• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir

Playlist de l'été : 10 albums à emporter absolument en vacances

Un album pour bouquiner sous un pin parasol : “How Big, How Blue, How Beautiful“ de Florence & The Machine Un album pour un réveil “feel good“ : “Hope“ de Jain Un album à écouter le soir sur la plage, au coin du feu  : “Currents“ de Tame Impala Un album pour chiller après le déjeuner : “Be Sensationnal“ de Jeanne Added 10

En vacances, chaque moment de la journée mérite sa playlist adaptée. Que vous soyez en train de rôtir sur un transat, en pleine partie de pétanque ou occupée à enchaîner des longueurs de piscine, Glamour a sélectionné pour vous les bons albums de circonstance.

LIRE LA SUITE
1 /10

Un album pour bouquiner sous un pin parasol : “How Big, How Blue, How Beautiful“ de Florence & The Machine

Un album pour bouquiner sous un pin parasol : “How Big, How Blue, How Beautiful“ de Florence & The Machine

Quatre ans après la sortie de Ceremonials, Florence Welch est de retour avec un nouvel album très personnel. De son propre aveu, ce troisième long format a été composé pour exorciser une rupture amoureuse, et la dépression qui s’en est suivie. Alors que ses compositions sont toujours aussi intenses et magistrales, le passage en studio avec le producteur Markus Dravs (qui a collaboré entre autres avec Arcade Fire et Coldplay) confère à l’ensemble un côté rock FM taillé pour les stades. La flamboyante chanteuse anglaise a donc déballé les tambours et les trompettes, et loin de flirter avec la déprime, cet album puissant déborde d'énergie contagieuse : une vraie cascade de tubes, certes (trop) grandiloquents du goût de certains nostalgiques de ses débuts, mais dont le charme sur nous continue d'opérer.

How Big, How Blue, How Beautiful (Island/Universal), disponible.

2 /10

Un album pour un réveil “feel good“ : “Hope“ de Jain

Un album pour un réveil “feel good“ : “Hope“ de Jain

On est tombé sous le charme de Jain sur la foi de son premier single “Come“, accompagné de son clip ingénieux et un peu étrange. Depuis, on écoute son quatre titres non stop, en attendant un premier album qui s'annonce prometteur, prévu pour le mois d'octobre.
A 23 ans, cette Toulousaine d’origine a passé son adolescence sous le soleil de Dubaï et d’Abou Dabi. C’est là qu’elle a commencé à composer ses premiers titres, gorgés de soul et de funk, deux styles qu’elle apprécie tout particulièrement, et qui ont bien sûr influencé sa pop pétillante et chaloupée, qui trottine sur les traces de Selah Sue et de Lily Allen. Affaire à suivre ! 

Hope (Columbia), disponible.

3 /10

Un album à écouter le soir sur la plage, au coin du feu : “Currents“ de Tame Impala

Un album à écouter le soir sur la plage, au coin du feu  : “Currents“ de Tame Impala

Le quatuor australien (qui est sur toutes les lèvres en ce moment) vient de dévoiler Currents, son troisième album, complexe et lumineux. Jusqu’alors Tame Impala avait touché un public pointu, ce nouveau long format a tout pour rassembler un public plus large, et fédérer les fans de psyché pop, comme ceux de pop tout court.
Tame Impala c’est avant tout son génial leader, Kevin Parker. Compositeur inspiré, producteur demandé, il est aussi un guest de choix. Mark Ronson, la star des charts, l’a d’ailleurs invité à poser sa voix planante sur "Daffodils", l’un des titres chaloupés de son nouvel album, Uptown Special. Grands fans de hip-hop, Tame Impala placent André 3000 au rang des idoles. Comme la moitié d’Outkast – dont il a d’ailleurs enregistré une reprise –, Kevin Parker est un geek de studio multi-instrumentiste, et assume avec Currents son désir de conquérir le monde. La preuve que de l’underground au mainstream, il n’y a qu’un pas (de danse.)

