• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir

Musique : les chanteurs français à suivre en 2016

Le plus arty : Yanis Le plus chic : Séverin Le plus intello : Alexandre Chatelard Le plus séducteur : O 5

Chacun à leur manière, dans la langue de Shakespeare ou de Molière, ils réinventent la pop made in France avec un bel élan créatif. Zoom sur 5 garçons qu’on ne voudra plus lâcher en 2016.

LIRE LA SUITE
1 /5

Le plus arty : Yanis

Le plus arty : Yanis

Vous souvenez-vous de Slimy, ce drôle de garçon sous influence fluo(kids), dont le premier album Paint Your Face avait cartonné en 2009 ? Après une disparition de quelques années, le revoici sous son vrai prénom, Yanis, avec une musique remise en question : la pop acidulée a laissé place à des manifestes synthétiques oniriques tout en étant accessibles. En témoigne son EP L’heure bleue, réalisé entre Paris et Berlin et interprété en anglais. On craque pour le single bien nommé “Hypnotized“ (qui invite Charlotte Le Bon dans son clip !) et “Crave“ à la majestueuse électro-pop. Hormis l’aspect sonore, Yanis s’est aussi transformé, optant pour un look sobre : il préfère garder sa fantaisie pour un univers visuel et des clips arty sous influence René Magritte. Un retour qui promet.

Yanis, L’Heure Bleue (Y&I Records), sortie le 12 février. En concert le 17 février au Badaboum, à Paris, et d’autres dates en province.

2 /5

Le plus chic : Séverin

Le plus chic : Séverin

Séverin est chic dans tous les sens du terme : chic parce que son élégance n’est plus à démontrer, après plusieurs albums d’une pop ourlée de fil d’or, chic parce que sa musique est enthousiasmante, excellent remède anti mauvaise humeur… même le lundi matin. Chic enfin parce que refuser à ce point le snobisme, à l’époque où il faut l’être absolument pour se distinguer des autres, est un exploit. “Ça ira tu verras“, nous chante-t-il dès le premier titre de son nouvel album du même nom. On le croit sur parole lorsqu’on entend ses rythmes tropicaux, ses échos bossa-nova, sa voix qui ne force jamais lorsqu’elle chante ses histoires d’amour, d’enfance, d’amitié... De quoi s’inscrire dans la digne lignée des Souchon-Voulzy !
En bonus, un duo savoureux avec Philippe Katerine, “Contrôle ta Samba“.

Séverin, Ça ira tu verras (Neon Napoléon/Lelp), dans les bacs. En concert le 7 avril aux Etoiles, à Paris.

3 /5

Le plus intello : Alexandre Chatelard

Le plus intello : Alexandre Chatelard

Cela fait quelques années qu’Alexandre Chatelard s’impose, mine de rien, sur la scène française. Plusieurs EPs sortis depuis la fin des années 2000 (Les Yeux verts, L’Homme et la Femme, Les Marguerites), un album en 2013 dans le cadre d’un joli duo nommé Cinema, formé avec Calypso Valois, la fille d’Elli Medeiros et Jacno…
Aujourd’hui, ce dandy de la chanson synthétique française, qui évoque Christophe et ses Mots Bleus avec une belle élégance, nous offre un EP, Le Bureau, en attendant son premier album prévu pour avril : Elle était une fois. On a hâte : “Le Bureau“ est hyper orchestré, remarquablement produit, écrit avec un éminent (et rare) respect de la langue française … La musique de Sir Chatelard est irrémédiablement séduisante et s’écoute religieusement.

Alexandre Chatelard, Le Bureau (Ekler O Shock), dans les bacs / Elle était une fois (Ekler O Shock), à paraître le 15 avril 

4 /5

Le plus séducteur : O

Le plus séducteur : O

Jusqu’ici, Olivier Marguerit était un musicien de l’ombre, oeuvrant pour Syd Matters ou Mina Tindle. Ce diplômé de l’American School of Modern Music en avait pourtant sous le pied... Il lui a juste fallu un peu plus de temps que les autres. Et sort aujourd’hui son premier album, Un Torrent, La Boue, sorti sous la seule initiale de son prénom. Ne nous fions cependant pas à cette apparente simplicité. Chaque morceau d’Olivier Marguerit est un bonheur instrumental, où claviers et cordes se rejoignent autour de mélodies entêtantes et d’un chant suave. Si “La Rivière“ fait penser à “La Ritournelle“ de Sébastien Tellier, évident grand frère, on se laisse charmer par des titres interprétés en anglais tels “My Hearts Belong To You“ ou “On The Run“. En plus d’une ribambelle d’instruments, le chanteur sait aussi jouer de son charme. Et sur le morceau final, “A Kiss“, il se permet de se la jouer “Je t’aime moi non plus“ en mêlant à une orchestration raffinée les gémissements d’une femme en plein orgasme.

O, Un Torrent, La Boue (Vietnam/Because), dans les bacs. En concert le 29 mars à la Maroquinerie.

5 /5

Le chanteur français le plus hip-hop : Leeroy

Le chanteur français le plus hip-hop : Leeroy

Membre fondateur et très actif de Saïan Supa Crew (oui, oui, “Angela“ !), Leeroy avait déjà sorti un album solo après le split du groupe de rap, en 2007. Sans grand succès malgré ses indéniables capacités de performer. Face au rebond salvateur de son ex partenaire Féfé, Leeroy a décidé d’explorer davantage sa voix, ses mots et ses mélodies. En résulte ce Noir Fluo drôlement bien troussé, qui, sans oublier ses origines hip hop (“Quand ch’rai petit“), s’acoquine avec les possibilités électroniques, l’art délicat de la chanson pop – en résultent les duos réussis avec Tété (“Capitaine Haddock“) ou Camélia Jordana (“Ton Pote“) – et un humour bien placé, sans être gratuit ni corrosif. Un savant dosage servi par un flow toujours imparable, qui saura dynamiser notre fin d’hiver !

Leeroy, Noir Fluo (Jive Epic / Sony), sortie le 19 février.

Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.