Actuellement en kiosque !

GL cover mag Août 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
5 romans à emporter absolument en vacances
1 /5

5 romans à emporter absolument en vacances

De l’amour, de l’amitié, mais aussi de la violence et du suspens : Glamour vous présente les livres incontournables à glisser dans votre valise en cet été 2017.

Une saga contemporaine : "Vernon Subutex 3" de Virginie Despentes

Une saga contemporaine : "Vernon Subutex 3" de Virginie Despentes

Enfin ! On l'attendant depuis près d'une année, le troisième et dernier tome de Vernon Subutex. Bonne nouvelle, les mésaventures du disquaire, devenu SDF puis gourou, sont toujours palpitantes, tout comme l'impressionnante galerie de personnages qui l'entourent (Véro, Charles, Pamela, Xavier, Max, etc.), aussi névrosés les uns que les autres. Cette fois, après de multiples péripéties autour de l’amour, de la vengeance, de l’héritage et de résistance, c'est la conclusion pour Vernon Subutex. Mais également le début d'une nouvelle ère... On ne vous en dit pas plus, hormis que Virginie Despentes est décidément une grande écrivaine.

"Vernon Subutex 3" de Virginie Despentes (Grasset)

Un roman d’amitié : "Miss Cyclone" de Laurence Peyrin

Un roman d’amitié : "Miss Cyclone" de Laurence Peyrin

Coney Island, 1980. Angela et June sont très différentes : l’une est brune, ronde, sensuelle et pauvre, l’autre est issue d’une famille bourgeoise et est aussi belle que blonde. A 16 ans la première est fiancée à son voisin de palier, Nick, tandis que la seconde veut à tout prix éviter de s’engager. Qu’importe, elles sont amies pour la vie. Malgré les mauvais choix ! Et on les suit comme ça jusqu’en 2001, avant tout dans le quotidien d’Angela, une Miss Cyclone devenue femme au foyer. Bien mené autour de l’évolution de ses personnages, le deuxième roman de Laurence Peyrin aux allures de série américaine est l’une des lectures idéales de l’été.  

"Miss Cyclone" de Laurence Peyrin (Calmann-Levy).

L’attentat à Hollywood : "Cortex" d’Anne Scott

L’attentat à Hollywood : "Cortex" d’Anne Scott

Cérémonie des Oscars, des milliers d’invités et des centaines caméras. Malgré son organisation calibrée et ses mesures de sécurité, un attentat sanglant a lieu, assassinant la plupart des stars d'Hollywood. Le choc est immense, y compris pour Angie, venue y accompagner son amant Jeff. Mai aussi pour Russ, Burt.. et tous ceux qui aiment les acteurs et le cinéma, la vie et le rêve. S'éloignant radicalement de la veine autofictionnelle qui l'a fait connaître (et qu'elle a toujours très bien maîtrisée), Ann Scott plonge tête baissée dans une fiction profondément liée au réel. Malgré son nom, Cortex prend aux tripes. Le meilleur roman à ce jour d’Ann Scott ?

"Cortex" d’Anne Scott (Stock).

Scènes de la vie conjugales : "Les jours enfuis" de Jay McInerney

Scènes de la vie conjugales : "Les jours enfuis" de Jay McInerney

Apres 30 ans et des poussières et La Belle Vie, voici le nouveau chapitre de l'histoire du couple formé par Corrine et Russell Calloway. Parfait ? Presque. Dans Les Jours enfuis, ils ont 50 ans, Barack Obama est en passe d’être élu. Toujours aussi beaux, élégants et cultivés, ils n'en accusent pas moins les mauvais coups du temps qui passe. Alors que Russell lutte pour préserver son statut d’éditeur audacieux et, surtout, maintenir son compte hors du rouge, Corrine œuvre dans la distribution caritative alimentaire tout en doutant de ses capacités de scénaristes. Et puis elle revoit son ex amant, Luke… On aime toujours autant la plume affûtée et virevoltante de Jay McInerney - aussi ironique que romantique, et qui cerne New York mieux que personne.

"Les jours enfuis" de Jay McInerney (Editions de l’Olivier).

Le meilleur de la chick noir : "Au fond de l

Le meilleur de la chick noir : "Au fond de l'eau" de Paula Hawkins

C’est avant tout une histoire de femmes. D’abord, celle de Nel, que l’on repêche dans la rivière de la bille anglaise de Beckford où bien d’autres sont mortes avant elle, depuis des siècles. Nel se passionnait pour ces histoires, mais pas sa sœur Jules, qui doit revenir à la rescousse au bercail, et gérer à la fois sa nièce récalcitrante, Lena, mais aussi les doutes qui l’assaillent de plus en plus quant aux circonstances de la mort de Nel. Après La fille du train, Paula Hawkins fait encore mieux avec Au fond de l’eau, qui interroge l’un des plus grands maux de notre monde : la violence infligée aux femmes… en toute impunité.

"Au fond de l'eau" de Paula Hawkins (Sonatine).

Sophie Rosemont
Loginnn

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.