par Sophie Rosemont

Dans ce diaporama :

Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.