• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir

5 filles avec qui passer l’automne

La chanteuse Aldous Harding, country girl Boy, le duo girly La chanteuse Inna Modja, african spirit La chanteuse Jain, pop mignonne 5

Elles sont jolies, douées, et livrent en guise d’albums des potions magiques pour affronter les premiers frimas et les feuilles mortes. Après avoir écouté ces cinq filles, vous ne pourrez plus vous en passer.

LIRE LA SUITE
1 /5

La chanteuse Aldous Harding, country girl

La chanteuse Aldous Harding, country girl

Un joli minois renfrogné, une casquette d’ado, une voix d’ange… Née il y a 25 ans à Lyttelton (petit port de Nouvelle Zélande pétri de cultures sous toutes ses formes) Aldous Harding semble pourtant déjà disposer d’une sagesse millénaire. Et ses mélodies dépouillées sont ce qu’on a entendu de mieux depuis longtemps sur une scène country-folk parfois répétitive. Sur ce premier album, la chanteuse-guitariste est à la fois contemplative ("Stop Your Tears"), aventureuse ("Hunter"), mélancolique ("No Peace"), pleine d’espoir ("Merryweather")… Et nous aussi, qui la suivons à 100% dans ses états d’âmes musicaux qui, aussi intimes soient-ils, n’en oublient pas de séduire le public. Une révélation à suivre de près.

Aldous Harding, Aldous Harding (Lyttelton/Universal), disponible.

2 /5

Boy, le duo girly

Boy, le duo girly

Depuis leur premier albumMutual Friends (2011), tout sourit à la Suisse Valeska Steiner et à l’Allemande Sonja Glass. Si elles ont choisi le nom de Boy, leur pop reste à la fois affirmée, sophistiquée et très féminine dans ce second long format joliment troussé. We Were Here s’ouvre sur un morceau-titre à la fois brumeux, contemplatif et entraînant, évoquant les belles heures eighties de Depeche Mode… Tout cela est porté par un chant impeccable, celui de Valeska (que l’on imaginerait volontiers héroïne de Goethe) et les compositions imaginées par Sonja, âme mélancolique qui sait où se trouve le bouton "espoir" de nos coups de blues. Une nouvelle réussite pour les deux belles nanas de Boy !

Boy, We Were Here (Groenland Records/Pias), disponible.

3 /5

La chanteuse Inna Modja, african spirit

La chanteuse Inna Modja, african spirit

Pour son troisième album, la chanteuse française a décidé de revenir au bercail, le Mali de ses origines, pour un album sous influence africaine. La pop chère à Inna Modja se veut plus engagée, évoquant les déchirures maliennes et les droits de l’Homme les plus fondamentaux comme la liberté de parole et de corps. Son modèle ? Le projet Africa Express de Damon Albarn et Stephen Budd, qui produit d’ailleurs l’album. En guests : Oxmo Puccino, The Noisettes, Oumou Sangaré ou encore Krazy Baldhead. Comment marier les sonorités traditionnelles africaines au meilleur de la pop synthétique d’aujourd’hui ? Avec une bonne dose de blues et de soul… Inna Modja a trouvé la formule magique avec Motel Bamako, porté par des morceaux hyper efficaces, tels "Outlaw", "C’est la vie"  ou "Tombouctou".

Inna Modja, Motel Bamako (Warner), disponible. 

4 /5

La chanteuse Jain, pop mignonne

La chanteuse Jain, pop mignonne

C’est l’une des révélations de l’automne 2015, et pour cause : on a trouvé notre Lily Allen version française ! À 23 ans, cette jolie Toulousaine signe un album nourri d’influences lointaines, évoquant les amours dub de miss Allen. Mais les échos africains ou orientaux ne viennent pas de nulle part : Jeanne alias Jain a vécu au Congo, à Dubaï ou à Abu Dhabi, où elle a rencontré le beat maker Flash. Avec lui, elle peaufine les chansons qu’elle écrivait dans sa chambre, poste quelques titres sur Myspace, et y est repérée par Yodelice… Le résultat de ces pérégrinations se trouve dans cet album d’une pop multicolore, rafraîchissante et irrésistiblement entraînante, dotée de plusieurs tubes comme "Come", "Heads Up" ou encore "Makeba".  Le tout illustré par des clips intelligemment ludiques. Bien joué, Jain !

Jain, Zanaka (Columbia/Sony), sortie le 6 novembre.

5 /5

La chanteuse Little Simz, rappeuse "badass"

La chanteuse Little Simz, rappeuse "badass"

Elle n’a que 21 ans mais déjà une bonne dose de bagout à revendre. Née dans le nord de Londres, à Islington, Simbi Ajikawo de son vrai nom est soutenue par Kendrick LamarGilles Peterson ou même Jay Z, et a commencé à rapper à l’âge de 10 ans. Aujourd’hui, cet album attendu par tous les amateurs de hip-hop ne décevra pas : il sait raconter des grandes histoires de rue tout comme évoquer l’avenir de la société ou les déceptions sentimentales… Sans oublier une petite dose d’ego trip indispensable pour imposer son flow au sein d’une scène majoritairement masculine. Mention spéciale aux morceaux "Persons", "Tainted" ou "Full or Empty", tous empreints d’une atmosphère sombre assez séduisante.

Little Simz, A Curious Tales of Trials + Persons (Age 101/Pias), sortie le 30 octobre 2015.

Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.