• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir

Litt List : 11 beaux-livres à offrir pour Noël

Pour sa cousine : "le grand livre du DIY" d’Emilie Guelpa Pour son petit (ou grand) frère : "Ultimate Star Wars" Pour son chéri : "The End of the Game"de Peter Beard Pour Papie : "C 11

Photographie, cinéma, peinture, mode, poésie, littérature : les grands formats explorent toutes les thématiques en rivalisant d’esthétique. Glamour vous aide à faire le tri : de Mamie à la meilleure amie, à chacun(e) son beau livre !

LIRE LA SUITE
1 /11

Pour sa cousine : "le grand livre du DIY" d’Emilie Guelpa

Pour sa cousine : "le grand livre du DIY" d’Emilie Guelpa

"La fabrication d’objets 100 % faits maison n’a jamais autant séduit, que ce soit en couture, en céramique ou bien encore dans l’art du papier. Mais pourquoi ne pas s’attaquer à une matière que l’on n’a jamais apprivoisée, que l’on n’a jamais essayé d’aborder malgré toute l’attirance que l’on a pour elle ?" s’interroge Emilie Guelpa. Après nous avoir livré les clés de sa boîte à outils (du pistolet à colle à la perceuse) et ses "trucs et astuces", l’auteure nous offre moult modes d’emploi d’objets à faire soi-même, catégorisés selon la matière utilisée. Cuivre, bois, papier fil ou même béton, on peut apprendre à faire soi-même aussi bien un collier de perles, des vases ampoules ou un guéridon (si, si) pour son salon.

"le grand livre du DIY" d’Emilie Guelpa, Marabout.

2 /11

Pour son petit (ou grand) frère : "Ultimate Star Wars"

Pour son petit (ou grand) frère : "Ultimate Star Wars"

La promesse du titre est tenue : tout, vous saurez tout sur Star Wars ! La saga de George Lucas est ici décortiquée comme il se doit, s’adressant aussi bien à ceux qui ont envie de décrypter ce mythe qu’à ceux qui le maîtrisent déjà. Chaque personnage, lieu ou "véhicule" (du droïde au vaisseau) est analysé à l’aide d’une description détaillée, de chiffres et de citations clés. Un beau volume de 320 pages dont l’aspect encyclopédique permettra de se refaire une petite mise au point alors que sort enfin l’épisode 7, Le Réveil de la Force.

"Ultimate Star Wars", Hachette.

 

3 /11

Pour son chéri : "The End of the Game"de Peter Beard

Pour son chéri : "The End of the Game"de Peter Beard

Pour fêter les 50 ans de la première parution de The End of The Game signé par le célèbre chroniqueur et photographe anglais, cette nouvelle édition limitée à 5 000 exemplaires souligne à quel point l’ouvrage est resté profondément actuel. Via des photographies en noir et blanc d’animaux affamés, chassés, assassinés, Peter Beard raconte les méfaits de l’homme blanc en Afrique. Il n’est pas le seul : d’autres explorateurs et penseurs tels que Karen Blixen, Philip Percival ou Ernest Hemingway sont, eux aussi, convoqués dans ce livre aussi beau que les animaux dont il raconte la tragique destinée. "Le paradis perdu", écrivait Peter Beard en 1965. On ne l’a toujours pas retrouvé aujourd’hui. Même si la puissance de ces images, elle, demeure.

"The End of the Game" de Peter Beard,Taschen.

4 /11

Pour Papie : "C'est ça Pierre Etaix" d'Odile et Max Etaix

Pour Papie : "C

Avec C’est ça Pierre Etaix, on (re)découvre un dramaturge-clown aujourd’hui âgé de 87 ans et au parcours florissant. Son ambition première ("m’amuser en amusant les autres"), ses références (Laurel et Hardy, les Fratellini, les Marx Brothers), ses tocades (les chapeaux, les chaussures, les éléphants), ses œuvres (dessins, décors, automates, films) le tout étant à la fois tendre et drôle. Sans oublier la verve ironique dont il était capable, histoire de détourner l’horreur et le drame. En témoigne Heil où il est écrit : "Eva Braun a la douleur de vous faire part de la perte cruelle qu’elle vient d’éprouver en la personne de son compagnon Adolf" ou bien Un malheur n’arrive jamais seul, où l’on voit un pigeon se soulager juste au dessus d’un cercueil…

"C'est ça Pierre Etaix" de Odile et Max Etaix, Séguier.

5 /11

Pour mamie : "Un jour avec Marie-Antoinette" d’Hélène Delalex

Pour mamie : "Un jour avec Marie-Antoinette" d’Hélène Delalex

"Elle était la femme de France qui marchait le mieux, portant la tête fort élevée, avec une majesté qui faisait reconnaître la souveraine au milieu de toute sa Cour, sans pour autant que cette majesté nuisit en rien à tout ce que son aspect avait de doux et de bienveillant" écrivait, admirative, Madame Vigée Le Brun dans ses mémoires. Dans ce délicieux livre enfermé dans un coffret façon boudoir, nul ouvrage kitsch, mais plutôt le portrait d’une icône, un retour thématique sur ce qu’était Marie-Antoinette. Sa mode, son sens du design, sa futilité, son instinct maternel, ses amours et son exceptionnel courage à la fin, tragique, de son existence : tout est raconté et richement illustré.

 "Un jour avec Marie-Antoinette" d’Hélène Delalex, Flammarion.

