• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir

Litt List : 10 livres adaptés en série télé

L’histoire de la "vraie" Piper : "Orange is The New Black" de Piper Kerman Mêmes complots, mêmes manigances : "House of Cards" de Michael Dobbs Notre serial-killer préféré : "Dexter" de Jeff Lindsay XOXO : "Gossip Girl" de Cecily von Ziegesar 

10

Souvent, derrière nos séries de prédilection se cachent des livres tout aussi réjouissants – l’attrait visuel en moins, certes, mais qui nous permettent de retrouver nos héros préférés.

LIRE LA SUITE
1 /10

L’histoire de la "vraie" Piper : "Orange is The New Black" de Piper Kerman

L’histoire de la "vraie" Piper : "Orange is The New Black" de Piper Kerman

"D’après moi, la série accomplit mon objectif", déclarait récemment Piper Kerman à propos de l’adaptation télévisée de son récit Orange is the New Black. C’est-à-dire montrer l’univers féminin en prison tel qu’il n’avait jamais été montré auparavant et sensibiliser le public à une autre approche des criminelles incarcérées. Cette autobiographie raconte comment la jeune bourgeoise Piper Kerman se retrouve derrière les barreaux pour avoir aidé son amante de jadis dans ses trafics de drogue. Durant quinze mois, elle va vivre une expérience à la fois inattendue, douloureuse et insolite : la prison pour femmes. Et ouvrir son esprit... Un récit édifiant à de nombreux points de vue, à lire avec ou sans la série dans le viseur.

"Orange is The New Black" de Piper Kerman, Pocket.

2 /10

Mêmes complots, mêmes manigances : "House of Cards" de Michael Dobbs

Mêmes complots, mêmes manigances : "House of Cards" de Michael Dobbs

Du livre à la série, Francis Urquat devient Franck Underwood, le contexte anglais se transpose à Washington mais l’esprit est là : un homme prêt à tout pour accéder au pouvoir. De la petite mesquinerie à la trahison impardonnable, quitte à perdre sa morale et la confiance de son entourage. Un vrai bon thriller politique écrit par un auteur qui sait de quoi il parle : en effet, Michael Dobbs a été journaliste politique mais aussi conseiller de Margaret Thatcher puis de John Major. House of Cards a été un tel succès au Royaume-Uni qu’il a connu une adaptation télévisée britannique avant celle de Netflix. Bref, une autre manière de savourer les manigances de Kevin Spacey !

"House of Cards" de Michael Dobbs, Milady.

3 /10

Notre serial-killer préféré : "Dexter" de Jeff Lindsay

Notre serial-killer préféré : "Dexter" de Jeff Lindsay

Expert-judiciaire employé au service médico-légal de Miami, Dexter Morgan est un serial killer de compétition. C’est avec Ce cher Dexter, paru en 2005, qu’il fait son apparition dans l’univers policier américain. Avec succès ! Car on s’attache vite à cet homme qui suit les règles dictées par son papa (ne punir que ceux qui le méritent), assassinant des meurtriers sans aucun scrupule. Un Robin des Bois version sanguinaire trash… La série que l’on connaît respecte toute la fine cruauté de Dexter, d’autant plus que Jeff Lindsay a participé à l’écriture de plusieurs épisodes. Le dernier épisode en date de la série, Dexter fait son cinéma, a été publié en 2014 en France. To be continued ?

"Dexter" de Jeff Lindsay, Points. 

4 /10

XOXO : "Gossip Girl" de Cecily von Ziegesar

XOXO : "Gossip Girl" de Cecily von Ziegesar

Petite précision : Cecily von Ziegesar a écrit les huit premiers tomes de Gossip Girl, les quatre derniers par un ghostwriter… En revanche, elle connaît bien les quartiers huppés de Manhattan qu’elle décrit dans ses livres puisqu’elle y a grandi. Destinés à des lectrices adolescentes, il est néanmoins plutôt rigolo de mettre le nez dans ces petits livres plein de miel et de fiel, qui se digèrent aussi vite que les épisodes de la série. On retrouve avec plaisir Blair (Olivia dans la version littéraire), Serena, Dan, Nate, Vanessa et, bien sûr, la narratrice anonyme, Gossip Girl. Parfait le vendredi soir, au lit, après une semaine harassante…

"Gossip Girl" de Cecily von Ziegesar, Fleuve Noir.

5 /10

Bande de filles à New York : "Sex and the City" de Candace Bushnell

Bande de filles à New York : "Sex and the City" de Candace Bushnell

Le livre dont est adapté la série est aussi rafraîchissant qu’un Cosmopolitan siroté dans un bar chic de Manhattan… Une activité très prisée des héroïnes de Sex and the City. Carrie Bradshaw est l’alter ego de la journaliste Candace Bushnell, qui a régalé pendant des années les lecteurs du New York Observer grâce à ses chroniques sexo-sentimentales. Ici, il s’agit avant tout de brosser le portrait des New-Yorkaises mi-bourgeoises, mi-branchées, telles qu’on les imagine : pressées mais perchées sur des stilettos, impeccablement coiffées mais parfois vulnérables, sensuelles mais indéniablement spirituelles. Vous avez dit cliché ? En tout cas, ça fonctionne !

