• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir

Une chanson/une saison : retour sur les années "Mad Men"

La chanson de la saison 1 : "Don’t think twice, it’s All Right"  de Bob DylanLa chanson de la saison 1 La chanson de la saison 2 : "Let’s twist again" de Chubby Checker saiLa chanson de la saison 3 : "Shahdaroba" de Roy Orbison La chanson de la saison 4 : "(I Can 7

Le juke-box de "Mad Men" a toujours été intimement lié aux bouleversements que vivent les personnages épisode après épisode. Alors que vient de démarrer la septième et dernière saison, on compile les chansons clés de chaque saison.

LIRE LA SUITE
1 /7

La chanson de la saison 1 : "Don’t think twice, it’s All Right" de Bob DylanLa chanson de la saison 1

La chanson de la saison 1 : "Don’t think twice, it’s All Right"  de Bob DylanLa chanson de la saison 1

La scène :
Dans l’épisode 13, Don Draper rentre chez lui et trouve la maison vide. Betty et les enfants ont déserté. L’homme abandonné s’assoit sur l’escalier, encaisse le choc. La voix nasillarde de Dylan vient bercer son introspection. “Well, it ain't no use to sit and wonder why, babe/If you don't know by now (…)” (Ça ne sert à rien de t’asseoir et de te demander pourquoi, bébé / Si tu n’as toujours pas compris). Fin de saison.

Le message :
La scène se déroule en 1960. La chanson de Bob Dylan date de 1962. L’anachronisme est volontaire : mettre la voix du barde d’une génération nouvelle sur le point d’advenir dans la tête d’un homme du monde ancien dont la vie commence à bouger sur son socle, c’est prophétiser une double révolution intime et sociétale. For the times they are a-changin.

2 /7

La chanson de la saison 2 : "Let’s twist again" de Chubby Checker

La chanson de la saison 2 : "Let’s twist again" de Chubby Checker

La scène :
Le premier épisode de la saison 2 s’ouvre sur un montage qui met en scène les préparatifs des personnages avant leur journée de travail. Devant son miroir, chacun endosse son double social avant de se confronter au monde extérieur.

Le message :
Come on, Let’s twist again : on prend les mêmes, et on recommence. Après le bond en avant dans le folk contestataire de la fin de saison précédente, le twist enjoué de Chubby Checker, cette fois synchrone avec l’année où il fit un carton dans les charts, remet les pendules à l’heure. Le changement global a beau être en marche, les individus ne se métamorphosent pas du jour au lendemain. Ou même d’une année à l’autre.

3 /7

saiLa chanson de la saison 3 : "Shahdaroba" de Roy Orbison

saiLa chanson de la saison 3 : "Shahdaroba" de Roy Orbison

La scène :
A la fin de l’épisode 13, Draper part pour créer sa propre agence de pub avec ses fidèles. Alors que l’équipe, réunie dans une chambre d’hôtel, commence à s’affairer, et que son couple avec Betty est irrémédiablement compromis, Don se laisse gagner par l’excitation de repartir à zéro.

Le message :
"Shahdaroba, Shahdaroba/Means the future /Is much better than the past" (Shahdaroba, Shahdaroba, ça signifie que le futur est bien meilleur que le passé). A ce tournant de la vie du personnage, les paroles de la chanson synthétise l’aspiration d’un homme au passé tragique, en quête de réinvention. Prenant un nouveau départ, Draper se met en phase avec le changement global.

4 /7

La chanson de la saison 4 : "(I Can't Get No) Satisfaction" des Rolling Stones

La chanson de la saison 4 : "(I Can

La scène :
Saison 4, épisode 8. Dans une rue de Manhattan, Don savoure la chaleur de l’été, chausse des Ray-Ban modèle mid-sixties, allume une cigarette et regarde ostensiblement passer les filles en robes légères.

Le message :
Satisfait, Don Draper ne l’ai effectivement jamais, et rassasié de chair fraîche pas davantage. Le titre mythique des Stones résume à la fois sa nature d’incorrigible prédateur sexuel et l’avènement d’une société de consommation basée sur la frustration perpétuelle, dont le publicitaire est justement l’un des artisans.

5 /7

La chanson de la saison 5 : "Tomorrow never knows" des Beatles

La chanson de la saison 5 : "Tomorrow never knows" des Beatles

La scène :
C’est Megan, la deuxième femme plus jeune de Don Draper, qui lui passe le disque des Beatles. 'Il faut que tu écoutes ça." Alors qu’il le lance sur sa platine, on voit Peggy partager un joint avec ses collègues de bureau et Megan méditer à son cours de théâtre.

Le message :
Turn off your mind relax and float down stream” (Eteins ton cerveau et laisse-toi porter par le courant). Ce titre à la dissonance révolutionnaire pour l’époque – sans doute le plus expérimental et novateur des Beatles – marque à la fois l’entrée de Mad Men dans l’ère du psychédélisme et des paradis artificiels ; et les divergences générationnelles qui risquent de briser le couple Don/Megan. A la fin de la scène, Don arrête brusquement le disque. Comme s’il résistait à l’abandon prôné par les paroles. Trop pour lui ?

6 /7

La chanson de la saison 6 : "Both Sides Now" de Judy Collins

La chanson de la saison 6 : "Both Sides Now" de Judy Collins

La scène :
Saison 6, épisode 13. Après que sa fille Sally l’a surpris au lit avec sa maîtresse, Don décide de tomber le masque. Il emmène ses enfants devant la maison où il a grandi. Et cesse ainsi de leur cacher ses véritables origines.

Le message :
I've looked at love from both sides now/From give and take, and still somehow/It's love's illusions I recall/I really don't know love at all” (J’ai observé les deux faces de l’amour/Le donner et le recevoir et cependant/Je ne me souviens que des illusions de l’amour/Je ne connais finalement rien à l’amour). Né dans un bordel d’une mère prostituée, Don Draper a changé d’identité pour nier son passé. Si l’amour le terrorise, c’est aussi qu’il en a désespérément besoin : en se montrant à ses enfants sous un jour plus vulnérable, il leur donne la possibilité de l’aimer pour ce qu’il est vraiment.

7 /7

La chanson de la saison 7 : "You Keep me hangin’ on” de Vanilla Fudge

La chanson de la saison 7 : "You Keep me hangin’ on” de Vanilla Fudge

La scène :
A la fin du premier épisode de cette nouvelle saison, qui vient de démarrer au Etats-Unis, Don sort sur la terrasse de son grand appartement new-yorkais et s’assoit sur le parapet, comme tenté par le vide en-dessous.

Le message :
Alors que tout le monde spécule sur la mort possible du héros à la fin de cette dernière saison, cette scène n’est pas vraiment faite pour nous rassurer. Don Draper finira-t-il par tomber du haut d’un immeuble comme sa silhouette dans le générique de la série ? On préfère penser que le motif de la chute est métaphorique. Et que la chanson des Vanilla Fudge (“Set me free, why don't you, baby?”/Libère-moi je t’en prie, bébé) ne fait que présager de la rupture probable de Don et Megan.

Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.