• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir

Des BD pour les beaux jours

"Tonight" de Nine Antico "Tonight" de Nine Antico "La Famille" de Bastien Vivès "La Famille" de Bastien Vivès - extrait 22

En attendant de bouquiner au soleil sur la plage, on se console avec une sélection des plus jolies bandes-dessinées du printemps.

LIRE LA SUITE
1 /22

"Tonight" de Nine Antico

"Tonight" de Nine Antico

La jeune illustratrice Nine Antico sort enfin un quatrième album, après son premier Le Goût du paradis et son remarquable Coney Island Baby, où l'on retrouve avec joie son trait toujours aiguisé pour dessiner les Pin-ups modernes. Dans Tonight, elle s'attaque au quotidien nocturne de trois copines, par plages horaires, de 20h à 6h du matin. Avec ses héroïnes nymphos sentimentales, bitchs aux cœurs tendres, solitaires sociales et amies pour la vie, Nine Antico tape dans le mille tant pour décrire nos mœurs de filles à franges perdues que pour peindre nos envies d'amour et d'eau fraîche. Un album vraiment canon, avec des histoires en chassé-croisé et de remarquables rendus graphiques.

Tonight, de Nine Antico, aux éditions Glénat, 13.90€.

2 /22

"Tonight" de Nine Antico

"Tonight" de Nine Antico

3 /22

"La Famille" de Bastien Vivès

"La Famille" de Bastien Vivès

Il ne faut pas se fier au petit format a priori inoffensif de cet ouvrage : en quelques pages et quelques traits, le jeune auteur prolifique Bastien Vivès, révélé par son album Le Goût du Chlore en 2008, parvient à dépeindre la famille dans ses pires et meilleurs moments. Humour noir, acidité, dure réalité du couple et des enfants, il esquisse en deux traits plus de vérités que mille cases. Un petit chef-d'œuvre à lire, partager, et aimer !

La Famille, Bastien Vivès, Ed. Delcourt, 9.95€.

4 /22

"La Famille" de Bastien Vivès - extrait

"La Famille" de Bastien Vivès - extrait

5 /22

"Je, François Villon" de Luigi Critone

"Je, François Villon" de Luigi Critone

Ce troisième projet du dessinateur italien Luigi Critone s'inspire de la biographie romancée éponyme de Jean Teulé, Je, François Villon. Loin des préjugés que l'on peut avoir sur ce poète du XVème siècle, on découvre ici François Villon sous des traits fins et une adaptation scénaristique remarquable. Ce poète grivois et brigand, qui défraya autant les codes de la littérature poétique que la chronique avec son train de vie de débauche, est un bad boy charmant dont on aime suivre les aventures. Le premier volet, Mais où sont les neiges d'antan ?, nous fait découvrir son enfance d'orphelin à étudiant rebelle parisien amateur de bordel, taverne et évidemment, d'amour. On attend le second tome avec impatience !

Je, François Villon 1. Mais où sont les neiges d'antan ? de Luigi Critone d'après Jean Teulé, aux éditions Delcourt, environ 15€.

6 /22

"Je, François Villon" de Luigi Critone - extrait

"Je, François Villon" de Luigi Critone - extrait

Ballade des Dames du temps jadis

Dites-moi où, n'en quel pays,
Est Flora la belle Romaine,
Archipiades, ne Thaïs,
Qui fut sa cousine germaine,
Echo, parlant quant bruit on mène
Dessus rivière ou sur étang,
Qui beauté eut trop plus qu'humaine ?
Mais où sont les neiges d'antan ?

7 /22

"La Page Blanche" de Pénélope Bagieu

"La Page Blanche" de Pénélope Bagieu

La Page Blanche, d'après un scénario de Boulet, laisse à sa première lecture assez perplexe pour ensuite mieux nous convaincre. Issue du blog BD, l'illustratrice Pénélope Bagieu dessine l'étrange histoire d'une fille qui se retrouve absolument amnésique un jour, sur un banc. Elle ne reconnaît plus ni chez elle, ni ses amis, ni sa vie, et doit alors enquêter sur elle-même pour se retrouver... Mais comment savoir qui l'on est si l'on n'a rien qui nous distingue des autres ? Une belle réflexion légère et colorée sur notre société de consommation uniformisante et notre train-train quotidien qui nous mène, parfois, à la mort de l'âme.

La Page Blanche de Pénélope Bagieu et Boulet, Éditions Delcourt, 200 pages, 22€.

