• Minute Crush
  • Calendrier de l

Actuellement en kiosque !

GL cover mag Mai 2016 header maxi Alt 2

Edition papier

Découvrir

Edition numérique

Découvrir
Inboard

Musique : London Grammar, gracieuse leçon de pop

London Grammar

Attendu de pied ferme depuis la mise en ligne cet hiver des singles "Hey Now" et "Wasting My Young Years", l’album de London Grammar, If You Wait (justement), est sorti lundi. Le trio electro-pop le plus hot du moment a-t-il tenu ses promesses ? Verdict.

Niveau de branchitude maximum
London Grammar
fait partie de ces groupes dont le succès est parti d’un simple upload sur la Toile, à l’instar de Lana Del Rey, de Cults ou encore, moins récemment, d’Arctic Monkeys. Découvert en décembre dernier après la mise en ligne sur Soundcloud de "Hey Now", premier titre pop planant au pouvoir d’excitation maximum, le jeune trio londonien qui s’est formé en 2009 à l’Université de Nottingham s’affiche comme l’un des groupes les plus désirables de cette rentrée. Pour dire, après AlunaGeorge, Sam Smith ou Eliza Doolittle, le duo electro Disclosure, dont le baromètre est au plus haut, s’est empressé de collaborer avec ses compatriotes. Résultat, un single ultra hot : "Help Me Lose My Mind", sorti en juin.


London style
Mais après un premier EP d’autant plus convaincant qu’il renferme une pépite mélancolico-orchestrale, "Wasting My Young Years", leur album se devait d’être à la hauteur des attentes des internautes. Alors ? La mission est plutôt réussie, puisque If You Wait, opus de 17 titres, nous propose de belles surprises. D’abord les délicats "Shyer" et "Sights", ballades qui nous rappellent le meilleur de The xx (puissance vocale de la chanteuse, Hannah Reid, en plus), une humble bien qu’énième reprise de "Nightcall" de Kavinsky, ou plus généralement de fraîches compos pop nappées à juste dose de claviers et de reverbs.


Il faut dire que la belle Hannah Reid rend la grammaire bien agréable, tant par sa voix sensuelle et franche que par son physique avantageux. Longs cheveux blonds, visage doux et look branché "Tumblr", Hannah captive et en impose. A côté, les musiciens Dan Rothman et Dot Major ne dénotent pas, avec leur chemise boutonnée jusqu’au col et leur mise en pli pointue. De vrais Londoniens comme on les aime. D’ailleurs, ce qu’on préfère chez London Grammar, c’est peut-être cette capacité à nous faire entendre le cœur d’Albion battre dans leur compos si vaporeuses.

A défaut de les croiser dans la capitale britannique, on pourra les voir sur scène le 9 novembre prochain à la Cigale à Paris et un peu partout en France les jours suivant. A réserver d’urgence.





"If You Wait" de London Grammar, Metal&Dust Recordings, sorti le 9 septembre.

 

LIRE LA SUITE
Marine Benoit
Inread
Loginnn

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.