Currents (Caroline Records), disponible.

4 /10

Un album pour chiller après le déjeuner : “Be Sensationnal“ de Jeanne Added

Un album pour chiller après le déjeuner : “Be Sensationnal“ de Jeanne Added

S’il s’agit de son premier album, Jeanne Added connaît déjà bien la scène. Diplômée du Conservatoire de Paris et de la Royal Academy de Londres, cette multi-instrumentiste blonde platine de 34 ans a chanté au sein des scènes jazz et rock, collaboré avec moult musiciens… Jusqu’à la confection de ces dix titres impressionnants de maîtrise. Le rock est froid, synthétique, très accessible sans lésiner sur sa qualité. On ne peut qu’adhérer aux tubes en puissances “A War is Coming“, “It“ ou “Look At Them“. Le tout arrangé par la moitié de The Dø, Dan Lévy, qui confère une vraie dimension pop à cet album qui annonce bien d’autres réussites à venir. Sur scène, il ne faut pas la rater : Jeanne Added y est entourée d’une batteuse et d’une claviériste, et cette formation girly fait mouche. Be Sensationnal ? La réponse est oui !

Be Sensationnal (Naïve), disponible.

5 /10

Un album pour motiver ses potes avant d’aller clubber : “Communion“ de Years & Yearss

Un album pour motiver ses potes avant d’aller clubber : “Communion“ de Years & Yearss

En Angleterre, le trio Years & Years caracole en tête des charts (il a remporté le prix BBC Sound Of 2015, que des talents confirmés comme Adèle ou Sam Smith ont décroché avant eux). En France, le succès du groupe est plus confidentiel, même si le label Kitsuné à déjà mis ces jeunes garçons dans la lumière en 2013 et 2014, sortant leurs deux premiers EP. Pourtant, leur électro pop teintée de dubstep et de R’n’B a tout pour devenir votre playlist de l’été. A la tête de Years & Years, on trouve Olly Alexander, acteur à ses heures, qu’on a, entre autres, vu dans la série Skins. Son groove gracile et sa voix délicate apportent un peu d’originalité à une formation certes agréable, mais qui reste somme toute assez classique.

Communion (Polydor), disponible.

6 /10

Un album pour motiver les troupes avant un tournoi de pétanque : “ Marks To Prove It“ de The Maccabees

Un album pour motiver les troupes avant un tournoi de pétanque : “ Marks To Prove It“ de The Maccabees

Dès le premier titre, “Marks to Prove It“, le ton est donné : le quatrième album du groupe londonien sera rock ou ne sera pas. Guitares électriques en fusion, rythmes survoltés, chant tout en puissance, chœurs fédérateurs… De quoi pogoter sec tout l’été, même si des ballades sensuelles comme “Kamakura“ ou “Slow Sun “ réveillent notre instinct romantique. Pas de doute, Marks to Prove It devrait connaître le même succès que Given to the World, sorti en 2012, qui avait consacré The Maccabees comme l’une des formations rock les plus influentes de sa génération. Et l’une des plus sexy ? En tout cas, les cinq musiciens s’y connaissent en terme d’allure et le chanteur, Orlando Weeks, possède un petit quelque chose de canaille cockney qui a tout pour plaire…

Marks To Prove It (Caroline), sortie le 31 juillet.

