• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir

BD : la sélection des libraires

Guillaume, de la librairie Le Monte-en-l "Body World" de Dash Shaw (Etats-Unis) "Trop n "Johnny 23" de Charles Burns (Etats-Unis) 15

Le Festival International de la bande dessinée d'Angoulême 2011 qui récompense les meilleures nouveautés a commencé. Mais nous, on a préféré demander à nos 3 libraires préférés quels ont été leurs coup de coeur de l'année.

LIRE LA SUITE
1 /15

Guillaume, de la librairie Le Monte-en-l'air

Guillaume, de la librairie Le Monte-en-l

71, rue de Ménilmontant et 2, rue de la Mare, Paris 20ème. Tél. 01 40 33 04 54.
lemontenlair.free.fr
 

2 /15

"Body World" de Dash Shaw (Etats-Unis)

"Body World" de Dash Shaw (Etats-Unis)

Le synopsis : "L'histoire se déroule dans un futur qui n'a pas du tout l'air d'en être un. Un type est envoyé sur un campus américain pour faire des recherches sur les drogues en tous genres. Dans cette atmosphère on ne peut plus plan-plan, il trouve finalement une plante aux vertus psychotropes dans la forêt d'à côté. A  ce moment là, Shaw part là où l'on n'avait encore jamais été dans l'évocation et la représentation des trips hallucinogènes."

Pourquoi c'est un coup de coeur ? "Parce que ce tout jeune auteur (27 ans) part déjà avec une idée de lieu, de temps et d'action excellente, mais parce qu'il parvient surtout à repousser très loin les limites formelles de la BD grâce à des rendus graphiques - particulièrement ceux des états seconds - incroyables.

"Body world" de Dash Shaw, éd. Dargaud, 29 €.

3 /15

"Trop n'est pas assez" de Ulli Lust (Autriche)

"Trop n

Le synopsis : "Cette autrichienne qui vit à Berlin fait dans cet album le récit de sa propre fugue, alors qu'elle n'avait que 15 ans. Elle raconte comment elle s'est retrouvée avec une copine plongée dans l'Italie des années 80, à côtoyer les milieux les plus trash de cette société encore sclérosée dans l'ultra-conservatisme. Des punks à chiens aux drogués en passant par les prostituées, ont fait le tour des couches sociales en perdition."

Pourquoi c'est un coup de coeur ? "Parce que si je suis toujours impatient de lire les nouveaux titres des auteurs les plus reconnus, je suis aussi toujours ravi d'être bluffé par des petites pépites qui sortent de nulle part. C'est le cas de cet ouvrage d'Ulli Lust, quasi inconnue au bataillon jusqu'à présent et qui m'aura mis une grosse claque."

"Trop n'est pas assez", de Ulli Lust, éd. Ca et là, 26 €.

4 /15

"Johnny 23" de Charles Burns (Etats-Unis)

"Johnny 23" de Charles Burns (Etats-Unis)

Le synopsis : "Cet album est une variation autour de Toxic (paru en octobre 2010 en France). Burns a remonté les cases différemment (ce qui fait donc des planches différentes) et a remplacé le texte dans les bulles par une sorte d'alphabet extraterrestre dénué de sens et totalement inventé. Ca part évidemment dans tous les sens et surtout, l'effet graphique est super."

Pourquoi c'est un coup de coeur ? "Parce que cet exercice de cut up est super intéressant et assez rare chez un auteur aussi important que Charles Burns. En plus, l'album a été édité Au dernier cri, un petit atelier de sérigraphie marseillais."

"Johnny 23" (couramment appelé ainsi même si on ne parvient pas à le lire véritablement sur la couverture), de Charles Burns, éd. Au dernier cri.

5 /15

"Acme Library" #20 de Chris Ware (Etats-Unis)

"Acme Library" #20 de Chris Ware (Etats-Unis)

Le synopsis : "Je me souviens d'avoir lu ce bouquin de Chris Ware à la mi-novembre, dans le train. J'étais fatigué alors je crois que j'ai tout de suite adoré cette histoire de ratages en série, incarnée par un type qui loupe tout et qui fait de l'éjaculation un fil conducteur. En réalité, c'est la dissection au scalpel de ce que peut être une vie d'homme complètement ratée. Notez que ce titre de Chris Ware n'est pour l'instant disponible qu'en anglais."


Pourquoi c'est un coup de coeur ? "Pour moi, Chris Ware est l'un des 3 plus grands raconteurs d'histoire de tous les temps. Et pourtant, il se renouvelle à chaque fois."

Acme Library #20, de Chris Ware, éd. Drawn and Quarterly.

