• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Trois bonnes raisons d’aimer le nouvel album d’Adele

Trois bonnes raisons d’aimer le nouvel album d’Adele

Depuis le succès version raz-de-marée de “21“, paru en 2011, le troisième album d’Adele soulevait beaucoup d’espoirs. Verdict ? On vous rassure tout de suite, il tient la route. Voici trois bonnes raisons de l'écouter.

1 Parce qu'Adele sait nous parler d'amour

Adele Adkins s’est octroyée quatre ans avant de sortir ce nouvel album, et même si elle a aussi vaqué à ses occupations personnelles (un fiancé, un petit garçon), elle n’a pas oublié d’écrire des chansons. D’amour, mais toujours perdu, déçu, trahi, oublié… Parfois plus affirmée (“Tu m’as libérée“ chante-t-elle dans “Send My Love (To Your New Lover)“ ou “Arrête de me demander de rester“ dans “Love In The Dark“), elle la joue cependant toujours en mode “les histoires d’amour finissent mal“. Certes, cela ne remonte pas le moral en période de célibat ou, pire, de post rupture, mais pleurer un bon coup en pensant à son enfoiré d’ex pour finir par chanter en chœur avec Adele : “Je ne suis pas la seule à regretter des choses que j’ai faite“, ça fait du bien. Effet cathartique garanti pour les âmes sensibles.

2 Parce que “25“ est une usine à tubes

Si l’album ne débute pas sur le meilleur titre de la chanteuse, le larafabianesque “Hello“, très fatiguant à la longue, Adele en a sous le capot. Un peu trop sur certains titres d’ailleurs où il faut baisser le son tant elle pousse sur une voix qui n’en a pourtant absolument pas besoin. Mais, toujours accessibles et bien construites, ses chansons n’en perdent pas leur vision mélodique. En témoignent la pop soul de “Water Under The Bridge“, le romantisme sous influence sixties de “When We Were Young“, la tendre balade acoustique “Million Years Ago“ ou la conclusion country plus pushy de “Sweetest Devotion“. Oui, on le confirme, 25 est taillé pour se hisser à la tête de tous les classements worldwide. Well done,  Adele.

3 Parce qu'elle sait biern s'entourer

Outre le bon goût d’avoir choisi le branché Xavier Dolan pour le clip d’ “Hello“, l’Anglaise est bien conseillée. Et a donc trié ses producteurs sur le volet. D’abord, le fidèle Paul Epworth (qui a travaillé avec U2, Florence & The Machine ou Friendly Fires) pour deux titres qui figurent parmi les meilleurs de l’album. Mais aussi Max Martin (habitué de Britney Spears, Taylor Swift ou encore Katy Perry) pour “Send My Love“, Greg Kurstin (Katy Perry, Shakira) et Brian Burton, alias Danger Mouse, pour le titre le plus indie (et réussi ?) de 25, d’une soul rétro-futuriste, “River Lea“.  Elle a aussi convoqué Bruno Mars pour écrire avec elle, et un songwriter canadien ultra talentueux, Tobias Jesso Jr. Résultat de tous ces talents réunis : un disque aux textures différentes, qui parvient à ne pas lasser malgré la récurrence de son thème.

LIRE LA SUITE
Sophie Rosemont

Dans cet article :

Inread
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.