8 /22

"La Page Blanche" de Pénélope Bagieu - extrait

"La Page Blanche" de Pénélope Bagieu - extrait

9 /22

"Une Métamorphose iranienne" de Mana Neyestani

"Une Métamorphose iranienne" de Mana Neyestani

Une Métamorphose iranienne est l'histoire vraie du dessinateur Mana Neyestani, qui commence néanmoins comme une farce sur fond de Kafka : à cause du malencontreux dessin d'un cafard qui s'exclame en un mot qui provient d'un dialecte d'une des minorités les plus mal traitées d'Iran, les Azéris,  d’origine turque, Mana Neyestani va être considéré comme un traitre à sa patrie. Tenu responsable par le gouvernement ultra répressif des manifestations des Azeris furieux, ainsi que des représailles sanglantes du gouvertement, Mana Neyestani va vivre une sombre descente aux enfers qui le conduira à l'exil. Un superbe graphisme accompagne cette histoire à couper le souffle qui dépeint l'Iran dans ses engrenages les plus absurdes et violents.

Une Métamorphose iranienne de Mana Neyestani aux éditions ça et là, 196 pages, 20€.

10 /22

"Une Métamorphose iranienne" de Mana Neyestani - extrait

"Une Métamorphose iranienne" de Mana Neyestani - extrait

11 /22

"Olympe de Gouges" de Catel et Bocquet

"Olympe de Gouges" de Catel et Bocquet

Le couple Catel et Bocquet revient quelques années après leur Kiki de Montparnasse (2007), pour nous conter en noir et blanc dans un gros pavé qui se dévore d'un trait l'histoire de la célèbre révolutionnaire féministe guillotinée en 1793, Olympe de Gouges. L'ingéniosité de cette biographie dessinée est de commencer par le commencement, c'est-à-dire par la liaison adultère de la mère d'Olympe avec un gentilhomme qui jamais ne reconnaitra sa fille, future Olympe née Marie Gouze. Montée à Paris, cette belle jeune femme prématurément veuve ne voulut jamais ni se remarier, ni se plier sans broncher aux injustices de son temps et son sexe. Parallèlement à la Déclaration des droits de l'Homme et du citoyen, elle écrivit la précieuse Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne et s'efforça, notamment aves ses pièces de théâtre, de faire passer ses idées contre l'esclavage des Noirs, pour le divorce, la mariage laïque et divers aides sociales jugés pures folies alors. Drôle, léger, aux traits naïfs mais vifs, cet ouvrage ultra documenté nous donne une leçon d'Histoire inspirée, et inspirante.

Olympe de Gouges de Catel et Bocquet, aux éditions Casterman, 488 pages, 22 €.

12 /22

"Olympe de Gouges" de Catel et Bocquet - extrait

"Olympe de Gouges" de Catel et Bocquet - extrait

13 /22

"Chroniques de Jérusalem" de Guy Delisle

"Chroniques de Jérusalem" de Guy Delisle

Le dessinateur Guy Delisle parvient à réaliser avec délicatesse ce que tant d'autres ont échoué : donner un regard sur Israël loin des clichés, non sans éviter de parler des sujets qui fâchent. Après des voyages en Asie dont il publiera trois romans graphiques Shenzhen, Pyongyang et Chroniques birmanes, Delisle part cette fois pour suivre sa femme Nadège, en mission pour Médecins sans frontières dans la bande de Gaza. En 2008, la famille (ils ont deux jeunes enfants) débarque à Jérusalem dans un quartier arabe aux abords miteux. La naïveté et l'étonnement sont les deux ingrédients qui font de ce recueil une réussite et un incontournable de notre bibliothèque : ainsi, le conflit qui déchire le Moyen-Orient prend une toute autre saveur par le croquis des anecdotes du quotidien, comme par exemple les expatriés qui s'efforcent par principe de boycotter les supermarchés des colons, qui sont cependant très fréquentés par les familles... arabes. Oui, Chroniques de Jérusalem, qui a reçu le prix Fauve d'or d'Angoulême du meilleur album 2012, n'épargne personne tout en mettant en valeur les multiples complexités de ce petit bout de pays.

Chroniques de Jérusalem de Guy Delisle aux éditions Delcourt, 334 pages, 25€.