6 /15

Sandra et Manuel, de la librairie BD Spirit

Sandra et Manuel, de la librairie BD Spirit

BD Spirit, 10 rue Ramey, Paris 8ème, tél. 01 42 54 23 76.
bdspirit.fr/

7 /15

"Elégie en rouge" de Seiichi Hayashi (Japon)

"Elégie en rouge" de Seiichi Hayashi (Japon)

Le synopsis : "Dans un Japon post-68, un couple de jeunes - Ichiro et Sachiko - rêvent d'une vie meilleure. Ils passent leur temps ensemble à ne pas faire grand chose, si ce n'est se balader, boire, fumer et faire l'amour. L'un tente de vendre ses BD, l'autre de résister à la pression de ses parents qui veulent la voir mariée. Finalement, on peut dire que ce très beau bouquin tourne autour de la frustration du présent et du désir d'un avenir plus heureux."

Pourquoi c'est un coup de coeur ? : "Parce que depuis quelques années, le domaine qui ne cesse d'entretenir notre flamme pour la bande dessinée est incontestablement la découverte du patrimoine japonais. La publication du chef d'œuvre d'Hayashi est une pièce majeure du puzzle gekiga, cette bande dessinée d'auteur aux thématiques adultes (ne pas comprendre érotique ou pornographique). Elégie en rouge a vraiment été salué par la jeunesse japonaise à sa publication (en 1971 là-bas) et fait partie de ces livres rares qui ont su parfaitement saisir l'émotion d'une génération marquée par la répression des mouvements de contestations des années 60 et qui transparaît dans l'histoire d'amour qui unit Ichiro et Sachiko."

Elégie en rouge d'Hayashi, éd. Cornélius, 20,90 €.

8 /15

"La fille du bureau de tabac" de Masahiko Matsumoto

"La fille du bureau de tabac" de Masahiko Matsumoto

Le synopsis : "La fille du bureau de tabac fait aussi partie de la famille gekiga, mais tout en candeur cette fois. Publiées également dans les années 70 au Japon, ces onze petites histoires qui se déroulent dans le Tokyo des années soixante tournent autour des difficiles relations entre les hommes et les femmes dans une société japonaise en pleine mutation."

Pourquoi c'est un coup de coeur ? "Parce qu'à des lustres du romantisme morbide et suicidaire, Matsumoto fait gagner la générosité face au chacun pour soi et la profonde humanité face à la barbarie de la tradition, de l'argent ou de l'avenir. Pour sa douceur, en somme."

La fille du bureau de tabac, de Masahiko Matsumoto, éd. Cambourakis, 19,95 €.

9 /15

Tout Jijé, 1942-1945

Tout Jijé, 1942-1945

Le synopsis : " Ce volume contient deux aventures de Spirou ("Voyage dans le temps" et "L’Enlèvement de Spip"), une biographie consacrée à Christophe Colomb et des illustrations ("L’Etrange réveillon de Jean Valhardi"), publiées sur la période 1942-1945.
Au moment de la réapparition du Journal de Spirou à la Libération, Jijé reprend la série Spirou dont il ne raffole pas franchement. Il crée alors le personnage loufoque de Fantasio, poursuit en même temps sa biographie de l'explorateur entamée sous l’Occupation, et tente de nouvelles expérimentations graphiques."

Pourquoi c'est un coup de cœur ? "Parce qu'on attendait avec impatience cette anthologie des travaux  de Joseph Gillain (dit Jijé) durant les années de guerre. Cette période est décisive pour ce qu'allait devenir l'école de Marcinelle. Jijé joue le rôle d'homme orchestre pour le journal de Spirou et plus largement pour les éditions Dupuis. S'il n'en est pas encore à sa plénitude graphique, il y a dans les pages de ce volume une grande spontanéité liée à l'urgence du moment et son trait imparfait n'en est que plus touchant. C'est aussi à cette époque que Gillain prend le tout jeune Will sous son aile comme il le fera bientôt avec Morris et Franquin. Un indispensable donc, d'autant que l'effort de restauration est au rendez vous."

Tout Jijé, 1942-1945, éd. Dupuis, 26,50 €.

10 /15

Gaza 1956 de Joe Sacco

Gaza 1956 de Joe Sacco

Le synopsis : "6 ans de recherches et de reportages sur le terrain et plus de 400 pages pour mettre au jour un massacre perpétré par l'armée israélienne sur la population de Gaza en 1956."

