Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Les 5 commandements de "Cinquante nuances de Grey"

50 nuances de grey

On pensait qu'il fallait être une super woman qui alliait beauté, finesse et intelligence pour ferrer la perle rare. On n'avait rien compris, la preuve avec Anastasia Steele, héroïne vendue à plus de 40 millions d'exemplaires.

1- Tu seras aussi débrouillarde qu'un oisillon tombé du nid
Arriver dans une pièce à quatre pattes parce qu'on a trébuché, poser des questions inappropriées à tout moment et rougir à chaque échange verbal, tel est le quotidien d'Anastasia Steele, fille spirituelle de Pierre Richard et de Bridget Jones… Bref, pour les timides un peu fades, tous les moyens sont bons pour se faire remarquer entre deux bourdes et trois mots irréfléchis. Mais dans 50 Shades of Grey, comme Ana, tu n'assumeras pas trop tes maladresses, alors tu piqueras des fards, auras le souffle court et manqueras de t'étouffer sous les bouffées de chaleur. De quoi devenir une gaffeuse pro avec des problèmes respiratoires dignes des héroïnes les plus corsetées du 19ème siècle, en somme.

Extraits choisis :
"-En poussant la porte, je trébuche et c'est à quatre patte que j'atterris dans le bureau de M.Grey. Et merde, merde, merde !" (p.14)
"-Êtes-vous gay, monsieur Grey ?" (p.21)
"Mon cœur bat la chamade, et sous son regard scrutateur, j'ai viré au rouge pivoine." (p.35)
"Alors que je m'apprête à traverser la rue, je trébuche sur le bord du trottoir.
-Merde ! Ana ! s'écrie Grey.

Il tire tellement fort sur ma main qu'il me plaque contre lui à l'instant même où un cycliste roulant en sens interdit m'évite de justesse." (p.59)
"Respirez, Anastasia, ajoute-t-il doucement." (p.103)
"Je m'empourpre." (p.173)

2- Tu tiendras l'alcool comme une première communiante
Et tu respecteras scrupuleusement le processus foireux de nos soirées trop alcoolisées, en trois temps : drunk dial, vomi, black-out.

Extraits choisis :
"Hou là. J'ai la tête qui tourne. Je dois m'agripper au dossier de la chaise. Les cocktails à la téquila, décidément, ce n'était pas l'idée du siècle. (...) Je consulte mon portable pour passer le temps. (…) il y a un numéro que je ne reconnais pas. Ah oui, Grey. Je glousse. Je ne sais pas quelle heure il est, je vais peut-être le réveiller." (…) Je souris en appuyant sur "appeler". Il répond à la deuxième sonnerie." (p.69)

"Je lance un regard angoissé à Christian tandis qu'il foudroie José du sien. Puis mon estomac se soulève et je me plie en deux. Mon corps ne peut plus tolérer l'alcool ; je vomis spectaculairement par terre. (...) Il passe un bras sur mes épaules ; de sa main libre, il relève mes cheveux en queue-de-cheval pour les écarter de mon visage. J'essaie maladroitement de le repousser mais je vomis encore… et encore." (p.72)

"Il fait trop chaud ici, il y a trop de couleurs, trop de bruit, trop de lumières. Ma tête se met à tourner… Non le sol se précipite à la rencontre de mon visage. La dernière chose que j'entends avant de m'évanouir dans les bras de Christian Grey, c'est ce mot : - Merde !" (p.77)

3- Tu mangeras ta bouche comme Kristen Stewart
Parce qu'après tout, rougir n'est peut-être pas un signe extérieur de désir assez évident. Ainsi, à chaque occasion riche en tension sexuelle, tu te mordilleras les lèvres pour montrer comme tu as faim de choses sensuelles et honteuses. Et le pire, c'est que ça marchera du tonnerre pour chauffer Christian Grey.

Extraits choisis :
"Je vous désire terriblement, surtout maintenant que vous avez recommencé à vous mordillez la lèvre." (p.119)
"Vous vous mordez la lèvre, dit-il d'une voix rauque, en me dévisageant d'un air songeur.
-Désolée.
-Ne vous en excusez pas. C'est simplement que ça me donne envie de la mordre, moi aussi, cette lèvre. Fort." (p.126)
"Arrête de te mordiller la lèvre. Ca me déconcentre (…) " (p.147)
"Je sais que cette lèvre est délicieuse, je peux en attester, mais veux-tu bien arrêter de la mordre ? Quand tu fais ça, j'ai envie de te baiser (…)." (p.151)

4 - Tu géreras ta sexualité comme une PME
Anastasia Steele n'a pas l'air bien coquine, et pourtant : elle couche le premier soir (la nuit passée en black-out ne comptant pas) et même pire…  Elle expédie sa virginité comme un vieux fardeau, avant de passer aux choses sérieuses. Point de départ culminant de la sexualité des jeunes filles, la défloraison d'Ana, 21 ans, ne sera pour Grey qu'une étape préliminaire. En effet, peu adepte du "sexe vanille", il dépucèle Anastasia dans un but tout à fait procédurier… Ainsi, une fois que la belle n'est plus vierge, c'est bon, ils peuvent négocier les termes du contrat SM de 14 pages, sans compter les clauses annexes, qu'il lui a donné avant de savoir que la pauvrette était encore toute innocente.  Bonjour la spontanéité !

Extraits choisis :
"-Vous êtes encore vierge ?
Je hoche la tête en rougissant encore. Il ferme les yeux. On dirait qu'il compte jusqu'à dix. Quand il les rouvre, il est furieux.
-Putain, mais pourquoi vous ne l'avez rien dit ?" (p.124)

"-Venez, murmure-t-il.
-Quoi ?
-Nous allons rectifier la situation immédiatement.
-Que voulez-vous dire par là ? Quelle situation ?
-Votre situation. Ana, je vais vous faire l'amour, maintenant.
-Oh." (p. 127)

"Je vous en prie, couchez avec moi. Je veux que notre arrangement fonctionne, mais il faut que vous ayez une idée de ce à quoi vous vous engagez. Nous pouvons commencer votre entrainement de base dès ce soir. Mais n'allez pas vous imaginer que je me suis converti aux fleurs et au chocolat ; c'est seulement le moyen d'atteindre mon but, et puis j'en ai envie, et vous aussi, j'espère." (p.127)

5- Tu n'auras pas peur du ridicule, bébé
Comme dans Dirty Dancing, Ana a enfin rencontré un homme qui la surnomme "bébé" sans peur du cliché, cristallisant ainsi tous les fantasmes idiots de notre adolescence. Et, comme le ridicule ne tue pas, elle le laissera même l'appeler bébé au cœur de l'action. Hum, sexy.

Extraits choisis :
"Il va falloir que tu apprennes à te tenir tranquille, bébé." (p.132)
"Laisse-toi aller, bébé, murmure-t-il." (p.133)
"Jouis pour moi, bébé." (p.160)
"-Ana, bébé." (p.264)
"C'est ça bébé, prends-moi, prends tout, rugit-il en fermant les yeux un instant." (p.290)
"Il n'y a personne pour t'entendre, bébé. Sauf moi." (p.299)
"Bienvenue chez moi, bébé." (p.300)
"Dors, bébé, murmure-t-il." (p.314)

50 Shades of Grey de EL James, sorti le 17 octobre 2012 aux éditions JC Lattès.
A lire aussi : 5 bonnes raisons de se laisser tenter par 50 Shades of Grey

 

LIRE LA SUITE
Bethsabée Krivoshey
Inread
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.