• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir

10 bons livres à offrir... quand on n’a pas d’idée de cadeau

A votre grande tante un peu snob : "Vie rêvée" de Thadée Klossowski de Rola A votre petit frère en échec scolaire : "Manuel de survie à l’usage des incapables" de Thomas Gunzig A votre vieil oncle gentiment lubrique : "Orgasme à Moscou" de Edgar Hilsenrath A votre petite cousine fashionista : "Vengeance en Prada " de Lauren Weisberger 10

Manque d’inspiration en librairie et petit trac dans les rayons de la FNAC ? Pour vous éviter le faux pas littéraire et vous faire gagner du temps dans cette période de l’avent, Glamour.fr vous dit quels livres offrir et à qui si vous n’avez pas d’idée de cadeau.

LIRE LA SUITE
1 /10

A votre grande tante un peu snob : "Vie rêvée" de Thadée Klossowski de Rola

A votre grande tante un peu snob : "Vie rêvée" de Thadée Klossowski de Rola

Fils du peintre Balthus, mari de Loulou de la Falaise et dandy à l’oisiveté dorée, Thadée Klossowski de Rola raconte dans son journal le "Swinging Paris" des années 60-70. De bacchanales chez Castel en déjeuners mondains boulevard St Germain, il rend ici toute l’insouciance arty d’une époque révolue et dresse une galerie de portraits subtils du gotha glamour des seventies. Croisés au détour d’une page, Mick Jagger, Andy Warhol ou Françoise Sagan habitent les mémoires de cet écrivain rêveur et forment une bande de fêtards à la bohème magnétique. Mais au-delà de la fête et des excès, Thadée Klossowski compose surtout une ode passionnelle à la femme de sa vie, Loulou de la Falaise, amante électrique et muse mythique d’Yves Saint Laurent, décédée en 2011. Le livre le plus chic de l’année.

Vie rêvée, de Thadée Klossowski de Rola, éditions Grasset, 20,90 €.

2 /10

A votre petit frère en échec scolaire : "Manuel de survie à l’usage des incapables" de Thomas Gunzig

A votre petit frère en échec scolaire : "Manuel de survie à l’usage des incapables" de Thomas Gunzig

Troisième roman de l’écrivain belge déjanté Thomas Gunzig, Manuel de survie à l’usage des incapables nous précipite au cœur d’un supermarché du futur, dans l’enfer de la grande distribution de demain. Dans les allées aseptisées de ce temple de la consommation de masse et du consumérisme flamboyant, et sous l’égide d’Arnold Schwarzenegger, vont se croiser, s’épier, se traquer un agent de sécurité (trop) zélé, une caissière sur la sellette, des hommes-loups ultra-violents et une femme étrangement reptilienne. Entre le thriller futuriste et la fable animalière débridée, Gunzig signe un "page turner" redoutable autant qu’une critique habile et assassine du capitalisme et de sa rentabilité à tout prix. Pas sûr que ça aide votre petit frère à s’investir en mathématiques, mais qu’importe.

Manuel de survie à l’usage des incapablesde Thomas Gunzig, éditions Diable Vauvert, 18 €.

3 /10

A votre vieil oncle gentiment lubrique : "Orgasme à Moscou" de Edgar Hilsenrath

A votre vieil oncle gentiment lubrique : "Orgasme à Moscou" de Edgar Hilsenrath

Depuis la mort de Gérard de Villiers et l’arrêt de la série mythique des SAS, votre vieil oncle à la lubricité sympathique est fort démuni. Il dû faire une croix sur le plaisir (coupable) de découvrir les nouvelles pérégrinations exotiques de l’agent Malko et les pouliches carrossées qui en animaient chaque escale. Heureusement pour lui, dans Orgasme à Moscou, pastiche complètement barré de roman d’espionnage, Edgar Hilsenrath mêle imbroglio diplomatique, mafia blues et porno rigolo sur fond de guerre froide parodiée. Il nous précipite au cœur d’un complot burlesque où la fille d’un mafieux new-yorkais s’est faite mettre en cloque par un dissident russe priapique qu’il va falloir faire passer à l’Ouest grâce aux services d’un passeur dépeceur sexuel. De quoi redonner le sourire à tonton.