14 /22

"Chroniques de Jérusalem" de Guy Delisle - extrait

"Chroniques de Jérusalem" de Guy Delisle - extrait

15 /22

"Castro" de Reinhard Kleist

"Castro" de Reinhard Kleist

Castro retrace avec brio la grande épopée de la Révolution cubaine, en revenant sur la vie de sa figure le plus marquante : Fidel Castro, évidemment. Sous l'œil intrigué du reporter allemand Karl Mertens, qui suit les débuts de la Révolution et s'y passionne tant qu'il reste sur l'île, c'est toute l'histoire de Cuba qui se déroule sur plus de 40 ans... Des beaux idéaux d'égalité et de liberté aux tournants dictatoriaux et répressifs du système Castro, on se délecte des dessins et du destin de ce grand homme emporté dans le mouvement irrémédiable et imparable de l'Histoire.

Castro de Reinhard Kleist aux éditions Casterman, 282 pages, 18€.

16 /22

"Castro" de Reinhard Kleist - extrait

"Castro" de Reinhard Kleist - extrait

"Sans le pouvoir, les idéaux ne peuvent être réalisés ; avec le pouvoir, ils survivent rarement." Fidel Castro

17 /22

"Furari" de Jirô Taniguchi

"Furari" de Jirô Taniguchi

Furari, qui signifie en japonais "au gré du vent", est le dernier album de l'auteur incontournable de manga, Jirô Taniguchi. On y suit le périple lent et rêveur d'un géomètre et cartographe du XIXème siècle, du vol d'une libellule au vacarme des rues qu'il arpente à la mesure des pas qu'il compte. Avec les promenades solitaires de son personnage, Jirô Taniguchi signe à son habitude une histoire poétique et comme suspendue par le temps. Sans doute un peu moins réussi que son précédent succès Quartiers lointains, Furari a le mérite d'imposer un rythme singulier à notre lecture...

Furari de Jirô Taniguchi aux éditions Casterman, 212 pages, 16,00 €.

18 /22

"Furari" de Jirô Taniguchi - extrait

"Furari" de Jirô Taniguchi - extrait

19 /22

"Les derniers jours de Stefan Sweig" de Laurent Seksik et Guillaume Sorel

"Les derniers jours de Stefan Sweig" de Laurent Seksik et Guillaume Sorel

Laurent Seksik adapte son propre roman éponyme et s'allie au dessinateur Guillaume Sorel pour revenir avec finesse sur les derniers jours du grand écrivain juif viennois Stefan Sweig, auteur entre autres de Vingt-quatre heures dans la vie d'une femme, La Peur, Amok... Rescapé d'une vie tourmentée par la disparition de tous ses proches et tout son monde dans l'horreur nazie, Sweig arrive au Brésil fuyant le nazisme plus perdu et désabusé que jamais, cependant fidèlement accompagné de sa seconde femme, la jeune Lotte. L'ouvrage met en lumière avec une brillante adaptation et une élégance rare dans le dessin ce qui a pu conduire Stefan Sweig à se suicider avec sa femme. Une fois la lecture terminée, il reste un goût doux et amer de spleen et de nostalgie qui peine à nous quitter... Vous êtes prévenues !

Les derniers jours de Stefan Zweig, de Laurent Seksik et Guillaume Sorel, Casterman, 86 pages, 16€.

20 /22

"Les derniers jours de Stefan Sweig" de Laurent Seksik et Guillaume Sorel - extrait

"Les derniers jours de Stefan Sweig" de Laurent Seksik et Guillaume Sorel - extrait

"L'unique droit qui reste à un homme n'est-il pas de crever comme il veut..." Stefan Sweig, Amok.

21 /22

"Les amateurs" de Brecht Evans

"Les amateurs" de Brecht Evans

En 2010, Brecht Evans a reçu le Prix de l'audace au Festival d'Angoulême, pour son premier album baptisé Les Noceurs. Ce jeune flamand de 26 ans revient avec toute la beauté de son style en aquarelles pour un nouveau tome, Les Amateurs, où cette fois il parle des déboires et contradicitions du monde de l'Art contemporain à travers l'histoire d'un artiste en vogue en résidence dans un bled paumé qui tente d'organiser une Biennale. Si l'histoire est un peu moins fascinante que celle de son premier tome, qui traitait de la fête et de la séduction, les dessins sont toujours aussi spectaculaires. D'une liberté totale dans ses traitements, chaque personnage a sa couleur de dialogue et Evans n'hésite pas à se prendre des doubles pages pour faire exploser sa créativité colorée. Un feu d'artifice visuel à ne pas manquer !

Les Amateurs de Brecht Evans, ed. Actes Sud BD, 220 pages, 25 €.

22 /22

"Les amateurs" de Brecht Evans

"Les amateurs" de Brecht Evans

Le vernissage.

Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.