Goncourt et Renaudot 2012 : tout ce qu'il faut savoir pour crâner

Les prix Goncourt et Renaudot viennent de tomber et tout le monde en parle déjà. Vous ne les avez pas lus ? Voici notre petit guide de survie pour sauver les meubles en société.

Goncourt-Renaudot int
© Fred Tanneau/Eric Feferberg/AFP -

Qui sont Jérôme Ferrari et Scholastique Mukasonga ? Ce matin, vous êtes partie au travail, cheveux au vent et sûre d’être dans votre bon droit, pensant déjà à l’apéro de ce soir. Et tout à coup, quelques minutes avant le déjeuner, c’est arrivé. Un séisme et pas n’importe lequel : un séisme littéraire.

Devant Chez Drouant à Paris, sur les chaînes de télé en continu, c’était l’hystérie. "Is it Barack Obama ? Or Sandy, maybe ?"… Oh, que non ! Balayées par le flot de l’actu, ces deux stars over-likées et followées de novembre ont été remplacées par deux écrivains. Jérôme Ferrari, auteur du Sermon sur la chute de Rome et Scholastique Mukasonga, pour Notre Dame du Nil, ont été récompensés aujourd’hui par le Prix Goncourt et le Prix Renaudot.

Hier discrets, voire anonymes, ils seront dès demain en tête de gondole dans toutes les librairies et les supermarchés de France. Neuf fois plus de ventes pour un Goncourt, six fois plus pour un Renaudot : autant dire qu’il sera difficile d’y échapper, que ce soit dimanche midi avec Mamie, sous le sapin de Noël ou, pire, dès demain matin à la machine à café. Vous ne les avez pas ouverts ? Pas d'inquiétude. Les prix littéraires, c’est comme Marcel Proust : personne ne l'a lu (ou presque) et tout le monde le cite.