7 /10

Un album pour transformer votre villa de vacances en dancefloor géant : “Born in the Echoes“ de The Chemical Brothers

Un album pour transformer votre villa de vacances en dancefloor géant : “Born in the Echoes“ de The Chemical Brothers

Il y a un peu plus de vingt ans, Tom Rowlands et Ed Simons avaient la meilleure idée de leur vie : former The Chemical Brothers. Depuis, leur succès ne s’est pas démenti une seconde. On commençait même à trépigner depuis la sortie de leur dernier album, Further, en 2010... Bonne nouvelle, Born in the Echoes ne déçoit pas, se nourrissant du hip-hop old-school, de la la techno des années 90 comme d’un big beat version 2.1. Comme souvent chez le duo, les featurings sont nombreux : Q-Tip (le single tout trouvé “Go“) Ali Love (“EML Ritual“), Beck (le formidable “Wide Open“ en crescendo), Cate Le Bon (“Born in the Echoes“) et Annie Clark alias St Vincent (le totalement barré “Under Neon Lights“) sont invités à faire chauffer très sérieusement le dancefloor. Et nous, on suit, les yeux fermés et les bras levés très haut.

Born in the Echoes (Mercury), disponible.

8 /10

Un album pour emballer un garçon sur la plage : “ Another One“ de Mac de Marco

Un album pour emballer un garçon sur la plage : “ Another One“ de Mac de Marco

On a découvert la bouille de ce Canadien assez génial l’année derrière, à la sortie de son excellent deuxième album Salad Days, qui lui a valu d’être considéré par la critique comme un héritier de Lou Reed. C’est un bonheur de le retrouver pour ce “mini“ album qui nous offre huit chansons d’une pop bricolée, ludique et sentimentale. Car le grand sujet ici, c’est l’amour, l’amour et encore l’amour. À 25 ans, Mac a connu des déceptions, des grands moments d’espoir aussi, et les partage avec nous en s’accompagnant de sa guitare… On craque ! La gent masculine pourra se retrouver aussi dans sa remise en question distanciée et ses petites histoires joliment égrenées. Hors de question de le rater sur scène à la rentrée : il jouera à Tourcoing le 14 septembre et à la Cigale de Paris le 15 septembre.

Another One (Captured Tracks/Differ-Ant), sortie le 7 août.

9 /10

Un album pour se mettre en jambes en buvant du rosé : “How Does It Feel“ de MS MR

Un album pour se mettre en jambes en buvant du rosé : “How Does It Feel“ de MS MR

Il y a deux ans, le duo New Yorkais MS MR se faisait remarquer avec un premier album d’indie pop vaporeuse, flirtant avec la new wave. Pour son second album, on peut parler de véritable virage, tant la musique du duo n’a rien à voir avec ce qu’il proposait jadis. Beaucoup plus rythmé, lorgnant du côté clinquant des années 80 (presque Eurodance sur certains titres), plus commercial aussi, ce nouvel album a un objectif clair : séduire un public large avec une brochette de chansons plus tubesques les unes que les autres. Seul bémol : en effectuant cette manoeuvre, le duo perd un peu de son âme, même s’il gagne indéniablement en efficacité.

How Does It Feel (Sony/Columbia)n disponible.

10 /10

Un album pour regarder les étoiles filantes blottie dans un duvet : “Bones“ de Son Lux

Un album pour regarder les étoiles filantes blottie dans un duvet : “Bones“ de Son Lux

Derrière Son Lux, l’auteur-compositeur et multi instrumentiste américain Ryan Lott. Après de longues années à tout faire tout seul, il a choisi de s’entourer d’un guitariste, Rafiq Bhatia, et d’un batteur, Ian Chang. Révélé grâce au succès de sa pépite électro-pop inclassable Lanterns,  en 2013, Son Lux revient donc avec un Bones envoûtant. “Breathe In“, nous ordonne Ryan Lott dès l’ouverture de l’album, nous faisant rêver jusqu’au dernier titre “Breathe Out“. Et en effet, on retrouve notre souffle. Ici, l’électro se marie avec la techno, la pop, la soul, le rap ou même une certaine forme de post-rock. “Change is Everything“, “Flight“, “This Time“… Autant de chansons portées par une voix magique, celle de Lott. Fermons les yeux, et laissons-nous embarquer dans le voyage organisé par Son Lux.

Bones (Glassnote), disponible.

Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.