Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir

Et sinon, on lit quoi en ce moment ?

Intérieurs d Les corrections de Jonathan Franzen Le Vieux Qui Lisait des romans d Les vrais durs ne dansent pas de Norman Mailer, aux éditions Robert Laffont 6

Grands classiques, BD, nouveautés... Une fois par mois, les filles de la rédaction vous présentent le bouquin qui est dans leur sac à main.

LIRE LA SUITE
1 /6

Bethsabée, rédactrice: Intérieurs d'Hortense Soichet

Intérieurs d

"Mon coup de cœur de la semaine, c'est un livre de photographies assez atypique, puisqu'il propose une plongée dans un des quartiers parisiens les plus mythiques, la Goutte-d'Or. Alors Intérieurs, d'Hortense Soichet, immortalise les appartements des résidents de ce quartier très populaire et cosmopolite, montrant une ou plusieurs vues des pièces de l'appartement, avec une courte légende présentant les habitants des lieux. L'ouvrage est beau, étonnant, j'aime l'idée de faire tout un livre sur des singularités... Un chouette cadeau que je me suis fait, en somme !"
 

Intérieurs. Logements à la goutte d'or  d'Hortense Soichet aux Editions Creaphis, 25€.

2 /6

Laurence, responsable éditorial: "Les corrections" de Jonathan Franzen

Les corrections de Jonathan Franzen

"Avec Les corrections, Franzen recrée un monde entier et microscopique, celui d’une famille middle class américaine, avec une précision cruelle et une analyse psychologique remarquable. En gros, l’histoire de Enid et Alfred, retraités petit-bourgeois du Midwest et de leurs trois enfants, Denise, Chip et Gary, empêtrés de façon différentes dans leurs histoires d’amour, de dépression, de travail… et de transmission. La famille, sujet intarissable pour les écrivains, mais Franzen creuse et creuse et recreuse à l’infini la psychologie de ces personnages. Une fresque familiale troublante : je vous mets au défi de ne pas vous reconnaître dans un des personnages."

Les corrections de Jonathan Franzen aux éditions Broché, environ 9€.

3 /6

Laurianne, stagiaire: "Le vieux qui lisait des romans d'amour" de Luis Sepùlveda

Le Vieux Qui Lisait des romans d

"L’histoire d’un vieil homme qui chasse dans sa forêt amazonienne, en pagne, à mains nues, et qui n’a plus vraiment de contacts avec les autres hommes. C’est mon oncle qui me l’a offert l’année dernière, et ça va faire 2 mois que je le lis épisodiquement dans le métro. Niveau concentration, c’est pas le top, mais j’aime bien le côté "nouvelle" de ce roman. Des chapitres très courts, qui ne sont pas vraiment reliés entre eux. Le style d’écriture est assez direct, ça ne fait pas dans la fioriture inutile. Finalement, on se rend petit à petit compte que passé l’évidente facilité du livre, il s’agit d’un vrai débat sur la condition humaine, et sur sa fragilité, aussi. Enfin… ne vous attendez pas à pleurer pour autant !"

Le Vieux Qui Lisait des romans d'amour de Luis Sepulveda,  aux éditions Point environ 4.75 €.

 

4 /6

Sarah, rédactrice: "Les vrais durs ne dansent pas "de Norman Mailer

Les vrais durs ne dansent pas de Norman Mailer, aux éditions Robert Laffont

"Si vous aimez les hommes qui portent des shorts avec des chaussettes remontées, ce livre est pour vous. Il raconte l’histoire de Tim Madden, un écrivain raté qui se réveille avec une bonne gueule de bois, un nouveau tatouage sur le bras et la tête d’une blonde platine dans sa réserve de cannabis. On rencontre alors un policier véreux, quelques repris de justice et une ancienne maîtresse qui vont aider le personnage principal à reconstituer le film de sa soirée et à savoir s’il a oui ou non tué cette jolie blonde. Un very bad trip un peu flippant."

Les vrais durs ne dansent pas de Norman Mailer, aux éditions Robert Laffont, 9,90 €.

5 /6

Marine, rédactrice: "Tendre est la nuit, de Francis Scott Fitzgerald

Tendre est la nuit, de Francis Scott Fitzgerald

"Jusqu'à présent, j'avais un peu honte car je n'avais jamais lu un seul bouquin de Fitzgerald. Celui-ci, je l'ai trouvé dans ma cage d'escalier, alors je me suis dit que c'était un signe. Le récit est inspiré des années que l'auteur a passées dans le sud-est de la France, de son séjour à Hollywood en tant que scénariste et surtout de la schizophrénie de sa femme, Zelda.  Dans les années 20, Rosemary, une jeune starlette du cinéma américain, et sa mère, décident de s'accorder quelques jours de repos dans un luxueux hôtel sur la Côte d'Azur. La jeune femme va alors faire la connaissance d'un couple pour le moins intriguant: Dick Diver, médecin psychiatre, et sa richissime femme, Nicole. Rosemary, fascinée par ces derniers et leurs amis jet-setters, va alors s'éprendre du docteur. Si ce roman peut paraître d'abord un peu mou ou aride, il est bon de s'acharner un peu. Petit à petit, la psychologie des personnages se dessine subtilement, et la  peinture du milieu doré que Fitzgerald dépeint (peu importe que l'action se déroule dans l'Entre-Deux Guerres, les paillettes et le champagne sont intemporels) s'effrite sous nos yeux. Tendre est la nuit est considéré comme l'un de ses chef-d'œuvres. Il était temps que je l'ouvre."

Tendre est la nuit, de Francis Scott Fitzgerald aux éditions Le livre de Poche.

 

6 /6

Nora, rédactrice: "Les mères" de Claire Brétécher

Les mères de Claire Brétécher

"Je connaissais le travail de Claire Brétécher mais pas Les mères. Une amie m'a fait découvrir cette BD le week-end dernier, et j'ai ris, j'ai ris à haute voix. La maternité vue par des futures mères plus ou moins épanouies, mais aussi vue par des hommes...Des vraies tranches de vies drôles et cyniques qui traitent des façons opposées dont les hommes et les femmes envisagent leurs rôles de parents. A offrir absolument à une amie enceinte !"

Les mères de Claire Brétécher aux éditions Dargaud, environ 13€.

La rédaction
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.