• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir

Litt List : 10 livres très rock !

Anti-biographie de haute voltige : "Chroniques" de Bob Dylan Pour tout savoir sur le Roi Lézard : "Jim Morrison : Personne ne sortira d Splendeur de la bohème new-yorkaise : "Just Kids" de Patti Smith Confessions de l’étoile grunge : "Journal" de Kurt Cobain 10

Le rock’n’roll, c’est de la musique, une attitude, un mode de vie mais aussi une littérature qui entretient ses mythes... De John Lennon à Patti Smith en passant par Led Zeppelin ou les Doors, (re)découvrez les plus beaux livres au pedigree rock.

LIRE LA SUITE
1 /10

Anti-biographie de haute voltige : "Chroniques" de Bob Dylan

Anti-biographie de haute voltige : "Chroniques" de Bob Dylan

La plume de Bob Dylan n’est plus à prouver depuis longtemps, et ces Chroniques couronnées d’un Prix Pulitzer l’affirment une fois encore. Avec son sens bien à lui de la chronologie, le musicien revient avec une rare sincérité sur son enfance, ses débuts dans le Village et sa relation conflictuelle avec la célébrité. Le tout avec son habituelle pudeur. "J’ai grandi comme on attend son heure" : voici un exemple de petites formules qui font leur effet. Bonne nouvelle, Dylan a promis deux autres tomes, mais il ne faut jamais être sûr de rien avec lui…

Chroniques de Bob Dylan, édité en 2004 par Folio.

2 /10

Pour tout savoir sur le Roi Lézard : "Jim Morrison : Personne ne sortira d'ici vivant" de Jerry Hopkins

Pour tout savoir sur le Roi Lézard : "Jim Morrison : Personne ne sortira d

Les fans des Doors vous le diront tous : c’est l’ouvrage de référence sur Jim Morrison et sur le groupe dont il était bien plus que le leader. Poète, scénariste, parolier et bête de scène, le Roi Lézard était l’âme des Doors… Doté d’une beauté du diable et d’une désarmante volonté d’autodestruction, il n’en a pas moins su graver sa marque sur la pierre du rock’n’roll et du psychédélique américain. Sans oublier de s’engager… Très bien écrite et animée – on croirait parfois assister à certaines scènes –, cette biographie nous explique les failles et les ambivalences de Morrison.

"Jim Morrison : Personne ne sortira d'ici vivant" de Jerry Hopkins édité en 1980 par Pavillon Poche – Robert Laffont.

3 /10

Splendeur de la bohème new-yorkaise : "Just Kids" de Patti Smith

Splendeur de la bohème new-yorkaise : "Just Kids" de Patti Smith

C’est toute la magie de l’underground new-yorkais des Seventies que retrace Patti Smith dans ce merveilleux récit dédié à feu Robert Mapplethorpe, personnage principal de Just Kids. Les gamins, ce sont eux deux, déjà éprouvés par la vie alors qu’ils n’ont pas 20 ans, mais encore dotés d’une innocence qui nourrira leur foi en l’art. Du Lower East Side au Chelsea Hotel, on suit le parcours de ce couple qui, même après avoir rompu, sera uni à la vie comme à la mort. Le tout en croisant des guests-stars tels que Williams Burroughs, Andy Warhol ou Janis Joplin. Beau et émouvant.

"Just Kids" de Patti Smith, édité en 2010 par Denoël /Folio.

4 /10

Confessions de l’étoile grunge : "Journal" de Kurt Cobain

Confessions de l’étoile grunge : "Journal" de Kurt Cobain

Traduit par la critique rock Laurence Romance, cet ouvrage est une mine d’or pour les amateurs de Kurt Cobain. Composé d’extraits de son journal intime, de paroles de chansons, de lettres et autres pensées jetées par écrits, illustré par la reproduction de fac-similés, il permet de saisir la personnalité torturée et ambivalente du leader de Nirvana. Si rien n’explique clairement les raisons de son suicide en avril 1994, ses démons comme la drogue et une certaine forme de dépression sont suffisamment prégnants pour qu’un début d’analyse se dessine... Le tout parsemé de réflexions politiquement engagées.

"Journal" de Kurt Cobain, édité en 2002 par 10/18.

5 /10

Hommage fleuve au roi des Beatles : "John Lennon, une vie" de Philip Norman

Hommage fleuve au roi des Beatles : "John Lennon, une vie" de Philip Norman

Près de 1200 pages en poche : les réfractaires aux pavés seront sans doute refroidis, mais ils auraient tort. Cette biographie ultra complète de John Lennon fait comprendre toute l’essence des Beatles, le couple formé avec Yoko Ono, la pop des années 60 aux Eighties, la vie, la mort, etc. On plonge tête baissée dans l’incroyable destin de ce garçon à forte tête, têtu et cynique, ultra sensible mais parfois d’une dureté étonnante, marqué à jamais par l’abandon paternel et la mort de sa mère Julia. Bref, un exceptionnel travail de recherches et d’analyse.