Pourquoi c'est un coup de cœur ? "Parce que peu de BD ont une résonance telle que celle que nous a livré ici Sacco. C'est un véritable acte de mémoire puisque nous avons peu où pas d'informations sur les massacres de Khan Tounis et de Rafah, survenus à quelques jours d'intervalle en 1956. Comme le dit l'auteur dans son intro, ils sont pourtant d'une importance majeure, ces traumatismes ayant contribué à fournir les bataillons de combattants palestiniens. La grande force de ce travail ambitieux réside clairement dans l'absence totale de jugement : il s'agit de comprendre l'Histoire. C'est assurément notre gros coup de cœur de l'année".

Gaza 1956 de Joe Sacco, éd.  Futuropolis, 27,50€.

11 /15

Philippe, de la libraire Philippe Le Libraire

Philippe, de la libraire Philippe Le Libraire

32, rue des Vinaigriers, Paris 10ème, tél. 01 40 38 11 39.
 

12 /15

Les noceurs, de Brecht Evens (Belgique)

Les noceurs, de Brecht Evens (Belgique)

Le synopsis : "Cette BD surprenante, réalisée par un Flamand d'à peine 23 ans, raconte les péripéties d'une bande d'amis le temps d'une nuit, alors qu'ils sont à une fête. Ils attendent tous Robbie, dernier manquant pour compléter la bande, et ressassent plein de souvenirs..."

Pourquoi c'est un coup de cœur ? "Parce c'est un objet hyper original : ces planches très éclatées et réalisées à l'aquarelle ont vraiment une grande force esthétique. Les personnages sont attachants et les rapports entre eux sont subtils. C'est une véritable découverte pour moi, l'auteur ayant été traduit en français pour la première fois avec cet ouvrage."

Les noceurs de Brecht Evens, éd. Actes Sud BD, 20,90 €.
 

13 /15

Wilson de Daniel Clowes (Etats-Unis)

Wilson de Daniel Clowes (Etats-Unis)

Le synopsis : "Cet auteur qu'on a découvert à la fin des années 90 nous livre ici probablement son album le plus abouti. Wilson, un type absolument détestable, va tenter de se racheter auprès de toutes les personnes qu'il a pu martyriser au cours de son existence. Et son entreprise va totalement capoter... On peut vraiment rapprocher ce livre d'Asterios Polyp de David Mazzucchelli, qui relate également les aventures spirituelle d'un mec exécrable. C'est très amusant que ces deux albums soient sortis quasiment en même temps."

Pourquoi c'est un coup de cœur ? "Parce que cette œuvre est magnifique dans sa forme. A l'origine, Clowes l'a publiée petit à petit dans une revue américaine. A chaque fin de petite saynète, il réussissait  à dégager une impression de conclusion un peu désuète. Mais finalement, quand on voit toutes les planches rassemblées en un album, on réalise qu'il existe un lien narratif puissant entre elles. Et j'ai vraiment apprécié cet humour très grinçant."
 
Wilson de Daniel Clowes, Cornélius, 22 €.

14 /15

Lo de Lucie Durbiano (France)

Lo de Lucie Durbiano (France)

Le synopsis : "C'est le 4ème tome d'un série d'albums vraiment très drôles sur l'exploration des sentiments amoureux, des rapports de séduction. Celui-ci est directement inspiré conte pastoral Daphnis & Chloé, un mythe grec. Lo, une jeune nymphe orpheline, va tout faire pour séduire un jeune éphèbe pour lequel elle en pince."

Pourquoi c'est un coup de coeur ? "Parce que derrière ce dessin naïf un peu "jeune fille sage" se cache une auteur au style subtil et malicieux qui manie à merveille l'humour cynique. En fait, ce bouquin est un peu comme un bonbon, tendre et acidulé à la fois. J'ai adoré."

Lo de Lucie Durbiano, éd. Gallimard/Bayou, 16 €.

 

15 /15

Meti d'Aapo Rapi (Finlande)

Meti d

Le synopsis : "Meti est l'histoire d'un homme qui se met à raconter la jeunesse de sa grand-mère, qui a grandi et toujours vécu au fin fond de l'aride campagne finlandaise. On se retrouve aussi plongé dans le quotidien de ce narrateur dans l'histoire, en parallèle du récit émouvant de la vie de cette femme. C'est en fait une mise en abyme, une imbrication de deux histoires de famille."

Pourquoi c'est un coup de cœur ? "Parce que ce livre qui peut surprendre dans le choix graphique audacieux - les cases sont toutes petites, dessinées à la va vite et au feutre -est vraiment surprenant et touchant. Qui plus est, là personnalité de cette grand-mère est incroyable et ce mélange de tragique et de loufoque m'a complètement séduit."

Meti d'Aapo Rapi, éd. Rackham, 20,90 €.

Retrouvez plus de sélections sur gqmagazine.fr.

Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.