Orgasme à Moscou, de Edgar Hilsenrath, éditions Attila, 23 €.

4 /10

A votre petite cousine fashionista : "Vengeance en Prada " de Lauren Weisberger

A votre petite cousine fashionista : "Vengeance en Prada " de Lauren Weisberger

Après Le Diable s’habille en Prada, la reine de la Chick Lit, Lauren Weisberger revient avec  Vengeance en Prada, la suite des tribulations new-yorkaises d’Andréa Sachs et de la diabolique Miranda Prestly/Anna Wintour. Dix ans après son stage à Runway/Vogue, on retrouve Andréa à la tête du magazine de luxe "The Pludge", mariée à un playboy millionnaire, en attente d’un premier gamin et hors de portée des caprices de son ancienne boss. Bref une jeune citadine dynamique, épanouie et successfull : chiante quoi. Heureusement dans cet univers de vipères en Louboutin, la perfidie pointe vite sous le vernis griffé. Moins mordante mais toujours distrayante, Lauren Weisberger décline la recette qui a fait le succès de son premier roman et ravira les fashionistas prépubères. Les autres, c’est moins sûr.

Vengeance en Prada, de Lauren Weisberger, éditions Fleuve Noir, 19,50 €.

5 /10

A votre beau-père fan de vieux rock : "Marty May" d’Elliott Murphy

A votre beau-père fan de vieux rock : "Marty May" d’Elliott Murphy

Si vous avez moins de trente ans et que votre dernier coup de cœur rock s’appelle Arcade Fire, il y a de fortes chances pour qu’Elliott Murphy vous soit totalement inconnu. Et pourtant ce folk-singer prolifique, guitariste quasi-culte, et BFF de Bruce Springsteen a marqué toute une génération de rockeux érudits (dont votre beau-père). Dans son premier roman Marty May, Murphy nous raconte les déboires d’une jeune rock-star new-yorkaise dont la carrière et les rêves sont brisés par le virage disco des seventies. Face à l’émergence du show-business musical puis de la New Wave, son héros va lutter pour ne pas devenir un hasbeen complet. Élégant et électrique, "Marty May" fait résonner une petite mélodie à la nostalgie entrainante et nous renvoie au bon temps du rock’n’roll. Oh Yeah !

Marty May, d’Elliott Murphy, éditions Joëlle Losfeld, 26 €.

6 /10

A votre (insupportable) meilleure amie qui vient d’avoir son premier enfant : " Esprit d’hiver" de Laura Kasischke

A votre (insupportable) meilleure amie qui vient d’avoir son premier enfant : " Esprit d’hiver" de Laura Kasischke

Il y a six mois que votre meilleure amie a accouché et que vous supportez les baby-selfies, commentez les manuels pour une maternité épanouie et que vous n’en pouvez plus. Il est temps que ça cesse. Alors soyez subtile et efficace. Dans Esprit d’hiver, Laura Kasischke met en scène le huit clos étouffant entre une mère dévouée et sa fille adoptive de 15 ans à l’instabilité angoissante. Le temps d’une journée de Noël où tout se dérègle, la malaise va croitre entre les deux femmes jusqu’à devenir totalement asphyxiant. Avec ce thriller psychologique aux ambiances résolument lynchiennes, Kasischke explore la part la plus sombre de la relation mère-fille et signe le roman le plus flippant de l’hiver. De quoi refroidir l’exaltation maternelle de la plus enflammée des jeunes mamans. Merci qui ?

Esprit d’hiver, de Laura Kasischke, éditions Bougois, 20 €.

7 /10

A votre copine de bureau célibataire : "9 semaine ½" d'Elizabeth McNeill

A votre copine de bureau célibataire : "9 semaine ½" d

Au-delà de la BO de Joe Cocker et du striptease torride de Kim Basinger, tiré du film éponyme d’Adrian Lyne, 9 semaine ½ est surtout un classique de la littérature érotique, tendance SM assumée. L’ancêtre bien écrit de 50 Shades of Grey, finalement. Publié en 1979 sous pseudo (Elizabeth McNeill s’appelait en réalité Ingeborg Day, elle s’est suicidée en 2011), le roman est le récit autobiographique d’une passion musclée entre une femme d’affaires émancipée et son amant à la bestialité torride. Au programme : ligotage, fouettage, domination et fétichisme. Un panel de réjouissances littéraires décrit d’une plume charnelle et enfiévrée qui pourrait bien réconcilier votre copine avec les longues soirées d’hiver en solitaire. Adopteunmec.com attendra.