"John Lennon, une vie" de Philip Norman édité en 2008 par Points.

6 /10

Si Lou Reed nous était conté : "Lou Reed, Electric Dandy" de Bruno Blum

Si Lou Reed nous était conté : "Lou Reed, Electric Dandy" de Bruno Blum

Il s’agit là d’une biographie made in France plusieurs fois enrichie au gré de l’actualité, reprise une dernière fois après la mort de Lou Reed en 2013. Mêlant récit biographique et analyse de l’œuvre du "punk de Long Island", comme le définissait son acolyte John Cale au début de leur carrière, Bruno Blum offre un bel aperçu de la personnalité ombrageuse d’un artiste génial, capable du pire comme du meilleur – sur scène ou en privé.  La magie du Velvet Underground, la rencontre avec Bowie, l’album concept Berlin… Le tout est retracé, accompagné de citations des proches de Lou Reed. Vivant et renseigné.

"Lou Reed, Electric Dandy" de Bruno Blum, édité en 2014 par Castor Astral.

7 /10

L’icône du Swinging London en images : "Marianne Faithfull, l’album d’une vie"

L’icône du Swinging London en images : "Marianne Faithfull, l’album d’une vie"

"Ne jamais se laisser abattre par les salauds" : telle est la devise de Marianne Faithfull, dont la beauté à la fois vénéneuse et angélique hanta les Sixties. Arrière petite nièce de Leopold Von Sacher-Masoch, auteur de la Vénus à la Fourrure, elle est née d’une aristocrate autrichienne et d’un officier britannique. Et son parcours fut à la hauteur de son impressionnant pedigree, malgré les ravages de la drogue. De la préface signée Salman Rushdie aux images des plus grandes photographes du monde, de David Bailey à Bruce Weber, tout est chic dans ce beau livre retraçant visuellement la vie et l’œuvre de la reine du Londres sixties.

8 /10

Des hauts, des bas… et du génie : "Une autobiographie" de Neil Young

Des hauts, des bas… et du génie : "Une autobiographie" de Neil Young

Dans son court avant-propos, le songwriter canadien écrit : "Quand j’étais jeune, je n’ai jamais rêvé de tout ça." Il nous raconte ensuite son enfance près des Grands Lacs, ses débuts au sein de Buffalo Springfield, son ascension californienne, son parcours tumultueux avec Crosby, Stills & Nash, son épatante carrière solo, ses traversées du désert et ses come-backs inattendus telle la bande-son de Philadelphia. Sans oublier les épreuves de la vie : amours déçues, morts de ses amis proches, handicap de deux de ses enfants… Le tout est très bien écrit, même lorsqu’il insiste un peu lourdement sur son lecteur de musique haute qualité nommé Pono !

"Une autobiographie" de Neil Young, édité par 2012 en Robert Laffont.

9 /10

Le rock "too much" raconté par ceux qui l’ont fait : "Led Zep, gloire et décadence du plus grand groupe du monde" de Barney Hoskyns

Le rock "too much" raconté par ceux qui l’ont fait : "Led Zep, gloire et décadence du plus grand groupe du monde" de Barney Hoskyns

Déjà auteur d’un ouvrage passionnant sur la scène pop-rock californienne des années 60 et 70, Waiting For The Sun, l’éminent journaliste anglais Barney Hoskyns voue aussi un culte à ses compatriotes de Led Zeppelin. Absolument passionnant, ce nouvel ouvrage se présente sous la forme de témoignages des membres du groupe, Jimmy Page et Robert Plant en tête, mais aussi de leurs proches comme le manager Peter Grant ou d’autres artistes qui croisèrent leur route, tels Keith Richards et Jeff Beck. L’objectif : raconter comment Led Zeppelin a volé très haut avant de se brûler les ailes. Trop d’excès en tout...

"Led Zep, gloire et décadence du plus grand groupe du monde" de Barney Hoskyns, édité en 2014 par Payot Rivages.

10 /10

Sex, drugs & rock’n’roll : "Life" de Keith Richards

Sex, drugs & rock’n’roll : "Life" de Keith Richards

Certes, le fait que le guitariste des Stones ait fait appel à un nègre tient du secret de Polichinelle. Mais quelle vie ! De son enfance déjà turbulente aux dernières années de papy rockeur sacralisé, il s’est passé un millier de choses liées, dans le désordre, au blues, au sexe, à l’amitié, à la rivalité, à la famille et, bien sûr, à la drogue qu’il a tant aimé… Presqu’autant que les Rolling Stones. On ne s’ennuie pas une seconde tant sa langue de vipère sait happer notre attention. Si son frère ennemi Mick Jagger veut sortir ses Mémoires, il faudra qu’il s’accroche.

"Life" de Keith Richards, édité en 2010 par Points.

Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.