5 bonnes raisons de se laisser tenter par "50 Shades of Grey"

Si vous n'avez jamais entendu parler de 50 Shades of Grey (et non pas 50 nuances de Gris) le premier volet phénomène de la trilogie érotico-SM de E.L. James, rassurez-vous, il est encore temps de vous rattraper.

50 shades of grey
© D.R -

50 Shades of Grey est le nouvel Harry Potter

C'est un fait : l'auteur de 50 Shades of Grey (2011), la britannique E. L. James est bien partie pour être la nouvelle fortune émergeante puisque, plus que les livres à succès de JK Rowling, le succès de 50 Shades of Grey (littéralement, les 50 nuances de Grey, Grey étant le nom du héros…) ne semble pas prêt de s'arrêter. Débuté sur un forum de fans de Twilight puis écrit sur le site FiftyShades.com, c'est le best-seller de l'année (et de tous les temps au Royaume-Uni…) et bien plus encore. Avec plus de 40 millions d'exemplaires vendus et des commandes passées dans 37 pays, le best-seller de la décennie sera donc érotique, ou ne sera pas. Autant se ruer sur le livre à sa sortie en français prévue pour l'automne, le 17 octobre, aux éditions JC Lattès, histoire de surfer la vague de la tendance plutôt que de s'y perdre et d'y couler.

Parce qu'il est temps de s'intéresser au mummy porn

Le mummy porn est un concept plutôt douteux qui nous fait imaginer nos mères en postures délicates, certes, mais c'est une réalité qu'on ne peut plus ignorer : c'est ce qui chauffe les ménagères de moins de 50 ans, gaiement émoustillées par la lecture SM soft de l'histoire d'amour étrange de Christian Grey, beau milliardaire pervers pas encore trentenaire, et la jeune vierge pas si farouche Anastasia Steele. Bref, scènes de bondage, jeux de soumission et autres perversités osées, 50 Shades of Grey nous fait réaliser qu'il faut se méfier de ce qu'il y a sous le tablier de la femme de la maisonnée. D'ailleurs, si pour nous Français, ça peut paraître soft, sachez que 50 Shades of Grey n'échappe pas à la censure puisqu'il a notamment été retiré des bibliothèques de Floride, du Wisconsin et de Georgie, jugé trop pornographique

Parce que 50 Shades of Grey est un aphrodisiaque

La tendance mummy porn a de sérieuses conséquences sociales : apparemment, le phénomène du livre serait à l'origine d'un nouveau… baby boom ! Ainsi, une observation des forums américains et autres sites spécialisés dans la famille et la grossesse, non seulement 50 Shades of Grey a boosté la sexualité des mariages, sous l'impulsion des femmes, mais donc aussi des… naissances. On sent la flopée des prénoms Christian et Anastasia débarquer.