9 semaines ½, d'Elizabeth McNeill, éditions Diable Vauvert, 15 €.

8 /10

A votre boyfriend qui a toujours rêvé d’être un gangster "American Desperado" de Jon Roberts et Evan Wright

A votre boyfriend qui a toujours rêvé d’être un gangster "American Desperado" de Jon Roberts et Evan Wright

Biberonné à Scarface, Les Affranchis et Le Parrain, votre boyfriend passe trop de temps à jouer les gangsters devant le miroir de la salle de bain ? Pas d’inquiétude, c’est générationnel. Pour nourrir sa fascination pour les bad boys hors-la-loi, rien de mieux qu’American Desperado, les mémoires titanesques de Jon Roberts, le plus grand "Drug Lord" américain. De la mafia new-yorkaise des 60’s aux services secrets US en passant par le cartel de Medellín, le journaliste Evan Wright autopsie l’ascension foudroyante du célèbre "cocaïne cowboy" au style flamboyant, à la violence légendaire et à l’impunité déconcertante (traqué par le FBI pendant 5 ans, Roberts ne passera que quelques mois en prison). Après ça, pas sûr que votre mec ne vous laisse accéder à la salle de bain avant un bon moment.

American Desperado, de Jon Roberts et Evan Wright, éditions 13e Note, 25,95 €.

9 /10

A votre voisin de palier trop bruyant : "Chers voisins" de John Lanchester

A votre voisin de palier trop bruyant : "Chers voisins" de John Lanchester

Bien que vous ne puissiez plus supportez sa passion nocturne pour les lives de Céline Dion ni les aboiements matinaux de son caniche nain, vous avez décidé – à l’occasion des fêtes – d’amorcer un processus de paix avec votre voisin. C’est tout à votre honneur. Pour ce faire, pourquoi ne pas lui offrir Chers voisins de John Lanchester, une chronique cynique et très british d’une rue londonienne à la mixité faussement paisible ? De l’épicier pakistanais au trader angoissé, en passant par la contractuelle sans papier et le jeune prodige du foot sénégalais, tous les personnages de ce roman choral truculent vont voir leur quotidien altéré par la réception d’un message énigmatique : "Nous voulons ce que vous avez". Au pire, vous recevrez l’intégrale de Céline en retour.

Chers Voisins de John Lanchester, éditions Plon, 22 €.

10 /10

A tous les gens devant qui vous voulez passer (un peu) pour une intello : Les recueils de nouvelles d’Alice Munro, lauréate du Prix Nobel de Littérature 2013

A tous les gens devant qui vous voulez passer (un peu) pour une intello : Les recueils de nouvelles d’Alice Munro, lauréate du Prix Nobel de Littérature 2013

Plus chics que le dernier Goncourt et plus originaux que le nouvel album de Zep, les recueils de nouvelles d’Alice Munro, lauréate du Prix Nobel de Littérature 2013, devraient faire sensation sous le sapin. Après l’annonce de son prix, le 10 octobre dernier, les rééditions des ouvrages de l’auteure canadienne se sont multipliées en librairie. L’occasion de (faire) découvrir les portraits de femmes souvent brisées, parfois révoltées, toujours passionnées que Munro sublime dans ses recueils les plus connus. On se précipite donc sur Trop de Bonheur (L’Oliver), son livre le plus récent dont on vous parlait au printemps dernier, mais aussi sur Fugitives (Points) et Amie de ma jeunesse (Points) dans lesquels la nouvelliste cartographie une féminité moderne qui ne cesse de lutter pour sa liberté.

Fugitives, éditions Points, 7,60 € ; Amie de ma jeunesse, éditions Points, 7,40 € ; Trop de Bonheur, éditions de L’Olivier, 24 €, d’Alice Munro.

Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.