6 /11

Pour sa BFF : "Sneakers" de Ugly Mely

Pour sa BFF : "Sneakers" de Ugly Mely

Ce joli livre célèbre non seulement la place de choix que tient la basket dans nos dressings, mais aussi la rencontre entre la blogueuse Ugly Mely (Amel Mainich de son vrai nom) et le photographe Brice Agenlli. Celui-ci n’a pas son pareil pour sublimer des modèles iconiques tels la Stan Smith, la Nike Air, la Puma States, la Superstar, entre autres Pony et Vans… Chacun est commenté par la passionnée Ugly Mely, qui possède plus de 250 paires de sneakers. Le tout agrémenté des interventions de Stan Smith himself et d’autres spécialistes en la matière de basket comme Greg Herview, Graeme Anthony ou Gary Aspden.

"Sneakers" de Ugly Mely, Chêne.

7 /11

Pour tout le monde : "Woody Allen film par film" de Jason Solomons

Pour tout le monde : "Woody Allen film par film" de Jason Solomons

De Quoi de neuf, Pussycat (1965) à L’homme irrationnel (2015), le critique britannique Jason Solomons revient sur l’époustouflante carrière du réalisateur-acteur et joueur de trompette le plus génial du monde : Woody Allen. "Libre et merveilleusement obsessionnel", selon les termes de Julie Delpy, invitée à signer la préface de ce livre indispensable. Chaque film est commenté, illustré tant sémantiquement que visuellement, par un Solomons passionné. Prends l’oseille et tire-toi, Hannah et ses sœurs, Annie Hall, Meurtre mystérieux à Manhattan, Match Point… Depuis les années 60, Woody, aujourd’hui âgé de 80 ans, nous enchante, et prions pour qu’il puisse le faire encore très longtemps.

"Woody Allen film par film" de Jason Solomons, Gallimard.

 

8 /11

Pour maman : "Un album de jeunesse" d'Apollinaire

Pour maman : "Un album de jeunesse" d

Il s’agit là de la première œuvre au sens propre de Guillaume Apollinaire, aujourd’hui propriété de Pierre Bergé. "Je suis heureux d’offrir au lecteur cette œuvre, parfois malhabile, d’un collégien de treize ans qui allait devenir l’un des plus grands poètes français du XXe siècle", écrit ce dernier en guise de préface. Révélateur des années adolescentes d’Apollinaire passées à Monaco tout en gardant un côté énigmatique (on ne saura jamais tout ce qui se passait dans la tête du futur auteur d’Alcools), cet Album de jeunesse est un carnet précieux révélant son talent de dessinateur comme la force de ses premiers poèmes.

"Un album de jeunesse" d'Apollinaire, Blanche/Gallimard.

9 /11

Pour sa petite sœur : "Alice au pays des merveilles" de Lewis Carroll

Pour sa petite sœur : "Alice au pays des merveilles" de Lewis Carroll

Alice au pays des Merveilles fête ses 150 ans cette année. Une belle occasion pour les éditions Les Saints Pères de publier le manuscrit original de Lewis Carroll, initialement baptisé Les aventures souterraines d’Alice (Alice’s Adventures Under Ground en V.O.), rédigé et illustré par l’écrivain britannique – qui était également un excellent photographe. Complété par la version de 1869, dotée des célèbres gravures de Sir John Tenniel, ce superbe coffret met en lumière l’incroyable poésie et modernité du chef d’œuvre de ce professeur timide amoureux d’une de ses petites élèves, Alice Lidell… Sans elle, la curieuse Alice, le lapin blanc ou la Reine de Cœur n’auraient jamais existé.

"Alice au pays des merveilles" de Lewis Carroll, Editions Les Saints Pères.

10 /11

Pour papa : "Sinatra has a cold" de Gay Talese et Phil Stern

Pour papa : "Sinatra has a cold" de Gay Talese et Phil Stern

Ce bel hommage au légendaire crooner est né d’une anecdote plutôt rigolote. En 1965, l’écrivain Gay Talese doit interview Sinatra pour le magazine Esquire. Or, ce dernier est victime d’un rhume et décale le rendez-vous, qui n’aura finalement jamais lieu. En attendant de ses nouvelles à Los Angeles, Talese rencontre son entourage et signe un article devenu légendaire dans l’histoire du journalisme, Frank Sinatra Has a Cold. Le texte est ici reproduit (en V.O.), accompagné de nombreuses photos dont celles de Phil Stern, fidèle du chanteur, des pages manuscrites, des extraits de correspondance… Le tout présenté dans un superbe coffret dont Taschen a le secret. Chic !

"Sinatra has a cold" de Gay Talese et Phil Stern, Taschen.

11 /11

Pour sa belle-mère : "Vermeer, l’œuvre complet"

Pour sa belle-mère :
"Vermeer, l’œuvre complet"

Le grand maître de la peinture flamande reste, encore et toujours, une immense référence artistique. Et pas seulement pour sa mémorable Jeune fille à la perle. Johannes Vermeer a su capturer des instants fragiles, l’éclair d’une lumière éphémère, la profondeur des matières, et, surtout, l’essence de la vie, aussi absurde et passionnante qu’elle puisse être. Ou quand le domestique rencontre le sublime. Cet imposant ouvrage rassemble toutes ses œuvres sans exception, et s’impose comme le document ultime sur le peintre, documenté par le chercheur, commissaire et galeriste Karl Schütz. Et qui ose déplier sur trois pages certaines œuvres de Vermeer. Grandiose.

"Vermeer, l’œuvre complet", Taschen.

Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.