"Sex and the City" de Candace Bushnell, Livre de Poche.

 

6 /10

"True Blood" décliné en treize tomes : "La communauté du Sud" de Charlaine Harris

"True Blood" décliné en treize tomes : "La communauté du Sud" de Charlaine Harris

De Quand le danger rôde à La Dernière mort : en pas moins de 13 tomes – si la septième saison a été la dernière, la série a bien fait le tour de la petite ville de imaginaire de Bon Temps, Louisiane. Et des aventures de Sookie Stackhouse, amoureuse du vampire Bill Compton sorti tout droit du XIXe siècle. Amour, sang, danger, trahisons, tragédie… Tous les ingrédients sont réunis pour rendre cette longue série littéraire addictive. Sans être d’une prose inoubliable elle mêle les vampires aux humains avec sens de la dramaturgie assez poussé, sans oublier la dose de réalisme nécessaire pour que l’on s’identifie aux personnages.

"La communauté du Sud" de Charlaine Harris, J'ai Lu. 

7 /10

Jon Snow version littéraire : "Games of Thrones" de George R. R. Martin.

Jon Snow version littéraire : "Games of Thrones" de George R. R. Martin.

Paru en 1996, le premier volet de la saga Le trône de fer est le début d’une longue succession de mésaventures mêlant sang, sexe et trahisons dans un univers aussi fantastique que féodal. Une recette qui a rencontré un succès sans précédent avec la série du même nom, diffusée depuis 2011 sur HBO. Écrivant sous l’influence évidente de Tolkien mais aussi des passionnants Rois Maudits de Maurice Druon (relatant treize générations de souverains français aussi déséquilibrés et démoniaques les uns que les autres), R.R. Martin signe là un sommet du genre de l’épic fantasy, où l’on apprend bien plus sur les personnages que dans la série.

"Games of Thrones" de George R. R. Martin, J'ai Lu.

8 /10

Carnet intime de Twin Peaks : "Le journal secret de Laura Palmer" de Jennifer Lynch

Carnet intime de Twin Peaks : "Le journal secret de Laura Palmer" de Jennifer Lynch

Écrit par la fille de David Lynch, ce produit dérivé littéraire de la célèbre série et du non moins célèbre long-métrage est un incontournable des fans puisqu’il s’agit du journal intime de Laura Palmer, que l’on voit à plusieurs reprises dans Twin Peaks. Si les secrets ne sont pas tous divulgués, loin de là - les pages désignées comme manquantes dans l’ouvrage ont sans doute été arrachées par le démon ou Laura elle-même, on vit les événements de la vie de Laura Palmer du point de vue de la jeune fille, narratrice somme toute assez innocente et, évidemment, très perturbée… Intriguant.

"Le journal secret de Laura Palmer" de Jennifer Lynch, Pocket.

9 /10

La saga de "Pretty Little Liars" : "Les Menteuses" de Sara Shepard

La saga de "Pretty Little Liars" : "Les Menteuses" de Sara Shepard

Si vous avez moins de 16 ans, il n’est pas certain que cette saga pour teenagers soulève votre intérêt mais imaginez : vous partez en vacances en famille, le livre de votre nièce traîne sur le transat, vous l’ouvrez… Et voici l’histoire de quatre jeunes Américaines, mi-angéliques, mi-pestes : Aria, Spencer, Emily et Hanna. Leur amie Allison a disparu quelques années plus tôt, mais semble ressurgir du passé pour livrer leurs secrets les plus torturés aux quatre coins de leur ville de Rosewood. Si dans la série, on a davantage affaire à un mélange de Gossip Girl et de Souviens-toi l’été dernier, les livres sont plus culottés : on y boit de l’alcool, si, si !

"Les Menteuses" de Sara Shepard, Fleuve Noir.

10 /10

L’ancêtre de "The Wire" : "Baltimore" de David Simon

L’ancêtre de "The Wire" : "Baltimore" de David Simon

Compagnon idéal de nos longues soirées d’hiver, ce bon gros pavé est le premier livre de David Simon, co-scénariste de la série The Wire. Il a été écrit en 1991, peu après une année passée en immersion dans la brigade criminelle de Baltimore. Si le livre est surtout orienté autour du meurtre d’une petite fille de 11 ans, Baltimore narre, au jour le jour, la violence parfois inouïe de cette ville rongée par la corruption, la pauvreté, l’injustice sociale et la drogue. Aussi fort et instructif que The Wire, moins esthétique sans aucun doute, ce livre est le canevas d’une des séries les plus réussies de la dernière décennie.

"Baltimore" de David Simon, Sonatine.

Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.