• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

"Prism", ou les multiples facettes de Katy Perry

"Prism", ou les multiples facettes de Katy Perry

Katy Perry est de retour ! L’occasion de (re)découvrir la chanteuse qui, comme son nouvel album, est bien moins lisse qu’il n’y paraît.

Il y a quelques jours, dans l’antre bucolique du Musée des Arts Forains à Paris, nous étions conviés à l’écoute du nouvel album de Katy Perry. Silhouette sixties, robe fourreau et chignon dressé sur la tête, la star présente consciencieusement chaque morceau. Aussi impeccable que son assortiment lipstick-vernis à ongles-escarpins Louboutin, elle irradie. Il faut dire qu’il y a du pain sur la planche. Car hasard ou coincidence, Prism sort à la même période que les opus de Britney Spears et Lady Gaga. Autrement dit deux autres poids lourds de la Poposphère. Mais Katy et sa maison de disque n’ont pas l’air de s’en faire. La raison ? Ses deux premiers singles Roar et Walking On Air ont littéralement explosé les records de vente, n’en déplaise à ses concurrentes. Rappelons que Miss Perry est coutumière du fait, puisqu’elle est la première artiste à être restée 52 semaines consécutives dans le top 10 du Billboard. Et vlan.

Girl next door
Dès lors, le constat est sans appel : la chanteuse connaît un succès phénoménal et, à contrario de ses consoeurs, évite frasques et provocations en tous genres. Ce qui fait d’elle une pop star appréciée des 7 à 77ans. Mais alors quel est son secret ? Peut-être son éducation stricte, prodiguée par des parents pasteurs et évangélistes qui ont toujours accepté sa passion pour le chant et la danse. A moins que ce ne soit son sens aigu de l’autodérision, pourtant si rare à Hollywood. Car sur scène ou dans ses clips, elle n’hésite jamais à badiner ou à s’enlaidir (en ado à appareil dentaire dans Last Friday Night, en homme dans Part Of Me). Avec Katy, exit le control freak et l’égo surdimensionné. Son ex la quitte (lâchement) par SMS ? Elle le raconte sobrement dans une interview du magazine Vogue, assumant les périodes les plus sombres qui ont suivi sa rupture, allant même jusqu’à parler de ses pensées suicidaires. En somme, loin des coups d’éclats trashs de ses semblables, elle reste simple et authentique, ce qui fait d’elle une star particulièrement "humaine".

La musique, son prisme
C’est d’ailleurs ce qui émane de son nouvel album au titre évocateur. Au gré de textes intimistes, elle se raconte et dresse un autoportrait en clair-obscur. Evoquant tour à tour l’amitié (International Smile), les voyages (This Moment) et ses relations amoureuses (Unconditionally,  Double Rainbow), le ton est à l’introspection. C’est d’ailleurs le morceau le plus personnel de tous (By The Grace Of God), qui remporte la palme de l’élégance. A l’évidence, Katy Perry a fait cet opus avec sincérité. Reste néanmoins qu’on aimerait découvrir la demoiselle dans un registre sans doute plus folk et moins pop bubble gum. Car ses tubes, bien que calibrés par le producteur Dr Luke, ne reflètent sans doute pas suffisamment l’étendue de son talent. Quant à sa carrière, la jeune femme a laissé entendre que le cinéma la tentait. Rien d’étonnant pour cette artiste qui aime  jouer des rôles bien trempés dans la plupart de ses clips. Mais finalement, quelles que soient les orientations artistiques que prendra la star, on lui souhaite de rester cette fille sans chichis qui fait tant de bien aux filles "normales" que nous sommes.

"Prism" de Katy Perry, Universal Capitol, sorti le 21 octobre.

LIRE LA SUITE
Julie Pujols Benoit

Dans cet article :

Inread
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.