Actuellement en kiosque !

GL cover mag Décembre 2017 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
HautHab__Leaderboard - skin
Inboard

Victoires de la musique : 5 artistes qu’on aimerait voir gagner

Le groupe Kyo, en lice pour les Victoires de la musique 2018

Chaque année, les Victoires de la musique récompensent des talents jeunes ou confirmés avec plus ou moins d'objectivité (à part pour la catégorie “Chanson orginale“, seuls les pros de l’industrie musicale votent). Pour cette édition, plusieurs de nos chouchous, dont Eddy de Pretto et Juliette Armanet sont en lice. Voilà pourquoi on voudrait les voir gagner.

#1 Eddy de Pretto (dans la catégorie Révélation scène)

Avec sa dégaine atypique et son univers sensible, il détonne. À mi chemin entre chanson française et rap, on a vite succombé aux jolies mélodies d’Eddy et à sa plume douce-amère.


#2 Juliette Armanet (dans la catégorie album révélation)

On la suit depuis ses débuts. Sa renommée, Juliette Armanet, fan de France Gall et Véronique Sanson, l’a glanée de premières parties en concerts intimistes, installée derrière son piano, à la sueur de son front. Ce n’est pas tous les jours qu’une artiste indépendante trouve un écho auprès d’un public plus large. Juliette, on t’aime ! 


#3 Brigitte (dans la catégorie album de chansons)

Impossible de se lasser des voix de sirènes et de la complicité sur scène (et dans la vraie vie) d’Aurélie et Sylvie alias Brigitte. Leur nouvel album, Nues, est placé sous le signe de la sororité et du girl power : on les soutient à 100%.


#4 Alb (dans la catégorie album de musiques électroniques)

Voilà des années qu’on suit ce rémois fan de synthés vintage. Et si le grand public le connaît pour une poignée de titres devenus la bande son de pubs pour Peugeot ou La Poste, Alb c’est aussi une brochette de tubes électro pop enlevés et hyper bien gaulés.


#5 Kyo (dans la catégorie chanson originale)

Pas facile d’être une star au début des années 2000, et de réussir à se réinventer 18 ans après. Avec “Ton mec“, Benoît Poher et sa bande prouvent que leur passé de groupe émo pour midinettes est bel et bien révolu : un beat minimaliste qui claque et des paroles balancées du bout des lèvres, mais qui écorchent comme un pic à glace. Simple, et ultra efficace.


 Plus d'infos ici


LIRE LA SUITE
Céline Puertas
Inread
Loginnn
__5574__FR-New-Glamour__Impact__Interstitiel - interstitiel

Vous possédez un compte Glamour ? Gagnez du temps !

se connecter
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.